Test Bollé Y6 OTG 2020

1 test Bollé Y6 OTG.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
yrlab

Vous prendrez bien un petit jaune ?

Avis sélectionné
Profil du testeur : 41 ans | 1,90m | 85kg | Expert
Acheté : 49€ en magasin
Conditions du test : Une dizaine de sorties avec jour blanc ou plafond nuageux sombre.

Points forts

Monture souple ergonomique, confort de port, très bon dans sa catégorie de verre, très bonne ventilation , prix modéré

Points faibles

Monture trop étroite pour bien s’intégrer au casque, verre qui ne s’adapte pas à la luminosité, la vie en jaune ça va un moment

La saison dernière j’ai voulu compléter mon rayon « masque » par un modèle spécifique pour les journées où la visibilité est compliquée. Je recherchais un écran jaune afin de pouvoir être mieux qu’avec mes photochromiques. J’ai donc opté pour ce masque Y6 OTG de chez Bollé.


Caractéristiques/spécifications:


  • Ecran à forme cylindrique, non polarisé, catégorie 1
  • Flow-Tech Venting™ pour la ventilation
  • Compatible avec le port du casque
  • Mousse double densité
  • Large champ de vision
  • Strap siliconé
  • Fit visage : medium/large
  • Adapté aux lunettes de vue
  • Couleurs monture : noir, blanc
  • Couleur écran : rose, orange, jaune, jaune, vert, bleu
  • Étui pour masque en microfibre et housse pour écran de remplacement inclus


Mon expérience :


La vision du logo de la marque m’a rappelé des souvenirs de mes premières années de skieur avec un masque à la monture rouge de cette marque référence du 20ème siècle. J’avoue avoir bien aimé au premier regard le design un tantinet rétro de la monture très bien finie visuellement.

Ecran non panoramique

  • Ces grosses lunettes à verre jaune protègent les yeux avec une optique de catégorie 1. En filtrant de 20 à 57 % la luminosité (données Bollé), cet accessoire est clairement indiqué pour des situations d’ensoleillement atténué ou par temps très gris. En terme de vision, on a clairement un bon gros filtre bien jaune ou « lemon » selon Bollé. Pour les journées bien nuageuses, le masque apporte une excellente clarté de vision. Chaque micro-éclaircies est perçue comme une grande !
  • En mode jour blanc, à la différence d’autre verre de la même catégorie, le filtre jaune apporte vraiment pour une amélioration sensible de la vision. Avec ce filtre, c’est bien sûr un masque qu’on oublie dès que le « blue sky » est de retour si on ne veut pas perdre ses prunelles.

Monture et bandeau

  • La monture est moyennement souple et très bien finie ; la couleur « Shiny black » a aussi un bon rendu visuel L’ergonomie au niveau du nez est bonne et la souplesse de la monture permet une bonne adaptation à la morphologie du visage.
  • Une large bande de silicone à l’intérieur du bandeau assure un très bon maintient sur le casque ou tête moins protégée. Avec les deux boucles présentes de chaque côté, le réglage peut être bien symétrique et assez rapide. Il faut tout de même enlever les gants si vous devez faire cela sur un télésiège.
Confort ?


  • Mis à part quelques journées en bonnet, je porte toujours un casque. Lors des journées froides et venteuses, l’intégration du masque n’est pas son point fort. J’ai une bonne bande du front qui prend l’air frais et sa réveille bien le matin ! Comme presque tous les masques, les trappes d’aération sont situées sur le dessus de la monture. Elles font bien le job, l’air circule bien et les yeux ne chauffent pas !

  • Le châssis du masque en forme de lunettes est de taille moyenne, l’écran en conséquence n’est pas un miroir qui couvre la moitié du visage. Cela dit, la vision n’est pas gênée par la monture intérieure. Le mousse de contour de la monture est assez souple et fait 1 cm d’épaisseur. Elle est doublée d’une fine couche de textile doux au toucher. Une fois le bandeau réglé pour l’intégration sur le casque, mon tour de tête fait que je suis au maximum de la longueur du bandeau. Le textile synthétique en contact avec la peau est agréable et n’occasionne aucune marque en fin de journée.

  • N’ayant pas de problème de vue, je ne vous dirais rien sur capacité d’adaptation du masque aux lunettes. Le confort général est donc bon mais la taille plutôt réduite fait que l’intégration du masque ne permet pas de bien protéger le front.


Look sans buée

  • Le système de double écran est complété par un classique traitement anti-buée intérieur : je n’ai jamais été gêné par de la buée. Même blotti dans le col de la veste montant jusqu’au nez, la ventilation haute et basse (Flow-Tech Venting™) du masque fonctionne et a suffi pour éviter ce désagrément.
  • Il est prévu de pouvoir changer d’écran en cas de casse mais je n’ai pas testé. Il a clairement un design un poil vintage avec sa forme lunettes et cette monture avec du relief.

Au vu du prix, ce masque est pleinement positionné juste au-dessus des entrées de gamme et répond pleinement à la recherche d’un écran jaune de bonne qualité.


Verdict !?


L’intégration au casque n’est pas le point fort de ce masque mais l’ergonomie comme la ventilation du masque sont des réussites. Dans sa catégorie de protection solaire, ce modèle Y6OTG donne de la satisfaction en apportant la clarté nécessaire pour les journées bien sombres et le minimum de visibilité pour les jours blancs.




Pour qui ?

Les pratiquants de ski et de snowboard !

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire