Test Bollé Tsar 2018

1 test Bollé Tsar.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
elz64

Un très bon masque polyvalent, mais bémol sur le système Flex

Profil du testeur : 56 ans | 1,76m | 78kg | Avancé
Acheté : 120€ en ligne
Conditions du test : 2 semaines 3 vallées.

Points forts

Polyvalence, efficacité en terme de protection thermique et solaire

Points faibles

Structure zone nasale trop serrée
Joint mousse un peu large.

J''ai acheté ce masque fin 2018 et l'ai utilisé  sur 2 semaines en 2018 et 2019. 

Il s'agit d'un modèle photochromatique qui varie assez vite en fonction des conditions de lumière, Il est donc très polyvalent je n'ai pas eu besoin d'un masque orange pour  brouillard. Malgré cela je pense que par temps blanc un écran orange reste tout de même mieux.

Je regrette cependant que, comme la plupart des masques du marché, il n'y a pas de catégorie 4. Ayant les yeux clairs et très sensibles, la catégorie 3 n'est pas toujours suffisante en cas de forte luminosité sur la neige. À ce titre, mes très anciennes lunettes Vuarnet sont toujours à must.

Le photochromatisme est efficace et s'adapte plutôt rapidement aux changements de lumière.

Ce masque s'adapte parfaitement aux casques de la même marque Bollé, ce qui d'ailleurs a été la raison de mon achat car mes masques précédents ne pouvaient pas se placer correctement avec mon casque.


Côté ventilation rien à dire, même si aucun réglage n'existent, je n'ai pas souffert de la buée ou de condensation,  le double écran est très efficace, toutefois,  comme beaucoup d'autres, il faut être très prudent pour son entretien et veiller à ne pas trop frotter l'intérieur qui peut se rayer plutôt facilement.

La sangle silicone ne pose aucun souci particulier et se maintient sans difficulté sans avoir besoin de re régler..

Maintenant parlons un peu de la structure 'Flex' vendue comme étant adaptable à différentes morphologies de visage.

Tout le périmètre intérieur, tenant le joint mousse est constitué d'une matière qui peut se tordre ( et rester dans la position choisie ) afin de s'adapter et a priori permettre un plaquage parfait sur les reliefs du visage grâce à une structure que l'on peut modeler tordre comme on souhaite (enfin, un peu..). Mais ce modelage se fait surtout par repoussage vers l'intérieur et pas vraiment dans tous les sens.

Je trouve que comme tous les masques que j'ai pu avoir il y a toujours un souci du côté du nez. Je ne pense pas avoir un appendice nasal particulier mais ça me serre trop les narines. Je n'arrive jamais à avoir une sensation naturelle sur le nez. Le joint en mousse est peut-être un peu trop large et si j'ai repoussé la structure pour libérer le nez au max,  la mousse vient en limite des paupières inférieures.

Ça passe mais c'est pas tiptop.

Je dirais donc que la plasticité de cette bordure adaptable n'est pas tout à fait suffisante au niveau de l'arcade nasale et c'est vraiment dommage car pour tout le reste le masque donne entière satisfaction. Il faudrait que la partie dure à cet endroit soit un peu plus large.

On cherche donc toujours à le remonter un peu ce qui est problématique car plutôt incompatible avec le bon positionnement du casque. Si le masque vient buter contre la visière de ce dernier et que l'on cherche à libérer le nez alors le casque n'est plus tout à fait dans sa position adéquate il remonte un peu trop. 

En résumé, on n'arrive pas à creuser suffisamment la zone du nez et c'est vraiment dommage même si cela se joue à pas grand-chose.

Un bon masque  à envisager si vous en avez marre de la buée et de ne plus rien voir en conditions de luminosité changeantes.


PS: impossible d'ajouter une photo. Marche pas sur mobile..

Pour qui ?

Tous skieurs cherchant la facilité d'usage et qui préfère éviter d'avoir a manipuler des écrans interchangeables.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire