Test Julbo Ultimate Cover

5 tests Julbo Ultimate Cover.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,2/10
Cl3m
Par Cl3m

Excellentes pour tout sauf la haute montagne (cat. 1-3)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,78m | 75kg | Confirmé / expert | Gap
Conditions du test : Tout sauf glacier

Points forts

Contraste, luminosité du verre, jamais de buée, légères.

Points faibles

Verre trop clair pour l'alpinisme sur glacier l'été.

Après des années avec les anciennes shield cat. 4 et les vermont classique cat.3 (spectron gold) j'ai une petite base de comparaison.

Je n'ai plus mes shield donc pas de photo de toute la famille...

  •  Utilisation en ski de fond, ski de randonnée, course à pied, balade et parapente et jamais de buée

J'ai pu les essayer, entièrement démontées ou entièrement montées avec toutes les protections. La manipulation des pièces se fait extrêmement facilement, et pourtant elles tiennent très bien une fois montées. Malgré toute la couverture supplémentaire, l'humidité et la chaleur entre le verre et le visage sont très bien évacuées et je n'ai jamais eu de problème de buée même avec un buff remonté jusqu'au nez. Petit détail, le protège nez sauve des coups de soleil, mais vraiment on a l'air moche.

  •  Excellente performance des verres reactiv 1-3

La vitesse de transition est vraiment excellente. Je n'ai jamais eu de phase d’éblouissement après un passage de l'ombre au soleil. C'est un peu ce que je redoutais en passant sur des verres photochromiques et vraiment je suis agréablement surpris.

  •  Une teinte de verre qui me convient parfaitement

Le verre Reactiv 1-3 high contrast est le plus agréable de tous les verres que j'ai eu. La coloration est légèrement plus chaude que le transparent et fait vraiment ressortir les contrastes du relief et du paysage. Je n'enlève jamais cette paire en balade en espérant y voir mieux ou autre chose. Elles sont parfaite même en très basse lumière sur la neige (petit matin brumeux en ski de rando par exemple).

  •  Une protection plus loisir et polyvalence que conditions d'ensoleillement extrêmes

Je me pose la question de l'intérêt des ultimate cover en catégorie 1-3. En effet, avec toutes les protections, elles rentrent dans la catégorie des lunettes de glacier, pour lesquelles la catégorie 4 est clairement nécessaire. Si le protège nez est redoutablement efficace pour finir un raid sans avoir une fraise au milieu du visage et les ailettes latérales parfaite pour se protéger de la réfraction, en situation d'ensoleillement extrême le verre transmettra trop de lumière. Je les recommande donc pour tout sauf la neige en plein soleil.


En résumé: Ce sont devenus mes lunettes du quotidien pour toutes les activités sportives "normales".


Pour qui ?

Tous les gens qui sont dans le programme.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire