Test RACER LTK 2017

1 test RACER LTK.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
sebizarre

Garder ses mains au chaud et sa dignité !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 42 ans | 1,79m | 70kg | Avancé
Acheté : 100€ en magasin
Conditions du test : Froid (c'est un peu le principe du truc...) et humide, randonnée à ski, freeride, alpinisme, cascade de glace.

Points forts

Thermicité
Résistance
Avantages d'un gant et d'une moufle

Points faibles

Entretien

Hey salut toi, t’es frileux d’la phalange et les moufles te rendent aussi habile qu’une otarie lorsqu’il s’agit d'ouvrir ta veste ou d'attraper tes skis ! Pense lobster !

Faut-il encore en trouver des bons… du duvet qui reste le must coté chaleur (tant qu’il reste au sec), des lanières fort pratique pour les retirer rapidement sans les perdre, le tout résistant à l’abrasion car on ne va pas les changer à chaque saison !

RACER LTK ! Tissu extérieur en Softshell, paume et avant des doigts en cuir, doublure en polaire, isolation en duvet d’oie, le tout doté d’une membrane Goretex (pour la respirabilité on repassera hein, faut pas réver... il y a 2 cm de duvet et une doublure en polaire !)


En statique :

Les doigts possèdent des séparations internes pour garder un peu de préhension de la main tout en conservant la chaleur d'une moufle, l’index lui étant libre permet la même dextérité qu’un gant.

Les manchons sont pratiques, on les enfile/retire sans trop se préoccuper des manches de la veste tout en restant au chaud – les élastiques de fermeture permettent un bon maintient.

Pour la taille j'ai pris des 9 (qui correspond à du L) pour une longueur de main de 19cm (base poignet -> majeur).


En action :

Cela fait plusieurs saisons (5) que je les ai sans les avoir lavé, ils en ont bavé ! Le duvet a donc perdu en volume et thermicité mais par -15°/-20° RAS, à voir si le cuir accepterait un passage en machine et surtout au sèche-linge, ce qui redonnerait le gonflant au duvet. L’entretien est bien le seul défaut que je leur ai trouvé.

J’ai pu les tester sur les 4000 des alpes comme au Japon (je suis Force Bleue sur la photo!) et même en haut du Yotei en plein mois de février, j’ai gardé l’intégrité de mes doigts ! En cascade de glace, ils ont fini par prendre l’eau, mais vu les conditions peu auraient tenu tout du long.

RACER est une marque premium, le prix s’en ressent mais la qualité aussi !

Pour qui ?

Tous les frileux qui veulent garder leur dignité pour fermer leur veste ou attraper leurs skis !

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire