Test RACER GTK 2 2019

2 tests de gants RACER GTK 2.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.
yrlab

Conception et fabrication à revoir !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 40 ans | m | 84kg | Expert
Conditions du test : 6 journées en ski alpin et de randonnée, de -5 à 10°C, neige sèche et humide, vent
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Gants Racer

J’ai postulé à ce test privé car je connaissais Racer et sa réputation depuis mes premiers skis mais je n’avais jamais investi dans un modèle. Etant sensible des doigts, l’isolation en duvet d’oie m’a donné envie de les comparer à tous mes autres gants de ski qui ont des isolations synthétiques. Merci à Skipass et à Racer d’avoir proposé ce test de GTK2. Après presque deux mois d’utilisation, voici mon retour.

Caractéristiques/spécifications :


  • Membrane imperméable Gore-Tex
  • Isolation duvet d’oie
  • Extérieur SoftShell
  • Doublure polaire
  • Paume en cuir premium
  • Leash de sécurité
  • Sangle de réglage au poignet
  • Crochets d’appairage


Mon expérience :


La découverte

La réception des gants a été rapide en point relais et à l’ouverture du colis, j’ai trouvé ces gants en taille 10 assez imposants et avec une finition soignée. La qualité du cuir des paumes est superbe et les bourrelets cuirs et synthétiques inspirent une bonne résistance à l’abrasion. Seule l’impression blanche « Goose down » sur le dessus du gant n’apparaît pas très durable. Au premier essayage, la chaleur procurée est instantanée mais j’ai trouvé la largeur de paume un peu serrée pour mes mains alors que la longueur des doigts est parfaite. Je me suis alors dit qu’il fallait les porter une journée afin qu’ils se détendent un peu.

En mode ski alpin

En tout début janvril, l’hiver n’a pas dit son dernier mot dans les Pyrénées Ouest et la première journée avec ces GTK2 se justifie pleinement. Sur le premier télésiège, les flocons tombent en continu et un petit vent glacial réveille le pèlerin.

Le confort du duvet et la douceur de la doublure sont indéniables, la protection thermique est instantanée mais le taillant m’apparaît à nouveau mal conçu dans le sens où je suis obligé d’avoir la sangle de poignet ouverte au maximum pour pouvoir mettre mes mains au chaud. La largeur intérieure au niveau de la paume est un peu serrée alors qu’au niveau des doigts c’est impeccable : seraient-ils adaptés plus à des mains fines voire davantage à une morphologie féminine ? J’aime bien pouvoir porter des sous-gants fins en soie afin de faire de la photo sans refroidir mes phalanges et là il n’en est pas question, ça ne passe pas, je suis trop engoncé !

De par son isolation, les gants sont imposants et leur utilisation pour les zips de veste et de sac à dos n’est pas des meilleures car la grosseur des doigts des GTK2 ne permettent pas de la précision et de la réactivité.

Pour avoir brassé pas mal dans la neige fraîche sèche et puis humide durant janvril, l’imperméabilité est excellente. La membrane Gore-Tex est performante et je n’ai jamais eu les gants trempés. Les manchons assez longs comme j’aime mais au premier serrage de l’élastique, le micropad plastique m’est resté dans les mains (cf photo) ! Les deux élastiques semblent avoir été simplement insérés dans la pièce plastique et je n’ai pas encore pris le temps de le remettre en collant. Cela dit, l’opération ne semble pas aisée au vu du diamètre étroit de l’accessoire. Je suis donc déçu de la qualité de fabrication qui montre une faiblesse à la première utilisation.

La respirabilité est assez faible malgré le Gore-Tex. Dès que la température redevient plus clémente, on transpire assez vite et du coup on enlève les gants. Et la mauvaise surprise lorsqu’on veut les remettre, la doublure intérieure ne reste pas en place dans les doigts et c’est donc la misère ! Il faut de la patience pour atteindre chaque bout de doigts et cela devient vite pénible. Avec ce second constat négatif, la qualité de fabrication est plus que perfectible.

Pour le ski de randonnée

J’emporte toujours une paire de gants chauds dans le sac à dos afin de faire face aux conditions climatiques moins favorables des sommets atteints. Lors de la dernière ascension à un plus de 3000 mètres d’altitude, ces GTK 2 m’ont encore énervé car la doublure intérieure des doigts était restée en vrac suite à la dernière utilisation et il a fallu être patient pour avoir une préhension à cinq doigts !

Accessoires

C’est bien d’avoir pensé au leash de sécurité car certains gants haut de gamme n’en sont pas équipés mais ils pourraient être un peu plus courts afin que cela ne pendouille pas trop. Les crochets d’appairage sont pratiques pour les remiser et évite d’égarer un gant. La sangle de poignet est bien positionnée mais n’est pas assez longue : elle est prévue pour des poignets fins !

Le style

Je trouve ce modèle sobre et élégant, avec un esthétisme assez soigné mais vite oublié après les précédents points négatifs évoqués.

Solidité

Je n’ai pas beaucoup de recul mais les matériaux de protection dont le cuir utilisé semble d’excellente qualité.

Verdict !


Les gants GTK 2 sont très chauds et apportent un confort instantané. Ils sont bien imperméables mais ont une respirabilité limitée. Le taillant est décevant car plus adapté à une morphologie féminine au vu de l’étroitesse du poignet et de la paume. Le gros point négatif est la doublure intérieure qui ne tient pas en place et le pad du serrage des manchons est mal assemblé. Les gants sont imposants et ne sont pas pratiques pour la manipulation des zips de fermeture. Vu qu’il est difficile de les remettre après les avoirs quittés, ils vont rester au placard ! Au final, pour une paire à plus de cent euros, c'est très décevant.



Pour qui ?

Personne au vu de la doublure intérieure défaillante
4/10
Confort
Correspondance Taillant
Style/Look
Imperméabilité
Respirabilité
Solidité/Durabilité
Rapport qualité/prix

Points forts

Confort, chaleur, imperméabilité

Points faibles

Maniabilité, respirabilité, taillant, doublure intérieure non solidarisée, pad de serrage manchon défaillant

10 commentaires

Mesco
Statut : Gourou
inscrit le 30/01/15
Stations : 12 avisMatos : 5 avis
Arf, pas cool, en plus ils semblent un chouilla trop petits pour toi
Sur la version moufle MTK, ce souci de doublure qui se barre n'existe pas, ou à peine, la doublure étant liée dans son ensemble.
Tu peux tenter de mettre un point de couture au bout de chaque doigt, si t'as de la matière à accrocher sans perforer le cuir.

Après, pour ta zippette, sur les photos ça n'a pas l'air cassé, mais seulement défait. Ca (m';)arrive souvent ce genre de truc, si l'élastique est mal inséré dans le petit bout. Mais pas de colle nécessaire normalement, seulement un maintien par serrage. Peut-être si tu enfonces un peu plus les élastiques dans la pincette en plastique, ils seront mieux maintenus en calant la pincette dans le "fourreau".
Perso, j'ai tendance à tirer sur l'élastique plutôt que sur l'embout en plastique, et ça tient.
1
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avisPhotos : 2 photos du jour
Oui trop petits pour la largeur de paume alors que la longueur de doigts est nickel ...
À voir si la couture est possible mais pas sûr... Je vais essayer de remettre la zippette sans colle mais pas sûr que cela résiste à la traction...Je reste tout de même déçu par ce modèle !
0
Le nez dans la poudre

inscrit le 11/01/17
Stations : 2 avis
Salut yrlab! Très bon test! J'ai moi même eu l'occasion d'effectuer le test de ces gants (dont l'avis devrait arriver sous peu) et je pense que tu aurais du prendre un taille au dessus. J'ai pris du XL alors que le L me va largement d'habitude mais comme ce sont des gants chauds (donc assez épais) il arrive souvent que les mains s’enlèvent difficilement et que la doublure intérieur sorte des gants. J'ai déja eu ce problème avec mes North Face.
Et j'ai pas eu trop de problèmes d'humidité malgré les chaleurs du mois d'avril. C'est dommage pour toi, j'ai été plutôt satisfait de ces gants.
Je te conseille à l'avenir de prévoir une taille de plus lorsque les gants sont épais, les mains respirent mieux et ils sont plus facile à enlever et remettre.
0
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avisPhotos : 2 photos du jour
Salut Lenezdanslapoudre! Merci et tu as peut être raison pour la taille au dessus bien qu'ils soient parfait au niveau des doigts en XL. Après, je veux bien retourner mes gants à Racer contre une paire en XXL. Après j'ai déjà eu des gants épais et chaud mais la doublure restait en place...
0
Racer666

inscrit le 23/05/19
Après 20 000 paires vendues, nous n'avons jamais eu de retours sur le taillant, nous trouvons donc cela un peu étrange comme retour... Peut être simplement que la taille choisie n'était pas la bonne.

Concernant la chaleur, il s'agit de notre gant haut de gamme, le plus chaud de sa catégorie. L'isolation étant en duvet en d'oie et agrémentée d'une doublure polaire la plus chaude que l'on puisse trouver sur le marché, le but de ce gant est de couper tout froid. Il est donc destiné au ski alpin, de piste, par grand froid.

Il n'est en aucun cas adapté à la pratique du ski de rando, qui est très physique et entraîne de la transpiration. La doublure a donc collé aux mains transpirantes, résultât d'une mauvaise utilisation du gant. ;-)
Pour imager tout ça, c'est un peu comme si vous aviez mis une doudoune d'expé pour faire du ski de fond. Ça ne vous viendrait pourtant pas à l'esprit, non ?
2
Mesco
Statut : Gourou
inscrit le 30/01/15
Stations : 12 avisMatos : 5 avis
Bon et bien Yrlab, t'as compris ?
C'est de ta faute, il fallait mieux...mieux.
Même si sur 4, on est 4 à dire que ça se barre quand même, au moins un peu.
Si tu les avais bien utilisés, tu saurais qu'on ne transpire jamais à la descente ; puis en station, ce n'est jamais humide non plus.
Sacré erreur de casting..
;)
-2
Racer666

inscrit le 23/05/19
@Mesco, pour faire simple, c'est un gant conçu pour affronter les grands froids. Il fait rarement très froid et humide. ;-)
Le mois de Mars n'était certainement pas un bon choix pour faire tester ce type de produit, mais nous voulions gâter les lecteurs de Skipass avec l'un de nos produits phares et haut de gamme. Hélas, les semaines de TP étaient déjà toutes bookées, skipass étant victime de son succès nous n'avons pas pu faire tester cela au mois de Décembre !
2
Mesco
Statut : Gourou
inscrit le 30/01/15
Stations : 12 avisMatos : 5 avis
Pour ma part, je les ai en moufles depuis l'année dernière, j'ai donc pu les tester en conditions hivernales aussi.
Si globalement j'en suis très satisfait, les t° en montagne ne sont pas "stables" pour ces gants, d'autant plus en station.
On peut avoir les mains "mouillées" si l'on touche la neige et avec la t° corporelle, transpirer des mains également ce qui dépend des gens je pense, des passages en lieux "fermés" type télécabines où l'accumulation de personnes fait que l'humidité de l'air se condense, également lors du portage d'un snowboard où la neige restée dessus peut ruisseler..
Ou tout simplement très froid en haut, exposé au vent, et plus chaud en bas.
Bref, des situations il y en a plein
0
Mesco
Statut : Gourou
inscrit le 30/01/15
Stations : 12 avisMatos : 5 avis
Je chipote, mais c'est plutôt la réaction que je trouve..particulière, à savoir qui a tort ou raison.
Il s'est peut-être trompé de taille, ou bien vous n'êtes pas en adéquation avec les taillants des marques qu'il utilise d'habitude.
Il a peut-être dépassé le cadre d'utilisation en allant nager avec, ou bien ça ne lui paraissait pas évident, ou il y a des situations "entre-deux.
Au moins que ce soit constructif, pas fustigeant. Il parle de son ressenti et on lui a dit la même chose pour la taille dans les commentaires
0
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avisPhotos : 2 photos du jour
J'aurais dû sûrement prendre la taille au-dessus mais il n'en reste pas moins que que j'ai une longueur de doigts qui va bien alors que la sangle de serrage au niveau de la paume est au maximum pour que je puisse passer la main. Cette sangle est donc trop courte et pourtant je n'ai pas des mains spécialement larges. Ce n'est donc pas un retour "étrange" mais bien factuel...
Lors de l'avant dernière utilisation, il faisait 1°C et il neigeait. J'ai quitté les gants après 10mn de port (mes mains ne transpiraient pas ;))et les ai remis 5mn après: j'ai alors galéré pour remettre les doigts dans la doublure qui avait bougé. J'ai fini la journée avec ces gants tant bien que mal avec ce problème de doublure.
Lors de la dernière utilisation, les gants sont restés dans mon sac jusqu'à l'arrivée sur le sommet à 3000m et j'ai fait tout le D+ les mains nues. Le vent frais m'a refroidit les doigts en peu de temps et j'ai donc sorti les GTK2 : j'ai retrouvé une doublure en vrac et lutté pour avoir les doigts en place.
Tout ça pour dire que je ne pense pas avoir eu des utilisations inappropriées. Dès la réception des gants, je les ai enfilé 1mn pour tester et j'avais déjà constaté que la doublure ne restait pas en place.
Il y a peut être eu un soucis sur cette série ?
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire