Test Salomon S/Lab Shift Mnc 13 2020

1 test Salomon S/Lab Shift Mnc 13.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
marcoche

Bonne fix Alpine, de petits défauts en mode rando.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 48 ans | 1,77m | 70kg | Confirmé / expert | Allinges
Acheté : 310€ en ligne
Conditions du test : Piste, rando. Toutes neiges

Points forts

Modularité.
Maintient et rigidité en descente.
Mode marche plus efficace qu'une rando a plaque.

Points faibles

Des petits défaut de conception (maintient stop ski et facilité de chaussage en mode marche).
Cale de montée un peu trop petite.
Mode marche moins efficace qu'une pure Low tech (poids)

Ayant investi une paire de Black crows Atris, j'ai comparé ce qui me semblais le plus adapté dans les fixations freerando du marché: kingping, techton, shift,...

Au final, ce n'est pas un choix technique mais une promo imbattable à 30% m'a décidé pour la shift (sous la marque Atomic).

Donc me voilà équipé d'une paire d'Atris 189 montée en shift + Chaussure Dalbelo Lupo ax120.

Programme recherché:

1- Freeride en station en accédant à des spots via 3-400 D+.

2- En rando classique avec des dénivelés de 1000 D+ maxi (de toute façon dans mon coin y a pas plus).


Préliminaires, apprendre le fonctionnement.

Une fois le matériel rassemblé, mise en situation « dans l'appartement » :

Les Manip du mode marche, dans l'ordre :

1- la mise en position marche sur la butée arrière et les stop ski :

Remonter manuellement les stop skis et en les maintenant levés et on rabat un levier identifié marche ou ski pour les verrouiller. La butée AR est alors en mode ski.

2- la butée avant : on baisse la cale centrale blanche identifiée ski / marche et les bras latéraux s'écartent pour laisser apparaître les pins low tech.

Il suffit d'appuyer avec le bâton ou la main sur le levier avant pour écarter d'avantage les bras latéraux afin de présenter la chaussure. On relâche l'appuis et les pins prennent position dans les inserts de la chaussure. Par contre, dans cette phase, trouver le bon positionnement de la chaussure en face des deux inserts est pas super intuitif. Dernière opération, tirer sur le levier pour verrouiller la butée en position marche.

Une calle de montée est présente au niveau du stop ski et peut être manipulée avec le bâton.

Le tout me semble plutôt robuste après une quinzaine de sorties mais a voir comment cela vieillis à l'usage.


Les manips sont enregistrée plus qu'a tester pour de vrai.

Pour le coup, les premières utilisations ont été en mode ski uniquement lors de la chute de neige fraiche de fin octobre 2020 qui a déposée 30cm sur le haut Valais.

Après 3 jours à skier la fraiche, la sensation est clairement d'avoir une fixation alpine classique (type sth ou équivalente). Le maintient avant de la chaussure ne présente aucun jeu en torsion et le talon est bien plaqué sur le ski.

Le Din de la shift est 13 max et mon réglage personnel 9 (pour mes 70kgs). Avec ce réglage, je n'ai jamais eu de déchaussage intempestif. L'unique foi ou j'ai déchaussé (de l'avant) était justifiée.

La raison d'être de cette fixation hybride est de proposer un comportement identique à une pure alpine. Cet objectif est pour moi atteint, et après 15 journées avec, j'ai autant confiance qu'avec mes sth13.

Le temps venus de tester le mode Rando :

Première sortie avec l'objectif de manipuler tous cela sur un petit 500D+ en station à proximité, fermées pour les causes que l'on connait. Rien a signaler tout fonctionne comme attendus sur les pistes damées.

Au fil des sorties, les manips sont intégrées mais chausser les inserts reste peu intuitif comparé à une kingping ou techton.

Contrairement à certains utilisateurs ici, je n'ai pas de problème de tenue en place du levier de verrouillage. Je n'utilise que le premier cran de blocage et je n'ai jamais eu de déchaussage intempestif dans les dévers ni dans les conversions.

Par contre, J'ai un reproche sur le verrouillage des stops skis. En montée dans la poudre, le moindre choc sur le stop ski et celui ci se déclenche. Résultat, il faut déchausser, réarmer le stop ski en position haute et rechausser. 

Bref, hyper galère car ca arrive a tous les coups dans les passages les plus compliqués avec les fix remplies de neige. Ou alors tu t'aperçois que ca fait 10min que tu monte avec les stop ski qui trainent dans la neige....Du coup je m'embête plus avec ce verrouillage inefficace. J'utilise deux bagues élastiques que je passe sur la buté AR et plus de soucis.


Avis genéral sur cette fixation :

Le principe est plutôt bien vu avec une fixation technique mais simple a utiliser.

Quelques petits défauts d'ergonomie en utilisation, mais la note globale est assez bonne. Pour moi, elle est la référence dans les fixations hybrides avec un prix raisonnable surtout si on guette les promos.

Cette shift se situe a mis chemin de la rando a plaque (lourde et dépassée) et le la fixation pure rando (bien légère). Montée sur des Atris en 189, je ne cherche pas a optimiser le poids, ni a faire des chronos a la montée. Pour une utilisation freerando, elle répondent parfaitement a mon besoin.

Pour qui ?

Une fix pour ceux qui mettent les peaux pour lâcher les chevaux sur une belle ligne vierge en station ou les randos à la 1/2 journée.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire