Test Ortovox Zoom + 2018

19 tests Ortovox Zoom +.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,9/10
youpiou

Simple d'utilisation, prix accessible !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,70m | 53kg | Avancé
Acheté : 219€ en ligne
Conditions du test : toutes ! enfin en restant sur la neige...

Points forts

facile à utiliser

Points faibles

un peu encombrant, rechargement pile perfectible

Je possède ce DVA depuis 3 ans, que j'ai acheté dans un pack ORTOVOX DVA + pelle + sonde. Je le porte à plein temps 3 semaines par hiver environ.

(J'ai depuis racheté une autre pelle et sonde plus légères mais le DVA fonctionne encore bien).

Je n'ai jamais été ensevelie moi-même (touchons du bois) dans le cadre d'un avalanche, mais il m'a servi en entrainements "recherche" et "émission".

Il est facile à prendre en main, intuitif, il n'y a qu'un bouton on off à l'arriere, et le bouton position émission (victime) ou recherche en haut du boitier.

Quand on l'allume, il indique son numéro de série, suivi du pourcentage de batterie restant. C'est intéressant, sachant qu'il n'est pas recommandé de l'utiliser avec moins de 60% de batterie (on ne sait pas combien de temps on peut rester enseveli... ça serait dommage qu'il tombe en rade quand on est dessous depuis un moment...)

Il utilise une pile 1,5V AA, ce qui est facile à trouver partout. La pile se change en dévissant une vis pour ouvrir un capot. J'ai personnellement toujours une pile supplémentaire et une pièce de monnaie pour pourvoir faire le changement rapidement. Je laisse ces accessoires dans la pochette du DVA, mais je regrette qu'il n'y a pas un petit emplacement spécifique, ou un mode d'ouverture du capot plus commode, car je dois toujours faire bien attention de ne rien faire tomber dans la neige lors du double check matinal.

L'autonomie annoncée est de 250h, je dirais qu'en réel la pile dure environ 10 journées d'utilisation. Le fait de le porter près du corps le tient au chaud et évite que le froid vide la batterie aussi. Je sais qu'il n'est pas recommandé de l'utiliser avec des piles rechargeables (type lithium ion), mais ce serait plus pratique, voire un chargement microUSB peut-être un jour...

Il est fourni avec une pochette harnais, qui se place sous la veste de ski. Elle est réglable en taille et bien ajustée. Le volume du DVA en lui-même est cependant un peu "gros" pour moi, et il a tendance à faire remonter ma veste de ski dès que je ferme la sangle ventrale du sac à dos. C'est assez gênant. Le DVA est attaché dans sa pochette harnais par un leash. Il pèse 200 grammes, pile et pochette incluse.

Certaines personnes préfèrent pour cette raison porter leur DVA plutôt dans une poche de pantalon, mais d'un part il faut avoir des poches "cargo" au niveau de la cuisse, d'autre part la force de l’avalanche pourrait ouvrir la poche si celle ci n'est pas bien zippée... ça se discute.

Il possède 3 antennes, et un système Recco. Le site d'Ortovox décrit une technologie Smart Antenne, qui choisit le signal le plus fort, je ne sais pas en quoi cela consiste exactement, cela restera obscur pour la majorité des skieurs, l'important étant que ça fonctionne bien.

Une fois mis en position recherche, s'il ne bouge pas pendant 2 minutes, il bippe et rebascule automatiquement en position émission, car il comprend qu'on a pu être pris dans une sur-avalanche.

Sa largeur de bande de recherche est de 40 mètres, c'est indiqué au dos de l'appareil avec un petit rappel en schémas des consignes d'utilisation (pas très clair j'avoue pour quelqu'un qui n'aurait pas eu de formation). Ortovox fait de bonnes vidéos tutoriels sur les avalanches, disponibles gratuitement sur internet.

L'utilisation est très facile pour chercher une victime : descendre en Z jusqu'à trouver un signal (un nombre s'affiche alors sur le DVA), suivre l'une des 5 flèches directionnelles qui s'allume, se rapprocher pour faire diminuer le nombre, se baisser au niveau de la neige et se souvenir du nombre le plus bas indiqué pour estimer la profondeur, marquer.

En revanche en mode multivictimes, cela devient vite incompréhensible. Entre le fait que dans la panique tous les skieurs indemnes ne se mettent pas forcément en mode "recherche", et le petit logo "multivictimes" qui clignote mais sans plus d'explications, je ne garantis pas l'efficacité dans ces circonstances.


En conclusion, c'est un modèle fiable, avec un bon rapport qualité prix. Les pros du hors piste choisiront peut-être un modèle plus perfectionné, mais c'est déjà bien pour commencer.

Si tous les skieurs en hors piste en était équipés, ça serait déjà bien... parce que quand on se fait suivre par 2-3 idiots sans sac sur un glacier, on se dit que s'ils déclenchent une avalanche qui les ensevelit, on va bien galérer pour les trouver... et si c'est nous qui sommes ensevelis, ils ne seront même pas capables de nous aider... Je crois que nous sommes tous d'accord là dessus !

Pour qui ?

les skieurs qui sortent occasionnellement en hors piste (moins de 2-3 semaines par an) ou dont le budget ne leur permet pas un modèle plus perfectionné
8/10
Positionnement et attache
Facilité de prise en main, ergonomie
Performance recherche primaire
Performance recherche fine
Rapport qualité prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire