Test Ortovox Zoom + 2015

19 tests Ortovox Zoom +.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
nantraldam

Un DVA ultra simple à utiliser pour utilisateurs débutants et occasionnels

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,80m | 70kg | Avancé | Paris
Acheté : 230€ en magasin
Conditions du test : A l'entrainement, dans tout type de neiges

Points forts

Très simple à utiliser, intuitif

Points faibles

Pas de marquage multi-victimes, seulement un voyant pour indiquer la détection du plusieurs signaux

Je me suis équipé avec ce DVA quand j'ai commencé le ski de randonnée. Je l'ai choisi pour sa simplicité : il n'a que 2 boutons et son utilisation est très intuitive. Je l'ai acheté dans un pack DVA + pelle + sonde avec la Pelle Ortovox Badger et une sonde aluminium 240cm.

Ce qu'il y a dedans:

- DVA numérique

- 3 antennes avec émission sur l'antenne la mieux positionnée

- Portée de recherche 40m

- Auto-test au démarrage avec affichage du niveau de pile restant

- Ecran rétroéclairé pour affichage de la distance + diode en forme de flèche pour affiche de la direction

- Acoustique de recherche intuitive en plus des indication lumineuses

- Re-passage automatique en mode émission après 2min d'immobilité (en cas de sur-avalanche)

- Témoin lumineux en cas de victimes multiples

- Pastille Recco

- Pictogrammes de rappel de la procédure de recherche au dos de l'appareil (recherche de signal => recherche approximative => recherche fine)

Le Zoom+ est livré avec un holster de portage. Je l'ai trouvé assez confortable et très pratique, avec un leash élastique bien conçu qui permet d'éviter de perdre le DVA pendant une recherche, mais qui ne gêne pas la manipulation de l'appareil.

Le Zoom+ fonctionne avec une pile AA LR6. En mode émission, il est très peu gourmand en pile. Evidemment en mode recherche, ça descend plus vite, comme tous les DVA.

Le gros plus du Zoom+ est sa simplicité d'utilisation: seulement 2 boutons (1 pour l'allumer et 1 pour switcher du mode émission au mode recherche) et des indications claires et intuitives. En mode recherche, une fois qu'on trouve le signal, l'écran indique la distance et les flèches donnent la direction à suivre. La mise à jour des indications est assez rapides. Arrivé à moins de 3m de la source du signal, les flèches de direction s'éteignent pour passer à la recherche fine. Dans cette étape, l'acoustique de recherche est une vraie aide, très intuitive. Je trouve l'appareil vraiment facile à utiliser dans les 3 phases de recherche.

En cas de présence de plusieurs victimes, un voyant s'allume, en continu si les sources des signaux sont éloignés de plus de 10m, en clignotant si les signaux sources sont proches l'un de l'autre (moins de 10m). En revanche, l'appareil ne permet pas de marquer une victime pour isoler son signal. C'est le point faible de ce DVA (et ce qui m'a poussé à finalement passer sur un appareil plus performant). Il faut bien s'entrainer pour faire une recherche multi-victimes efficace. Le passage d'un signal à un autre est signalé par un bip spécifique et l'allumage de toutes les flèches directionnelles en même temps (signal facilement reconnaissable quand on connait bien son DVA).

La pelle Ortovox Badger est très simple mais super costaud.

La sonde en aluminium est aussi très simple à utiliser. Elle se monte et se vérouille avec une ficelle à l'intérieur des éléments tubulaires avec un noeud à bloquer dans une encoche en tête de sonde. Des graduations indiquent la profondeur de sondage mais elles tendent à s'effacer au fil des utilisations avec les frottement dans la neige (heureusement toujours en entrainement dans mon cas!).


Pour qui ?

Les freeriders et randonneurs débutants ou pratiquants occasionnels à la recherche d'un DVA simple à bon rapport qualité prix.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire