Test Ortovox Zoom + 2017

18 tests Ortovox Zoom +.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Quentin Danjou

Simple et efficace

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,68m | 70kg | Expert | Igé
Acheté : en magasin
Conditions du test : Toutes conditions

Points forts

indications très claires
Sa portée
système smart antenna
système auto reverse
système recco
recherche multivictime
petite poche de transport incluse

Points faibles

Ne s'allume et ne s’éteint pas sans une manipulation avec un bouton.
Pas de possibilité de marquages des victimes

Le zoom + de chez ortovox est mon second DVA, auparavant équipé d'un arva, je vous donnerai donc ses principales spécificités 

Facile de prise en mains et très intuitif, un passage simple d'un mode à l'autre, un écran visible même avec des temps très ensoleillé, l'indication bien évidemment de l’état de la batterie à l'allumage, une diode clignotante permettant de confirmer que celui ci est bien allumé dans sa petite poche ( fournis de base avec l'appareil qui y est rattaché par un cordon élastique ) 

Pour les recherches, les 5 diodes indique très bien les directions à suivre avec un signal sonore, à environ 10m il se modifie légèrement, pour enfin à 2m couper les diodes et passer sur un signal allant crescendo. 

système Smart Antenna : l'appareil peu changer d'antenne émettrice si l'appareil est en position verticale.

Système auto-reverse : En cas de sur-avalanche en mode recherche, il passe automatiquement en mode émission s'il est immobile pendant plusieurs minutes

il est aussi équipé du système RECCO permettant d'aider à la recherche de victimes non équipées d'un système DVA ou alors simplement d’être un plus dans la recherche.

 La première remarque que j'ai peu faire étant la précision de celui ci, et surtout la portée pour ce modèle de "base" qui est comparativement plus élevé que certains modèles s'alignant dans la catégorie des "basiques",

Pour les points un peu plus négatif, deux me viennent en premier : contrairement a l'arva celui ci ne se met pas en route quand on l'enfile, il faut donc SURTOUT ne pas oublier de l'allumer par un bouton situé au dos de l'appareil, ce qui veux dire aussi ne pas oublier de l’éteindre en fin de journée .. et se retrouver avec batterie bien affecté le lendemain.

Le second, malgré sa capacité  à identifier plusieurs victimes, celui ci ne permet pas de les marquer et il faudra repasser en mode émission, ce qui rend la manipulation pas des plus simple quand on ne connais pas l'appareil.



 

Pour qui ?

Pour tout les freerideurs à la recherche d'un DVA pour commencer en sécurité et avec un appareil simple.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.