Test Ortovox Zoom + 2018

19 tests Ortovox Zoom +.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,9/10
walaby

Le minimum pour débuter !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | 1,82m | 72kg | Avancé | Toulouse
Acheté : 180€ en ligne
Conditions du test : 1 mois d'utilisation en conditions arctiques, entre -10 et -30°C.

Points forts

Simple comme bonjour
Prix

Points faibles

Pas de marquage multivictime
Le passage en mode recherche avec de gros gants

Empruntant d'habitude des DVA à droite et à gauche, j'ai décidé d'investir pour la saison 2018-2019 ! Pour un premier achat, je cherchais un produit simple et dans les premiers prix. J'ai donc logiquement jeté mon dévolu sur le Zoom + d’Ortovox, un modèle d’entrée de gamme.


La prise en main est simple et rapide: 

  • on tourne le bouton situé au dos de l’appareil en position ON.
  • l’écran affiche le numéro de série à 10 chiffres, puis le pourcentage de batterie restante, et enfin la version de logiciel installée sur l’appareil.
  • après une rapide initialisation, le DVA est en mode émission et est prêt à être placé dans son holster.
  • le holster est semblable à celui d’autres DVA: une poche, une boucle en bandoulière et une ventrale. On serre le tout, on met sa veste et on peut partir skier !
  • pour le check DVA de début de sortie, ou en cas de soucis, il faut basculer en mode recherche. Pour ce faire, on écarte les boutons situés au sommet de l’appareil. La manipulation est simple avec des gants fins, mais devient fastidieuse avec de grosses moufles (pas étonnant, me direz-vous !).

Le Zoom + d’Ortovox propose une option qui me semble très pertinente: en mode réception (recherche) et après 2 minutes d’immobilité, le DVA bascule automatiquement en mode émission. Cela peut s’avérer utile dans le cas où un sauveteur se fait ensevelir par une suravalanche.

Cependant, on regrettera l’absence de l’option de marquage multivictime, qui est commune sur nombre des DVA actuels. C’est un choix de facilité d’utilisation...au prix d’une innovation importante pour la sécurité d’un groupe. Un voyant lumineux signale néanmoins la détection de plusieurs signaux. C’est malheureusement à l’utilisateur de gérer ce cas de multivictime ! Je pense donc déjà à investir dans un nouveau modèle comme le Barryvox de Mammut. Quand il s’agit de sauver ses copains, on ne doit pas être à 50 € près !

Je trouve également la décharge des piles assez rapide (-20% en 5 sorties) sûrement dûe aux températures d’utilisation (ski de randonnée entre -10 et -30°C). Cela ne me dérange pas, tant que l’on pense à les changer à 40% !


Pour qui ?

Pour le skieur débutant en hors piste ou en ski de randonnée, qui cherche un premier modèle simple à utiliser et à moindre coût.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire