Test Ortovox 3+ 2020

8 tests Ortovox 3+.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,9/10
@Arnaud

Ce DVA est complet en terme d’options proposées, performant, et simple d’utilisation.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | m | Avancé | Marseille
Acheté : 296€ en magasin
Conditions du test : Stage de ski de rando dans un groupe de 6 personnes

Points forts

Toutes les caractéristiques techniques attendues d’un DVA en 2020
Simplicité d’utilisation (indications visibles et sonores !), fiabilité.
Fonction « group check », un vrai plaisir (et gain d’efficacité)

Points faibles

Aucun point faible relevé sur le DVA
Insuffisance de la pelle et la sonde fournies dans le pack.

J’ai acheté le pack « Avalanche Rescue Set » Ortovox contenant le DVA Ortovox 3+ juste avant de me rendre à un stage de ski de rando dans le Briançonnais.

Me mettant sérieusement à la pratique du ski de rando ces deux dernières années, ce DVA m’a été conseillé par les guides et moniteurs de l’ESF Serre-Chevalier (ceux sont les DVA qu’ils utilisent et prêtent également à leur client).

Mon avis se base sur une dizaine de sorties où j’ai utilisé ce DVA.

J’ai utilisé mon DVA perso durant une semaine (janvier 2020) où nous avons fait 6 sorties et 2 exercices de recherche.

AU niveau de la performance, ce DVA semble avoir toutes les caractéristiques techniques attendues d’un DVA en 2020 : numérique, 3 antennes, affichage du nombre de victimes, option de marquage des victimes, commutation automatique en cas de suravalanches (il possède également le système Recco – on lit de partout que ce système est de plus en plus utilisé par les secours).

Même si on débute dans l’activité, du moment qu’on souhaite progresser et gagner en autonomie dans ses sorties, un appareil avec ces options techniques est indispensable (le Zoom + de la même marque me semble trop léger).

Concernant son utilisation sur le terrain :

La prise en main est facile et intuitive. On l’allume en pivotant une molette en bas à droite de l’appareil.

Le passage du mode émission au mode réception est aussi évident (boutons poussoirs sur le haut de l’appareil).

Pour effectuer le contrôle des DVA avant le départ, un mode « group test » vraiment pratique existe. Je précise juste comment l’actionner car peu intuitif mais vraiment utile :

- Passer en mode recherche, DVA éteint ;

- Allumer le DVA ;

- Appuyer dans la foulée sur le bouton de marquage des victimes, « UP » apparaît sur l’écran, maintenez quelques secondes jusqu’à ce que le pourcentage de batterie disparaissent.

- L’écran affiche « PC », dès que le DVA de la personne contrôlée passe devant vous l’écran affiche « E0 ».

Lors des exercices j’ai vraiment apprécié la simplicité d’utilisation : indications fléchées intuitives (lecture facile), de même le son émis joue vraiment son rôle pour faciliter la recherche (« acoustique de recherche »).

Le premier exercice que nous avons réalisé devait être ma cinquième recherche DVA, et j’ai trouvé rapidement les deux DVA, en utilisant la fonction marquage.

A la fin de la semaine j’ai constaté que ce DVA est économe en énergie (6 sorties d’affilées où j’ai fait les Group Tests, plus des exercices de recherches importants  la batterie s’affiche toujours pleine en fin de semaine). L’autonomie annoncée par le fabricant (durée en émission : 250h, en réception : 15h) me paraît donc réaliste. En plus il ne nécessite qu’une seule pile AA, très pratique.

Un mot sur le harnais fourni. Il est classique, protège le DVA et permet un port ventral. Personnellement je ne l’utilise pas (sous conseils de guides je le mets dans la poche de mon pantalon au niveau de la cuisse, qui se ferme entièrement. Ça permet de le sortir rapidement pour intervenir et de ne jamais l’avoir à l’air libre si on enlève plusieurs couches de vêtements à la montée).

En conclusion, ce DVA est complet en terme d’options proposées, performant, et simple d’utilisation. Il ira donc très bien à tous les skieurs (snowboardeurs, raquettes) qui pratiquent régulièrement une activité loin des domaines sécurisés, qu’ils soient plutôt débutants ou aguerris dans la recherche de victimes (un exemple pour confirmer cette large gamme d’utilisateurs est que l’option marquage de victime est bien présente, mais le bouton nécessite un appui franc et prolongé, donc le risque qu’un débutant appui par inadvertance sur ce bouton et perde un signal est très peu probable).


Un point faible concerne le pack : la sonde fournie est fine et peu robuste, elle risque de se plier et casser au contact de blocs compacts dans une coulée.

De même pour la pelle : le volume du godet est plutôt faible (2,5L), le manche n’est pas télescopique et il n’y a pas de possibilité de la configurer en mode pioche (des tests montrent qu’un pelletage en mode pioche peut être jusqu’à 3 fois plus rapide qu’avec des pelles classiques). Ortovox possède dans sa gamme la pelle Pro Alu III qui a l’air vraiment performante.

Quitte à mettre un prix légèrement plus élevé on apprécierait un standard digne du DVA pour l’ensemble du triptyque dans ce pack.

Pour qui ?

Pratiquants réguliers hors-pistes, ski de randonnée, snowboards, raquettes, souhaitant un appareil performant et fiable. L’option de vérification groupée est un vrai plus pour les sorties en groupe !
8/10
Positionnement et attache
Facilité de prise en main, ergonomie
Performance recherche primaire
Performance recherche fine
Rapport qualité prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire