Test Arva Evo 3 2011

5 tests Arva Evo 3.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,6/10
besmedve

Ancien mais fonctionnel

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,73m | 70kg | Expert
Acheté : en magasin
Conditions du test : 8 saisons

Points forts

Simplicité
Fiabilité

Points faibles

Ancienne génération
Holster

Ca fait maintenant des années que j'ai ce DVA dès que je chausse les skis, même sur piste. Aujourd'hui on trouve mieux mais pour ceux qui veulent l'acquérir d'occasion voilà un avis sur plusieurs années d'utilisation.

DESCRIPTION :

DVA numérique 3 antennes de la marque ARVA, il a une portée de 40m (en fait 20m de rayon autour de soi), et indique la distance en chiffre et signal sonore (bip…..bip..bip) et la direction à l'aide de 5 flèches sur un angle de 90° environ en face de soi . En cas de multi victime, il se synchronise sur la plus proche et on peut effacer un signal (sans le marquer). Il repasse en mode émission si aucun mouvement n'est fait pendant un temps. Il est livré avec un holster et fonctionne à piles avec une autonomie de 250 heures.

UTILISATION :

Le démarrage de l'appareil se fait en enclenchant la sangle de la ceinture du holster. Il donne le pourcentage de batterie restante au bout de 2 secondes puis se met en mode émission. Pour le passer en réception il faut tirer la partie en plastique noir sur le haut du DVA. C'est cette même pièce qui permet d'effacer un signal (en ayant marqué l'emplacement avec un sonde) pour se concentrer sur le suivant.

AVIS PERSONNEL :

La recherche est efficace avec de l'entrainement, il fait tout à fait le job pour lequel on le prend. De toute façon il faut absolument s'entrainer, quel que soit la génération de DVA !! Sur ce point, lire tous les articles sur le site qui explique parfaitement les attitudes et habitudes à avoir.

Le holster est assez désagréable, il est mal positionné (au niveau de la sangle ventrale du sac sur les hanches) et il se détend rapidement. De plus, il faut l'enlever pour prendre le DVA en main, pour la recherche en croix notamment, et donc déconnecter l'appareil et le reconnecter… Pas pratique. J'ai coupé la sangle de la ceinture pour bricoler une sorte de leach de poignet qui permet de garder l'appareil allumé (voir photo), et je l'installe dans une poche du pantalon : plus rapide à attraper, plus fonctionnel, plus loin du téléphone (lui dans la poche poitrine) pour éviter les interférences.

 

Pour qui ?

Serieux ? on devrait tous en avoir un !!
6/10
Positionnement et attache
Facilité de prise en main, ergonomie
Performance recherche primaire
Performance recherche fine
Rapport qualité prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire