Test Arva Evo 3 2010

5 tests Arva Evo 3.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,6/10
Hugo Pralo

Il commence à prendre un coup de vieux

Avis sélectionné
Profil du testeur : 19 ans | 1,84m | 70kg | Expert | Saint-Héand
Acheté : 200€ en ligne
Conditions du test : Plusieurs saisons, je n'ai jamais eu à l'utiliser hors entraînement

Points forts

- simple d'utilisation
- fiable
- portée de recherche
- mode multi-victimes
- made in france

Points faibles

- encombrant
- flèches ne couvrant pas suffisamment de directions

• L’Appareil de Recherche de Victimes d’Avalanches (ARVA) s’est imposé comme un équipement indispensable pour la pratique du ski de randonnée mais aussi du ski hors-piste ou des raquettes dans certaines conditions. L’efficacité des ARVA a été prouvé à maintes reprises, ils ont permis de sauver de nombreuses vies. Cet objet ne dispense pas de garder une conduite sécuritaire et raisonnable. Ce n’est pas une assurance tous-risques !

• L’ARVA Evo 3 est très simple d’utilisation et développé, fabriqué en France. C’est un boitier de 200g qui se place contre l’abdomen et est soutenu par deux sangles (une abdominale et une claviculaire). Il est impératif de le porter de manière à ce qu’il soit accessible rapidement et facilement. Tout est une histoire de minutes voir de seconde en cas d’avalanche. En effet, au-delà d’un certain temps (15-20min), l’espérance de vie de la victime chute drastiquement.

Caractéristiques de l’ARVA Evo 3 :

L’Evo 3 était à sa sortie la référence sur le marché des ARVA notamment grâce sa portée de recherche de 40m. Il possède également un indicateur en cas de multi-ensevelissement et une synchronisation automatique sur la victime la plus proche. Il est possible d’effacer des appareils pour se concentrer sur la recherche d’autres victimes. Il fonctionne avec des piles et a une autonomie de 250 heures.

L’utilisation :

Pour l’allumer, il suffit de boucler la sangle. Il est ensuite automatiquement en mode émission. Il faut tirer le bouton sur la partie supérieure du boitier pour passer en réception. Si vous captez le signal d’une victime, des informations de distance et de directions vont apparaître à l’écran. Il ne reste plus alors qu’à suivre les flèches et retrouver la victime. Le principal défaut sur l’Evo 3 est que les flèches n’indiquent pas la direction sur 360° mais sur à peine 90°.

Mon avis perso : 

 Je pense qu’il ne faut pas lésiner sur la sécurité. Les améliorations des derniers modèles (portée, direction sur 180°, amélioration du multi-victimes, rapidité,…) justifient d’investir pour une sécurité maximum. Mais l’Evo 3 n’est pas désuet pour autant, loin de là !

J’espère ne jamais avoir à m’en servir en conditions réelles. 

Pour qui ?

Toutes les personnes pratiquant du ski en zone hors-piste ou du ski de randonnée.
9/10
Positionnement et attache
Facilité de prise en main, ergonomie
Performance recherche primaire
Performance recherche fine
Rapport qualité prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire