Test Grivel haute route

2 tests Grivel haute route.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 6/10
pbanco

C'est la taille qui compte (déso, pas déso)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,80m | 70kg | Expert | Meylan
Acheté : 110€ en magasin
Conditions du test : Glace, sorbet, chantilly, milk shake sur trois saisons

Points forts

Légers
Résistants
Faciles à mettre

Points faibles

Des pointes en acier inutiles car trop courtes

« Ouais ça va ? Demain je viens te chercher à 6 heures et on va faire le couloir Nord du Mordor en 5.7 E8 D+2000m avec un Balrog à combattre au sommet.»

« Stylé (pas stylé)»

« Par contre va falloir prévoir les crampons et peut être un piolet, il y a deux courts ressauts en glace dedans »

« Et l’enneigement des ressauts ça donne quoi ? »

« On ne sait pas, les deux derniers skieurs qui y sont allés n’en sont jamais revenus »

T'aimes la roulette russe?

Si comme moi vous avez des Haute Route de chez Grivel vous savez que prendre ces crampons plutôt que vos bon vieux Sarken de chez Petzl (Non je ne vais pas faire la review de ces crampons techniques pour de l'alpinisme sur Skipass, vous vous moquez de qui ? Comment ça quelqu'un a osé?!?) dans ce type de conditions revient possiblement  à vous mettre une balle dans le pied. C’est à dire ?

Fast forward au lendemain.

Comme je suis une putain de feignasse j'ai pris mes Haute Route de chez Grivel parce qu’il ne pèsent vraiment pas lourd, afin de minimiser l’effort et de conserver un semblant de cuisses pour la descente. Arrivé devant le ressaut, je me rends compte avec horreur (et comme d’habitude) qu'il n'est pas du tout remplit, qu’il y a vraiment de la glace, et qu’il va falloir y aller avec les pointes et le piolet. Seul problème, dans ce cas précis, la taille, et plus exactement la longueur, ça compte. En effet s’il y a bien un défaut, et pas des moindres, chez ces excellents crampons, c’est que les pointes avant son trop courtes, et dépassent difficilement l’avant de vos chaussures de ski. Ce qui fait que, dès qu’il faut mettre un peu les pointes (je ne vous parle pas de faire 40m de V en glace vive, je parle d’un petit 60° sur 3 mètres en glace tendre) vous perdez vos appuis très facilement, transformant un simple ressaut en potentiellement un tobogan avec roulé boulé jusqu’en bas de la montagne. Et ça, ça fait chier ! Ceci est d’autant plus con que Grivel a pensé à mettre de l’acier à l’avant de ses crampons pour les rendre bien résistants. Bref il va falloir enlever les gants et faire des pas d’escalade pour passer (déjà vécu).

Les Haute Route de chez Grivel sont malgré tout bien légers (660 g mamène !!!) et résistants. Comme dit avant l’avant du crampon est en acier, bien résistant. Je les ai usé pendant plusieurs saisons sur du rocher et de la glace. Il n’y a pas autant de matière que sur des crampons pour de la cascade de glace, mais en les limant 2 à 3 fois par an, ils restent bien solides. La partie arrière est faite en aluminium. J’avais peur que les pointes morflent en les utilisant sur du rocher, mais que nenni, le bordel tient la route. Mais si on se dit que les pointes avant ne servent à pas grand chose on aurait pu se dire qu'ils auraient pu tout faire en aluminiun et rendre le tout encore plus léger... bon ok j'abuse un peu mais vous voyez où je veux en venir.

Les Haute Route sont faciles à mettre avec le système automatique à l’avant et semi-automatique à l’arrière. Une fois que vous les avez bien mis une fois au sec dans votre garage (je déconseille de faire la même action sur le parquet chez vos parents) la mise en place avec vos gros gants pendant une tempête se fera aisément.

Si vous faite du cramponnage sur du glacier ces crampons vous irons à ravir. Si vous commencez à faire du couloir un peu technique où il faut engager un peu plus sur quelques mètres ces crampons vous feront vite défaut. S'il vous faut engager plus, sur plus longtemps, vous êtes en train de faire de la cascade de glace et vous êtes sur le mauvais site.

Bref

Va falloir que je les jettes et que je me prenne autre chose (j'ai exactement en tête ce que je dois m'acheter) sinon un jour ma fainéantise va avoir raison de moi.


(photo de chez Grivel)

Pour qui ?

Pour ceux qui font du cramponnage sur glacier, pépouze en famille avec la mère grand, ou engageant sur des pentes où il ne faut pas se mettre sur les pointes avant.
5/10

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire