Test Scott Superguide carbon 2018

11 tests Scott Superguide carbon.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,9/10
Fanf73

Le compromis suprême

Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,74m | 77kg | Expert
Acheté : 600€ en magasin
Conditions du test : Randonnée, en neige fraîche et de printemps Piste (plutôt sur neige douce)

Points forts

Rapport légèreté/rigidité
Confort à la montée et à la descente
Fit incomparable

Points faibles

Qualité encore à confirmer
Prix

Nous y voilà : ma première chaussure de randonnée à moi. Et quel casse-tête pour trouver chaussure à mon pied (c'est le cas de le dire).


Quelques éléments de contexte, comment souvent. Je viens de l'alpin et ai un style relativement puissant. La randonnée est pour moi une nouveauté, même si j'avais déjà quelques mètres de dénivelé avant cet achat. J'ai un pied compliqué, relativement fin, surtout au coup de pied, mais plat (donc moins fin aux métatarses), et avec de grosses malléoles. J'ai aussi mes exigences d'ex skieur alpin : rigidité plus précision. Même si qu'on se le dise, notamment concernant la rigidité, on ne peut être 100% satisfait par une chaussure de randonnée.


Avant d'acheter ce modèle j'ai essayé plusieurs chaussures, d'amis notamment. La question se posait d'emblée sur ce que je désirai : une de ces nouvelles chaussures free-rando, débrayables, parfois avec insert, inspiré des coques classiques, ou une vrai chaussures de randonnée. 

j'ai rapidement essayé en montée et descente, une paire de Scarpa (donc vrai modèle de randonnée), et une Lange. Retour rapide, le premier modèle n'était absolument pas fait pour mon pied et je m'en suis sorti avec d'horribles crampes aux voutes plantaires (coucou les pieds plats). Le deuxième faisait clairement le boulot à la descente, mais restait assez inconfortable à la montée et surtout lourd.


En définitive, j'ai préféré me concentré sur des vrais modèles de rando, mais principalement parce que j'ai aussi d'autres chaussures, et que mes sorties de randonnées allaient plus être des vraies sorties que de l'approche.

J'arrive donc en magasin et passe plusieurs modèles au pied, jusqu'à passer la Scott, plus chère que les autres, avec un poids bas dans son modèle carbone, et une réputation de chaussure un peu fragile (cas de casses de crochets l'année précédente, pris en charge, mais toujours de manière irrégulière). Mais tous ses aspects pas forcément à son avantage disparaissent une fois enfilée : elle est faite pour mon pied (et apparemment je ne suis pas le seul), elle est légère, confortable. Le système de serrage est bien, notamment le laçage du chausson. Et une fois tout bien serré, on obtient une rigidité tout à fait convenable.


Puis vient le test grandeur nature, et là ce n'a été qu'une suite de promesse tenue. Une montée géniale, avec un vrai confort allié à une super légèreté. À la descente, une rigidité tout à fait rassurante, même si en venant de l'alpin on aimerait toujours avoir une tige plus haute et plus rigide. Je me retrouve même à skier avec les journées où j'ai la flemme de mette mes autres chaussures, lourdes et encombrantes.

Je reste cependant encore dans l'expectative concernant la qualité. Les inserts sont déjà un peu marqués, mais les crochets ont l'air de marcher à merveille (problème réglé donc). Je pense que c'est du solide sans être encore tout à fait convaincu.

Pour qui ?

Beaucoup beaucoup de randonneurs, des pros, au moins habitués (mais voulant fair Eun tel investissement)

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire