Test Scarpa Maestrale RS 2018

25 tests Scarpa Maestrale RS.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,7/10
chamaco32

MAESTRALE RS2, légères et performantes mais pourrait mieux faire.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 53 ans | 1,87m | 95kg | Avancé
Conditions du test : neige, Beau temps, conditions printanières.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé : chaussures de ski Scarpa

Points forts

Gain de poids par rapport à la RS1.
Niveau skiabilité en descente ce nouveau modèle gagne en confort et précision au niveau de l’appui languette.
Le système de débrayage ski/marche est amélioré : Plus pratique, plus précis, pas de jeu.
Cette nouvelle version à une meilleure amplitude du collier en position montée et marche.
1 seul crochet en bas avec système par cable pratique.

Points faibles

Le collier perd en inclinaison max et sont trop droite pour moi (-2°).
Chaussage et déchaussage pas très pratique.
Le crochet du haut pas toujours facile à mettre, la crémaillère tourne.
Prix.


SCARPA MAESTRALE RS 2 millésime 2018 test et comparatif


Ayant eu la chance d’être sélectionné pour les tests privés, j'ai reçu la boite avec les nouvelles SCARPA MAESTRALE RS en taille 29 envoyée de chez PLEIN NORD, l'importateur pour la France.

Premières impressions :

Au premier abord, il y a de réelles modifications par rapport au modèle RS1 de 2014 que je possède.

Le nouveau modèle est à 3 crochets + strap velcro. Les 2 crochets du bas sont remplacés par un seul crochet et un câble pour répartir le serrage, nouveau système marche/ski, fini le spoiler avant qui bascule latéralement pour le chaussage.

Au niveau du poids réel, le nouveau modèle a également subi un régime. Pesé chez le boucher : 3170 gr la paire pour le millésime 2018 contre 3540 gr pour la version précédente, soit une différence de 370 gr/paire quand même. Ce gain de poids est en partie dû à la partie carbone de la chaussure et aux parties ajourées plus importantes du collier.

Le chausson est toujours fabriqué par INTUITION. Il est majoritairement en mousse PE thermoformable au four ou avec le procédé INTUITION (voir sur leur site). Pour le comfort , du tissus 3D recouvre la mousse PE sur la partie supérieure et arrière du chausson.

Le tissus 3D permet la respirabilité mais pas la mousse PE puisqu’elle est à cellule fermée et étanche. Il y a également la possibilité de mettre des lacets sur le chausson.

Concernant la semelle elle est toujours en Vibram et semble identique avec les versions précédentes.

Quand on met les 2 modèles à coté, on voit que le nouveau modèle est plus haut. Pour être sûr, le mieux est de mesurer (voir photos).

Hauteur extérieure à l’arrière jusqu’en haut du spoiler :

-Maestrale RS2=320 mm et RS1=320 mm

Hauteur extérieure à l’avant jusqu’en haut de la languette plastique :

-Maestrale RS2=290 mm et RS1=280mm

Hauteur intérieure de la semelle jusqu’en haut de l’arrière du chausson :

-RS2=310 mm et RS1=305 mm.

Hauteur intérieure de la semelle jusqu’en haut de la languette avant du chausson :

-RS2=290mm et RS1=285

Le nouveau modèle est effectivement plus haut mais uniquement pour la partie avant : +10 mm pour la languette plastique avant et 5 mm pour la languette du chausson.

Chaussage :

Passons maintenant au chaussage. L’ancien modèle n’est pas très simple à chausser car il faut basculer le spoiler à l’extérieur en le pliant, on a toujours peur de casser quelque chose.

Avec le nouveau modèle fini la bascule du spoiler, mais par contre il faut absolument passer en position marche et basculer le collier en arrière sinon  impossible de rentrer le pied.

Pour le passage de la position ski à marche et vice versa, le nouveau système est beaucoup ergonomique et pratique. Il s’agit d’une pièce de fonderie qui est bien ajustée sans jeu, contrairement au système 2014 qui est une pièce en acier emboutie avec un peu de jeu au départ qui s’accentuait dans le temps.

Une fois verrouillé il n’y a pas de jeu.

Le serrage des larges crochets du haut et de l’avant se fait facilement. Le crochet du milieu est identique au modèle précédent, pas très facile à manipuler pour ajuster la bonne longueur et le bon serrage, surtout avec des gants et encore moins pour le défaire. Mais une fois en place c’est efficace.

Pour enlever la chaussure, c’est pareil que pour la mettre : Il faut basculer le collier au maximum en position marche, le chausson à même tendance à sortir quand on enlève le pied.

En condition d’utilisation :

J’ai réglé l’inclinaison au maxi soit 16° d’après la fiche technique. La RS1 a une inclinaison max de 18°. Bien sûr on peut rajouter une cale au niveau du spoiler, mais j’aurai préféré pouvoir régler avec la même inclinaison que l’ancien modèle. En plus pas de cale fournie avec les chaussures. Vu le prix ( 569€ au catalogue) ces cales devraient être livrées avec les chaussures.

Une fois chaussées et les crochets ajustés, par rapport à la RS1, la pince talon est meilleure, le confort du chausson est plus ferme et je trouve cette nouvelle version plus étroite au niveau des métatarses. Il est donc fortement conseillé de thermoformer.

En montée :

Ce qui est vraiment un plus sur cette nouvelle version c’est le débattement surtout vers l'arrière.  Je confirme que le nouveau système est plus pratique pour passer de l’un à l’autre, mais pour le moment pas possible d’avoir un avis sur la fiabilité.

Sur la durée et au fur et à mesure du dénivelé, elles restent légère et avec un bon maintien.

En descente :

Une fois serrée le maintien et la pince du talon est là, meilleure que sur l’ancienne version.

Au niveau de l’appui languette, la pression est bien répartie avec un bon confort.

On peut appuyer sur la languette, ce n’est pas ultra rigide mais ça transmet bien avec précision, mais pour moi elles ne sont pas assez inclinées vers l’avant, je suis trop droit au niveau de la position.

J’ai également l’impression qu’elles sont plus souples que les RS1. Cela est sans doute dû au fait qu’elles sont plus droites (j’appuie davantage du coup) et un peu plus haute. Mais ça reste une impression, rien de flagrant. Bien que plus précise, mais cela est probablement dû au chausson plus ferme en grande partie, le fait qu’il y ait une partie en carbone sur la coque n’apporte pas de façon significative de la rigidité. Cela permet indiscutablement de gagner du poids.

Conclusion, pour ceux qui ne veulent pas tout lire :

L’amélioration la plus importante par rapport à la RS1 est le poids, gain de 370 gr sur ma paire dans la même taille (29).

Niveau skiabilité en descente ce nouveau modèle gagne en confort et précision au niveau de l’appui languette, cela est à mon avis davantage dû à la nouvelle languette qu’au 1 cm de plus.

Le système de débrayage ski/marche est amélioré : Plus pratique, plus précis, pas de jeu.

Le collier perd en inclinaison max et sont trop droite pour moi (-2°).

Cette nouvelle version à une meilleure amplitude du collier en position montée et marche.

Là, il y a une amélioration surtout au niveau du débattement vers l’arrière et nécessaire pour chausser et déchausser.

Le passage de 4 à 3 crochets ne change pas grand-chose au niveau du maintien, mais on gagne en simplicité et rapidité pour ajuster le serrage.

Coté confort général du chausson c’est quand même ferme et il est nécessaire de thermoformer voire déformer la coque pour les pieds larges. Une bonne chaussure pour ceux qui veulent de la performance à la descente, sans sacrifier la montée.

Les infos techniques là : http://www.skipass.com/news/151184-chaussures-de-ski-scarpa-2018.html

Mise à jour du 3 mai 2018

J'ai rajouté les photos des chaussures sur la balance du boucher... Il y en a un peu plus je vous le met quand ? Qu'est-ce qu'elle veut la mémé ? Du mou pour le chat ?




Pour qui ?

Pour ceux qui veulent une chaussure relativement légère pour la catégorie et performante à la descente en randonnée ou freerando.

commentaires

7 commentaires
djoude65
Statut : Confirmé
inscrit le 13/11/06
Stations : 1 avisMatos : 3 avis
Entre les deux modèles, est-ce que la qualité des plastiques a été amélioré? Je trouve sur le modèle précédent les plastiques assez tendres, la coque marque rapidement avec les carres des skis.
0
chamaco32
Statut : Expert
inscrit le 12/11/10
Stations : 4 avisMatos : 1 avis
Effectivement mes RS1 sont marquées par les carres coté intérieur. Là je n'ai pas assez de recul, donc je ne peux rien dire à ce niveau.
Je suppose que la partie noire en carbone au niveau du talon sera plus dure, au niveau de la partie blanche pour le moment pas de marque, à voir.
0
Gaetan33
Statut : Gourou
inscrit le 12/10/13
Stations : 3 avisMatos : 14 avis
"Pesé chez le boucher" cette phrase m'a bien fait rire,on sent que tu aimes manger toi aussi! :D

Plus sérieusement, tu parles de thermoformage, c'est juste pour le chausson ou la coque est thermoformable aussi?
0
chamaco32
Statut : Expert
inscrit le 12/11/10
Stations : 4 avisMatos : 1 avis
Le chausson est 100% thermo, mais il n'y pas de notice précise avec les pompes (je vais peut-rajouter un commentaire).
Tu peux utiliser la méthode Intuition avec le riz chauffé au micro-onde (si si!) ou au four (attention au temps de cuisson!).
Pour la coque elle n'est pas thermoformable comme sur mes Salomon X pro 120 par exemple mais elle peut être déformé par un bootfiter au niveau des métas (partie blanche) mais pas au niveau du talon car il y a du carbone et ce n'est pas thermoformable (partie noire).
0
Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
Stations : 9 avisMatos : 55 avis
Bonjour
Penses tu qu avec un spoiler plus épais, dans les 5mm on puisse retrouver l inclinaison de la1?
Merci
0
chamaco32
Statut : Expert
inscrit le 12/11/10
Stations : 4 avisMatos : 1 avis
Je ne sais pas exactement de combien doivent etre les dimensions du spoiler mais 5 mm pour la partie du haut c'est quand même pas mal.
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire