Test Dalbello Lupo AX 125 C 2018

4 tests Dalbello Lupo AX 125 C.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
PowLow

Une chaussure (très) chère mais aux performances impressionnantes !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 22 ans | 1,75m | 80kg | Avancé
Acheté : 600€ en magasin
Conditions du test : Toutes neiges, tout types de terrain

Points forts

- performances (descente et montée)
- Poids
- Look

Points faibles

- Prix

J'ai acheté cette chaussure dans l'optique de pratiquer la freerando. Après une demi-douzaine de journée de ski, je peux déjà tirer un premier bilan sur cette chaussure.

J'avais repéré cette chaussure en magasin en début de saison (le orange ne passe pas inaperçu) et je trouvais le style très sympa. Cependant, vu le prix, je ne me suis pas précipité et j'ai patienté jusqu'au première neige pour l'essayer. Je ne suis pas déçu !

La première fois que le vendeur me tend cette chaussure, je suis tout d'abord surpris par son poids. C'est déconcertant de légèreté ! Puis, il m'invite à passer le pied dans la chaussure : le chausson semble très confortable malgré un point dur au niveau des métatarses (certainement lié à la morphologie de mon pied). Le vendeur me rassure en m'expliquant que le chausson est facilement thermoformable et que ce ne sera pas un problème pour le travailler.

Ni une ni deux, je pars l'essayer dès le lendemain. Au programme une journée de remise en jambe sur la piste, les conditions de début de saison ne permettant pas de sortir au-delà. Je suis tout de suite surpris par la rigidité de la chaussure : le flex de 125 annoncé est un VRAI 125. Pour une chaussure de rando c'est bluffant. Le crochet coup de pied permet un maintien optimal de la cheville tandis que le crochet supérieur et la languette permettent de rigidifier à souhait la chaussure. Le crochet inférieur quant à lui permet de régler la largeur au niveau des métatarses pour plus ou moins de précision. Bilan de cette première journée : en mode ski, c'est n'est pas une chaussure de randonnée mais bel et bien une chaussure alpine.

Les importantes chutes de neiges de ce week-end ont m'ont permis d'essayer cette chaussure en randonnée :

- En montée : le mode marche permet une grande amplitude, tout à fait respectable. Mais là où Dalbello surpasse la concurrence c'est que le capot sur lequel viennent se serrer les crochets est démontable. Une fois retirée, la chaussure rigide et alpine décrite ci-dessus se transforme en une vraie chaussure de randonnée ! L'angle de 67° permet une amplitude maximale. Ce n'est pas la chaussure qui va vous limiter dans vos mouvements mais votre souplesse. Cette opération se fait très facilement grâce à un ingénieux système de crochets. Les capots, une fois dans le sac, se feront rapidement oublier.

- Le passage du mode marche au mode ski ne prend que quelques dizaines de secondes : il suffit de remettre le capot, serrer les crochets et appuyer sur la languette. Vous êtes prêt pour envoyer à la descente !

Pour conclure, cette chaussure est bluffante par sa polyvalence : en mode ski la chaussure est rigide et se comporte comme une alpine tandis qu’en mode marche, elle se fait vite oublier avec son poids plume (pour la catégorie dans laquelle elle se trouve) mais aussi grâce à son débattement très important. 

Pour qui ?

Pour tous les skieurs à la recherche de polyvalence.
10/10
Facilité de chaussage
Confort
Serrage/Manipulations
Précision
Style/Look
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Rapport qualité/prix
Débattement
Accroche sur terrain difficile (glace/pierre)

commentaires

1 commentaire

Freepowder

inscrit le 09/12/17
Tout est dit je confirme . Heureux propriétaire également. Sur le poids pesée à 1950g contre 1650g officiel.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire