Test Thermic PowerSocks Heat Uni

4 tests Thermic PowerSocks Heat Uni.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
usaddict

La chaleur sans compromis

Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | 1,80m | 68kg | Avancé | Annecy-le-Vieux
Conditions du test : J'ai profité des mois de janvier et février de et conditions bien froides le matin pour tester ces chaussettes chauffantes
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé : chaussettes chauffantes Therm-ic

Points forts

- Qualité des chaussettes
- Système pratique et simple d'utilisation
- Un vrai sentiment de chaleur
- Bonne autonomie

Points faibles

- besoin limité aux journées très froides de l'hiver
- Prix

Dans le cadre de la première saison des tests privés, j’ai eu le plaisir d’être sélectionné pour le test des chaussettes Thermic Powersocks heat et le S pack 1400 bluetooth. Derrière cet intitulé marketing se cache en réalité des chaussettes de ski chauffantes high tech avec un système sans-fil permettant de régler la température des chaussettes avec son smartphone.

Le pack comprend donc une paire de chaussette issues de la technologie X-Socks (qui est reconnu dans le trail-running notamment) et d’une housse épaisse de très bonne qualité et qui contient une housse pour les chaussettes pour le passage en machine, un chargeur pour les batteries à brancher en usb et les 2 batteries S1400.

Premier constat

Les chaussettes sont fidèles à la qualité X-Socks avec des renforts positionnés au endroits stratégiques de la jambe et du pied et donc spécifiquement étudiés pour la pratique du ski. Elles sont très confortables et anatomique avec une sensation d’ajustement parfait sur la jambe et le pied. Elles sont donc équipés d’un tissu chauffant qui parcoure la chaussette de haut en bas. J’avais un peu peur de ressentir cette partie chauffante en les portant mais ce n’est pas du tout le cas. D’ailleurs, il m’est même arrivé d’utiliser ces chaussettes sans y raccorder les batteries pour des journées par trop froides ou durant l’après-midi. Enfin, les chaussettes sont équipées d’un système de fixation des batteries situé tout en haut de la chaussette et qui passe du coup au-dessus des chaussures de ski : on ne sent pas les batteries en skiant que ce soit en flexion ou en extension.

En pratique, comment ça marche ?

Le fonctionnement est tout ce qu’il y a de plus facile, il suffit de recharger les batteries sur le chargeur usb que l’on peut soit brancher sur un ordinateur ou sur une prise secteur avec un adaptateur adapté. La recharge dure théoriquement entre 5 et 6 heures. Pour ma part, j’ai pour habitude de recharger les batteries pendant la nuit avant de skier le lendemain donc je n’ai pas mesuré. Une petite diode lumineuse indique la fin de la recharge.

Il suffit ensuite de fixer les batteries, une en haut de chaque chaussette. Une fois sur les skis, deux possibilités : soit appuyer directement sur un petit bouton sur les batteries elles-mêmes avec une possibilité de réglage de l’intensité de la chaleur soit en utilisant l’application. Pour ma part, j’ai plutôt utilisé la première solution car je n’ai pas toujours mon smartphone à proximité et je trouve qu’il n’est pas toujours simple d’utiliser l’écran tactile dans le froid.

Est-ce efficace ?

La réponse est clairement oui. Je pense notamment aux sessions de ski de janvier et février ou les températures peuvent être très froides en début de matinée et on sait bien que l’on skie nettement moins bien lorsqu’on a le bout des pieds gelés : fini les pieds glacés sur le télésiège. La possibilité de régler l’intensité de la chaleur est également très appréciable selon moi car nous n’avons pas tous la même sensibilité au froid. Sur le premier niveau de chaud, on ne sent selon moi pas grand-chose et on se demande même si le système fonctionne mais si on passe au niveaux suivants, on apprécie vraiment de sentir ses pieds au chaud comme dans des chaussons au coin du feu.

En ce qui concerne l’autonomie des batteries, il est indiqué une durée théorique de 16h en niveau 1 (le plus bas) et de 5h pour le troisième niveau. Je n’ai pas chronométré car la plupart du temps, je n’ai plus besoin d’utiliser le système à partir de la fin de matinée quand les températures sont remontées mais il tient facilement une demi-journée au niveau le plus haut.

Et pour finir, est-ce utile ?

La réponse va forcément dépendre d’un individu à un autre. Il s’agit avant tout d’un accessoire de confort qui n’est selon moi évidemment pas indispensable mais qui apporte un gros plus pour les personnes un peu frileuses lorsqu’il fait vraiment froid. Le système est simple et pratique donc aucune raison de s’en priver si ce n’est peut-être le prix. En effet, à près de 250 euros le pack et compte-tenu de l’augmentation croissante des budgets de ski, ce ne sera certainement pas une priorité pour beaucoup de skieurs.

Ce produit se destine donc aux skieurs frileux voire à des personnes souffrant de problèmes de circulation sanguine et puis elles peuvent aussi être un super cadeau de noël pour nos petites amies skieuses qui évoquent parfois le froid comme argument pour ne pas venir rider…


Pour qui ?

Comme indiqué dans le test, je conseille ces chaussettes aux personnes frileuses, aux personnes ayant des problèmes de circulation sanguine et enfin pourquoi pas aux petites amies skieuses qui n'auront plus le froid comme excuse pour ne pas aller rider

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire