Test Icebreaker Hike+ Mid Crew

1 test Icebreaker Hike+ Mid Crew.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Le berryflon

Des chaussons dans les godillots...au top!

Profil du testeur : 48 ans | m | Expert | Bidart
Acheté : 27€ en ligne
Conditions du test : Trek 3 semaines au Népal, altitude 2500-5100m

De retour de 3 semaines de Trek au Népal, voici un peu plus de recul pour valider LA paire de chaussettes qui assure sur les longs treks.  Je suis un assez gros marcheur, en moyenne autour de 2000m de dénivelé cumulé sur la journée, avec 18-20 kilos sur le dos (j'utilise principalement un sac Lowe Alpine Cerro-Torre mais c'est une autre histoire sur laquelle je reviendrai).

Je roule à l'ancienne, en MEINDL Perfekt.  OK, ce n'est pas ce qui se fait de plus léger ni de plus technique, mais la résistance et la versatilité sont incomparables.  Mais surtout, en lien avec mon histoire de chaussettes (pas le test le plus facile, croyez moi, parce qu'a priori une paire de chaussettes fait moins rêver qu'une paire de ZAG B-112), les Perfekt sont doublées cuir.  Pas de liner nylon, pas de Goretex, rien que du cuir. Et pour mes pieds, 'y'a pas mieux parce que j'ai tendance à transpirer comme un cochon.

Et c'est là que les Icebreaker interviennent: c'est essentiellement de la laine Merinos (douceur et moelleux incroyables!) et ça fait des merveilles avec le cuir.  Portables 3 jours d’affilé sans odeurs nauséabondes malgré 6-7h de marche quotidiennes.

Je suis parti avec 2 paires, que j'interchangeais en moyenne tous les 2 jours avec lavage selon les moyens du bord... Pas d'odeurs donc, et aucune trace d'usure ni boulochage, les élastiques (cheville et coup de pied) ne se détendent pas.  Enfin, malgré la transpiration, aucune échauffement ni irritation quelconque sur la peau.

Petit revers de la médaille: pour procurer autant de confort, les chaussettes sont un peu épaisses à mon avis dans chacune de leur catégorie.  Pour les frileux(ses) pas de problème, mais pour les autres, un midweight suffit amplement pour des conditions froides.  Concrètement, en passant 3 jours entre 4500 et 5000m d'altitude avec une température ambiante oscillant autour de 0°C, j'ai toujours été super confort avec les Midweight et des Heavyweight auraient clairement été superflues.

Pour qui ?

marcheurs du dimanche ou gros trekkeurs
9/10

Points forts

confort, contrôle des odeurs

Points faibles

trop chaud dans sa catégorie

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire