Test Bollé Ryft Mips 2021

4 tests Bollé Ryft Mips.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
HerveC

Un casque léger, agréable à porter et bien fini

Avis sélectionné
Profil du testeur : 46 ans | 1,83m | 94kg | Expert | Genay
Conditions du test : Grand beau mais froid, puis beau et venteux, et finalement neigeux et venteux.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Casque Bollé RYFT MIPS

Points forts

Leger, espace généreux aux oreilles, finition au top

Points faibles

Jugulaire et attache masque pas simple à manipuler sans habiture, prix ...

Important : 

Ce casque a été testé dans le cadre des tests privés Skipass. Je n'ai donc pas acheté ce casque, il m'a été envoyé gracieusement par Bollé. Merci Skipass et merci Bollé pour la confiance.

Le skieur :

Skieur depuis longtemps, randonneur occasionnel (mais forcé en 2021...) sans prétentions à la montée, cherchant à se faire plaisir à la descente, 95kg (saletés de confinements) et 1.83m.

Le contexte :

Un casque c'est comme les chaussures de ski, faut les essayer... et c'est pour ça que j'ai postulé à ce test privé sans avoir essayé le casque ! Faites ce que je dis, pas ce que je fais :D Par chance, le casque en test statique à la maison me va comme un gant. J'ai l'habitude des casques de 2 roues, j'aime bien qu'il me tienne bien la tête, et là c'est le cas. Le système type boa qui permet le réglage du casque me permet d'avoir la tenue recherchée. J'ai aussi un casque Alpina avec un système de réglage mais il est moins fin, et mon casque Salomon Custom Air qui lui repose sur un coussin d'air qui par une soupape adapte le volume du casque à la tête, mais il est trop chaud.

Le casque :

Le casque est livré dans une belle boite, bien protégé. Il est arrivé juste pour Noel ! On sent que c'est du haut de gamme :) Les finitions sont bonnes, ce n'est pas un casque avec des defauts qui est donné aux testeurs skipass :D

Un truc qui marque tout de suite, c'est la liberté des oreilles... il y a de l'espace pour les oreilles, comme pour un casque audio « circum-aural » : aucune compression des oreilles, c'est super. Et les lunettes, pour peu que les branches soient assez plaquées contre les tempes, passent sans problème.

En caractéristiques papier, il est donné pour un peu plus de 500Gr, soit comme un Julbo Sphere, mais 100gr de plus que mon actuel Salomon Quest Custom Air. Il possède des technologies propres à Bollé, comme le MIPS : "MIPS est une technologie révolutionnaire qui permet au casque de glisser sur la tête, absorbant ainsi une partie de l’énergie libérée par un choc d’angle" et l'AVID : "L’utilisation d’EPS haute densité permet d’absorber efficacement les impacts à haute énergie. L’EPS faible densité garantit quant à lui des performances supérieures lors d’impacts à moyenne énergie, moins violents. Le casque inclut cette technologue AVID : la configuration de canaux de ventilation réduit virtuellement la densité de l’EPS proche du crâne dans la partie supérieure du casque." C'est beau sur la papier, à voir dans la vraie vie, même si je n'ai pas envie de tester le casque en situation extrême ...

Le test :

Le casque a été utilisé en rando, donc à la descente, et par temps froid. Pas encore de ski de printemps. Il faudra donc que je complète ce test en fin de saison.

A la monté, le casque est sur le sac, faut en cas de gros vent froid. Ça tombe bien à Val Tho on avait les rafales à 70kmh, et le casque aidait à garder la tête à la bonne température sans entrée d'air intempestive (avec les aérations fermées bien sûr...). Il passe aussi très bien dans le filet du sac pour ne pas le sentir se balancer de droite à gauche quand on monte...

A la descente, le casque se fait oublier. C'est bien ça que je demande : ne pas être gèné par le casque.

Après une chute (poudreuse), rien à dire, sauf que les multiples ouvertures se remplissent de neige ... ne pas oublier de bien retirer toute cette neige du casque avant de repartir ... j'ai pour habitude de taper mon casque quelques fois avec la poignée de mon bâton, mais je n’ai pas osé là vu que le casque est encore tout beau :)

Un bon point qui présage du bon par temps chaud : la maille utilisée dans la petite doublure intérieure est large, et elle est lavable ... ça va permettre de laver cette doublure pour éviter une odeur de rat crevé ...

Un point par contre que je trouve embêtant : le système d'attache du masque : il n'est pas aisé de manipuler l'élastique avec les gants, je me suis résigné à ne pas l'utiliser en haut du col de Thorens vu le vent qu'on avait ... mais le bandeau du masque est bien resté en place. Idem pour la jugulaire pas facile à manipuler (système aimanté mais moins simple que sur un Julbo Sphere).

Conclusion :

Le test sera à compléter fin de saison, mais pour l'instant pleinement satisfait de ce casque ce qui se fait oublier. Seul point à travailler (pour moi), c'est de prendre l'habitude de manipuler la jugulaire et l'attache du masque. On verra aussi comment vieilli le noir brillant face aux aléas de la vie d'un casque.

Enfin le prix me semble élevé, je n'ai jamais acheté de casque aussi cher (budget habituel entre 100 et 150€)... 

Pour qui ?

Tout skieur qui a les moyens

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire