Test GoPro HERO10 Black

1 test GoPro HERO10 Black.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
pranksgiving

Un goût de compliqué, de bug et d'inachevé malgré l'image parfaite

Avis sélectionné
Profil du testeur : 38 ans | m | Suisse
Acheté : 400€
Conditions du test : Neige, eau, bitume ; toutes conditions météo.

Points forts

+ Image magnifique, mention particulière par jour blanc ;
+ Stabilisation parfaite ("hypersmooth") ;
+ Étanche naturellement, sans boîtier ;
+ Super grand angle ;
+ Ralenti 120/240 fps ;
+ Time lapse pratique.

Points faibles

- Fonctions basiques manquantes ou bâclées ;
- Bugs aléatoires ;
- Écran tactile un peu pataud ;
- Batterie : prise de tête par temps froid ;
- Filtres ND à prévoir en supplément pour glacier/soleil ;
- Commande vocale dure d'oreille.

Partant de la GoPro 1 puis 5, il est certain que ces GoPro récentes ont encore passé un cap. La qualité de l'image est totalement impressionante, en vidéo comme en mode photo. Toujours pas nécessaire de s'y connaître en photo, les réglages complètement automatiques font le travail. Énormément de points positifs pour tout ce qui a trait à la capture d'images :

  • Par jour blanc, c'est impressionant de voir en vidéo plus de détails qu'on n'en voyait soi-même sur place.
  • La stabilisation de l'image a toujours été efficace sur les GoPro, mais là on approche la perfection.
  • Belle ergonomie sur le mode time lapse (sort automatiquement en vidéo, fini les milliers de photos à monter à la main).
  • La fonction "GoPro highlight" est une super idée pour retrouver facilement un instant particulier d'une vidéo (ces marqueurs sont compatibles avec les lecteurs vidéo standard qui les voient comme des chapitres de DVD).
  • Le son aussi est enregistré de manière bien claire.


Le montage en revanche est le parent pauvre de cette nouvelle génération :

  1. Le fabriquant force un peu la main pour utiliser l'application téléphone (GoPro Quik), connectée au cloud GoPro, qui a l'air d'être la seule méthode officielle pour monter ses vidéos.  Sauf que les temps de téléchargement vers téléphone + cloud Gopro sont inadaptés à la montagne quand on n'a pas ou peu de réseau, de batterie et de temps à gaspiller. Sans compter que les performances et la capacité de stockage ne sont pas comparables avec un PC récent pour des vidéos à haute résolution et fréquence (4K 60 fps ou 2.7k 240 fps, ça en prend de la place).
  2. En 2022, on ne peut toujours pas éditer basiquement une vidéo sur la caméra elle-même (typiquement : ne garder que le saut du pote en virant les 10 minutes inutiles avant et après) ; dommage.
  3. Pouvoir brancher la caméra à un PC pour être reconnue comme clef USB ? c'est trop demander, ce n'est pas prévu. Il faut enlever la carte mémoire (moyennement facile d'accès pour des mains d'adulte) ou s'enquiquiner avec le téléphone.
  4. Les données pourtant géniales de télémétrie (coordonnées GPS, vitesse, accélération etc.) ne sont pas exploitables sur un PC sauf à les convertir au format de la concurrence (Garmin VIRB) ou à acquérir un logiciel spécialisé (Telemetry Overlay / Telemetry Extractor for Gopro), c'est un crève-cœur.


D'autres détails viennent ternir le tableau par leur côté mal fini, surtout pour une caméra en version 10 et vendue au prix fort :

  • La batterie est bien frileuse, il faut jongler entre filmer un peu pour la réchauffer mais pas trop pour ne pas épuiser sa faible capacité. La version "Enduro" supporte mieux le froid mais l'autonomie reste vraiment modeste.
  • Écran tactile : trop d'icones peu intuitives, on perd du temps à trouver ce qu'on veut. Il y a aussi une petite latence désagréable entre le toucher et la réponse, par rapport aux bons vieux boutons.
  • Reconnaissance vocale : j'aimerais pouvoir murmurer les ordres à la caméra et pas devoir crier en public ou à proximité d'un animal. Je trouve que la caméra me comprend très mal, surtout en skiant. "Roger, ALLUME TON SONOTONE!" "T'as pas entendu comme un bruit?"
  • Pas de filtre pour les conditions très ensoleillées type glacier, à acquérir séparément (heureusement très facile à remplacer).
  • Trop de bugs aléatoires qui plantent la caméra, pas hyper fréquent mais environ une dizaine de fois sur l'hiver.


Conclusion subjective :

  1. Cela me gonfle plus que jamais de filmer et monter mon sport préféré avec cette caméra ;
  2. Bien que fan de GoPro de longue date, je regrette presque cet "upgrade".

Pour qui ?

Pour ceux qui ont de la patience, un studio de montage, et n'ont pas besoin d'exploiter les données GPS/capteurs des vidéos.
6/10

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire