Test Petzl Altitude 2020

10 tests Petzl Altitude.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,7/10
siewicz

Petzl avec un P comme Polvalence.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,80m | 65kg | Expert | Aime
Acheté : 65€ en magasin
Conditions du test : Ski-alpi, alpi neige & roche, glacier

Points forts

Poids
Polyvalence

Points faibles

Aspect plastifié

Contexte

L'achat d'un baudrier léger pour le ski de rando est devenu urgent quand les sorties glacier et couloirs se sont multipliées. Du coup, 3 jours avant le confinement de 2020 je craque le PEL : Baudrier, piolet, crampons, casque.

Sans me poser trop de questions je vais voir chez Petzl. Pour moi, la marque Iséroise est synonyme de "sureté" d'achat. Les produits y sont polyvalent, bien accessoirisés, de bonne facture et les tarifs semblent juste.

Chez Petzl Il y a 3 modèle : le Tour, le Altitude et le Fly -qui vient de sortir et qui est super cher pour pas beaucoup moins lourd-. L'Altitude semble être le bon compromis.

Caractéristiques

  • 150g annoncé taille S/M / pesé à 163g seul / 177g avec housse
  • 1 pontet central
  • 4 portes matériel
  • 2 portes broches aux cuisses
  • Enfilage pieds au sol
  • Pochette de transport

Prise en main

Comme d'habitude avec Petzl, pas de fioritures, juste du technique. Le passage du baudard est intuitif : La sangle de la taille passe dans le pontet puis dans sa boucle, puis on ferme les clips des cuisses.

La cible de ce baudrier est clairement sur la rando glacière, le ski de rando/alpi et l'alpinisme.

Sur le terrain

Côté manip, la boucle est facilement manipulable avec les gants. En réalité on y touche très peu sur le terrain, et quand le temps ne s'y prête pas (vent, froid), je l'enfile à la voiture.

En ski de rando et rando glacière : on passe 99,99% du temps à porter le matos sans y toucher. Le côté light est donc un must. Avec la quincaillerie sur le baudard on l'oublie. La liberté de mouvement est bonne, pas de points de frottements bien que la matière soit un peu rigide (j'y reviens plus bas).

Pendu dans le baudrier, je ne l'ai pas trouvé spécialement désagréable mais je ne passerais pas des heures dedans non plus. Et le jour ou je finirais dans une crevasse et qu'il faudra attendre les secours pendu dans le baudrier, je pense que j'aurais d'autres préoccupations que le confort.

Notez qu'en exercice de mouflage, j'ai demandé à ma binôme de mettre tout sous poids, comme si elle était inconsciente. Avec le vrai poids d'une personne, ça arrache grave.

Pistes d'amélioration

- Un p'tit élastique comme pour les porte-broches aurait été bienvenu pour le reste de sangle ventrale qui pendouille.

- L'aspect plastifié. Les mots de Petzl : "ceinture et tours de cuisse extrêmement fins et souples". Fins, oui. Souple, non.

- Le confort perfectible (semble corrigé sur le Fly avec les petites mousses et le tissus plus souple)

- Le marketing frappe encore... La différence entre pesée et poids annoncé approche les 10%. On va pas chipotter pour 13g, mais à force c'est relou de découvrir que les produits light font systématiquement 10% de plus qu'annoncé.


Enfin, la concurrence est rude, et on sent qu'on paye la marque :

- A poids équivalent, Blue Ice (par exemple) est beaucoup moins cher : Altitude 150g / 80€ - Choucas 148g / 55e

- A poids plus léger les autres marques font soit moins cher, soit plus technique : Choucas Pro (140g), Choucas Light (90g), BD Couloir (110g), Edelrid Loopo Lite (77g), Camp Alp Race (68g).

Conclusion

Quand on ne veut pas se poser de questions : Quel est le plus léger, le plus confort, le mieux accessoirisé... on va chercher chez Petzl et on sait qu'on ne sera pas déçu. Mais si on cherche un peu, on peut pousser un peu sur la légèreté ou la technicité... tout en faisant de petites économies. L'Altitude est polyvalent. Ce n'est pas le plus léger ni le plus poussé en technique mais il est efficace, abordable et accessible pour tous. 

Pour qui ?

Baudrier léger grand public pour ski-alpi et glacier. Pour l'alpi, s'orienter vers le Fly ou le Choucas

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire