Les nouveautés dans les domaines skiables de Savoie
2000*1045px

Les nouveautés dans les domaines skiables de Savoie

Hiver 2019-2020 : petit récapitulatif des nouvelles infrastructures présentes sur l’ensemble des domaines skiables de Savoie.
Texte Maxime Petre
Photos Station, header Agence 360 pour les Arcs
Vidéo SEMVAL
Hiver 2019-2020 : petit récapitulatif des nouvelles infrastructures présentes sur l’ensemble des domaines skiables de Savoie.
Texte Maxime Petre
Photos Station, header Agence 360 pour les Arcs
Vidéo SEMVAL
Maurienne versus Tarentaise, focus sur les vallées les plus grandes et prestigieuses stations françaises.

Courchevel

sur tous les fronts

Depuis une dizaine d’années, Courchevel a entamé une profonde réorganisation de son domaine skiable en remplaçant les remontées mécaniques vieillissantes par des appareils modernes et rapides. Dans le cadre de la poursuite de ce plan, la station a construit trois nouveaux appareils (2 ½ en fait) :

  • La construction du télésiège quatre places des Grands Combes ouvre une nouvelle porte d’entrée au domaine à proximité du nouveau centre balnéo-aquatique "Aquamotion". Construit par Poma, cet appareil facilite l’accès au secteur des Grangettes en absorbant le flux de skieurs de ce secteur en cours de développement notamment avec la construction de l’hôtel "Écrins Blancs" ;
  • La seconde nouveauté est la télécabine dix places du Praz en tout point similaire à la TCD10 des Grangettes construite l’an dernier. Elle permet de relier en seulement 6 minutes Courchevel Le Praz à Courchevel 1850 en arrivant directement au niveau du secteur de la Croisette. Ce changement de tracé a ainsi nécessité le raccourcissement de la ligne du TSD6 des Tovets. Avec la nouvelle télécabine, le front de neige de Courchevel Le Praz, porte d’entrée du domaine skiable, est entièrement réaménagé avec la construction d’un bâtiment multiservices l’Alpinium, d’un parking couvert de 500 places, d’un espace d’accueil et de vente de forfait, d’une médiathèque moderne de 360m2 et d’un plateau sportif qui acueillera l’aire d’arrivée des championnats du monde de ski en 2023.

les Arcs

nouvelle peau pour le funiculaire Bourg-Saint-Maurice > les Arcs

Le funiculaire et sa gare de départ sont complètement rénovés épousant un look futuriste et design. Autour de ce nouveau funiculaire, tout l’environnement a été repensé et réaménagé pour être en concordance avec l’esthétisme de cette réalisation. Une structure métallique couvrira la gare de départ de Bourg Saint Maurice ainsi que le hall d’accueil pour permettre aux usagers de s’abriter en cas de neige. Un abri à vélo, équipés de chargeurs, est prévu afin d’inciter les visiteurs à la mobilité douce. La gare de départ de l’Aiguille Rouge, lieu stratégique du domaine des Arcs, est entièrement habillée d’un noir profond, sobre et élégant, tout comme le départ et l’arrivée de la télécabine de Varet. Ce projet va également permettre au domaine skiable de développer son réseau d’énergie renouvelable, grâce à l’installation de panneaux solaires sur les gares de l’Aiguille Rouge et de Varet.

les Saisies

nouveau télésiège de la Légette pour optimiser l’accès au domaine skiable

Ce nouvel appareil débrayable six places, qui remplace un pince fixe de 1998, offrira un nouveau point d’entrée à la station ainsi qu’à l’Espace Diamant. Rapidité, confort et sécurité sont les caractéristiques de cet équipement. La physionomie du terrain est complètement modifiée avec une gare de départ désormais située à proximité du parking des Carrets. Les flux skieurs seront ainsi largement améliorés et équilibrés en permettant aux skieurs journée mais aussi aux vacanciers logés dans le secteur de la forêt ou à Hauteluce d’accéder au domaine plus rapidement en secondant notamment le télésiège du Chard du Beurre. Le montant total des investissements est de 8,3 millions d’euros incluant les travaux de piste et des équipements de remontées mécaniques mais aussi la création des tunnels, d’une passerelle pour traverser le torrent du Manant et de l’extension du réseau de neige de culture. 

Les Saisies

la Toussuire / les Sybelles

accès renforcé à l’Ouillon sommet phare du domaine

Le renouvellement du parc de remontées mécaniques se poursuit sur le domaine skiable des Sybelles. Cet hiver, c’est le secteur de l’Ouillon qui bénéficie de grandes modernisations. Le « téléski des deux Croix » sur la Toussuire, est remplacé par un télésiège 4 places construit par GMM, augmentant le débit skieur du secteur de 1 400 à 2 500 personnes par heure. Ce magnifique secteur panoramique très apprécié des débutants pour son ski facile est aussi renforcé par le doublement du « téléski du Chamois » qui permet le retour sur la Toussuire par la Pierre du Turc.

Val Thorens

Caron est de retour !

L’emblématique sommet de Caron sera de nouveau accessible puisque le téléphérique reprend du service après plus de sept mois de travaux. Le remplacement des câbles porteurs a demandé quatre convois exceptionnels au mois de Juillet afin de transporter les quatre bobines de 62 tonnes chacune, contenant des câbles de 2350 mètres de longueur. Un chantier gigantesque qui permet d’offrir un transport sécurisé et rénové pour accéder à une vue imprenable sur les sommets de la Vanoise. 6.5 millions d’euros ont également été investis dans la création d’une retenue de 306 000m3 permettant de stocker de l’eau lorsque les débits des cours d’eau sont importants et limiter les prélèvements en période d’étiage. Cette retenue permettra de sécuriser l’enneigement sur les pistes et créer un manteau neigeux stable dès les premiers frimas.

Val Thorens

Valloire

Montissot express

Elles paraissaient longues les dix minutes pour passer de la Sétaz au Crey du Quart par le télésiège quatre places de Montissot. Aussi, la SEM Valloire, qui exploite le domaine, a décidé de renforcer la liaison entre les deux secteurs par la construction d’un télésiège six places fourni par Doppelmayr. Au passage, la ligne est rallongée jusqu’au sommet du téléski du château Ripaille permettant également le démontage du vétuste TSF3 Colérieux. Outre son rôle important dans la desserte du Crey du Quart en soutien de la télécabine du Crêt de la Brive, cette installation dessert de superbes pistes comme la noire de Méregers avec vue plongeante sur la combe de l’Aiguille Noire. Une nouvelle piste la primevère est tracée sur le secteur Crey du Quart. Il sera désormais possible pour les skieurs de rejoindre le secteur Brive via le plateau de la Séa depuis le secteur Grand Plateau sans prendre de remontées mécaniques.

Valmeinier

nouveau point culminant pour le domaine skiable Galibier Thabor

Les extensions de domaine en zone vierge ne sont pas légions. A partir de Noël 2019, la seule extension de domaine skiable des Alpes françaises verra le jour sous la Pointe de la Sandonière qui culmine à 2 925 mètres d’altitude au-dessus de Valmeinier 1800. Un télésiège débrayable six places de la Sandonière, installé dans le prolongement du Télésiège des Inversins, permettra une arrivée à 2 750 mètres. Deux nouvelles pistes rouges, Moraine et Carline, complètent cet aménagement. Le domaine skiable Galibier Thabor prend de la hauteur et offre 14 hectares de glisse supplémentaires aux amateurs de ski dans un paysage époustouflant.

En bref

Val d'Isère, place à la jeunesse

Val d’Isère Téléphériques poursuit l’aménagement de ses espaces ludiques dédiés aux enfants sur le domaine skiable. En altitude, les quatre zones Val Kids spécialement conçues pour les enfants de 3 à 10 ans permettent de découvrir la glisse et les métiers de la montagne pour apprendre et skier en s’amusant. L’aire de jeux du Massif de Solaise aura comme nouveautés une mini-tyrolienne, un igloo et des jumelles pour observer la montagne.

Sainte Foy en Tarentaise, extension du réseau de neige de culture

Des perches supplémentaires renforcent le réseau de neige de production portant le % de couverture des pistes à 55% largement au-dessus de la moyenne nationale.

Val Fréjus, nouveau téléski pour les skieurs débutants

Le téléski Chalets remplacera les 2 télécordes actuels sur le secteur débutant du plateau d’Arrondaz à l’arrivée de la télécabine. Il desservira la piste verte « Les Chalets » sur le plateau d’Arrondaz.

Méribel le secteur du Roc de Fer se met au rouge

Deux nouvelles pistes rouges apparaissent sur le plan e de la station dans un secteur jusqu’à maintenant plutôt bleuté.

La “Gypaète”, accessible grâce au télésiège de Cherferie, propose une variante un peu plus corsée de la piste du Choucas avec le parti pris de laisser le terrain le plus naturel possible ;

La “Daguet” est accessible dans la continuité de la piste noire de la Face.

Tignes, téléski débutant aux Brévières

A gauche de la ligne de la télécabine des Brévières, le nouveau téléski à enrouleurs de la Grande Parei est installé. Gratuit, il dessert le secteur débutants.

Nouvelle cabine à Saint-Martin de Belleville

Après le relooking l’an dernier de la télécabine des Bruyères, c’est la télécabine de Saint Martin 1 qui change d’assise du côté de Saint-Martin de Belleville/Les Ménuires. Les nouvelles cabines permettent un embarquement de plain-pied et offrent un intérieur modernisé. L'arrivée au pied du Saint-Martin Express est encore plus rapide avec un débit de 2 400 personnes à l'heure.

10 commentaires

jeanjy

inscrit le 25/01/08
Matos : 20 avis
Un développement qui se fait toujours dans le respect de l'environnement, sa faune, sa flore et sur une logique développement durable bien évidemment...
Et on s'étonne que les moins de 30 ans sensible à l'écologie on une image négative des destinations "grand ski"...
Elle va durer combien de temps encore cette logique du toujours plus ?
jeanglaude

inscrit le 07/01/17
Tout à fait d'accord, c'est ce qu'on appelle une fuite en avant. Aucune vision à long terme, on bulle la montagne pour la rendre carré et bien compacte pour que la pluie ne pénètre surtout pas. Et ensuite ils viennent nous expliquer que des aménagements comme les piste de VTT défigurent la montagne !
0
scratcher

inscrit le 07/11/03
Bravo, c’est avec des remarques d’homme préhistorique dans votre genre que la montagne stagnera au pastoralisme et à l’agriculture ! À quoi servent les études environnementales, la loi montagne, et autres plans de développement si ce n’est un développement DURABLE de l’économie de montagne ? La montagne n’est pas un parc d’attraction, mais bien un domaine à exploiter pour profiter pleinement de ses atouts en tout respect de l’environnement ! Alors si vous pensez toujours que les stations ne vivront que des moutons et des jolies fleurs l’été, avec votre jolie carte écolo dans la poche, ne parlez pas de sujets qui vous sont étrangers. A bon entendeur
-3
milenium

inscrit le 15/12/08
Mdr pomper les ressources en eau, défoncer la montagne à coup de pelleteuse c'est être moderne et respecter l'environnement ? Les plans de développement ne servent qu'a développer l'économie, peut importe l'environnement, les acteurs trouvent toujours un moyen de justifier leur vision à cours terme. Le problème est bien plus global, il faut arrêter de faire venir des tonnes de touristes sans réflexion hormis celle de faire plus d'argent.
Je crois que tu sais pas grand chose non plus donc arrête de dire n'importe quoi.
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

scratcher

inscrit le 07/11/03
Haha, justement, plutôt (très) bien placé pour parler, donc je sais de quoi je parle. Au quotidien même. Donc les reflexions de vieux écolo des vallées qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez (crochu) en terme d'économie/écologie de montagne, très peu pour moi ça ne m'intéresse pas (et ça ne sert qu'à quoi ? Malheureusement être NOCIF pour la montagne elle-même).
jeanjy

inscrit le 25/01/08
Matos : 20 avis
On se fait un concours de celui qui ai le mieux placé pour parler ? Mdr
Je travaille avec assez de grande destination du ski pour savoir d'expérience que ce qui guide les choix des décideurs ce n'est pas le long terme. Ce n'est même pas toutes les études de consommation touristique qui tirent depuis cinq ans la sonnette d'alarme quand aux critères des choix de destination des moins de 35ans... (1.Le prix, 2. Le respect de l'environnement)
Toutes les décisions sont prises par intérêt direct, le loueur de ski qui est au CA de l'office veut surtout pas diminuer son chiffre d'affaire. La société des remontés mécaniques veut développer ses flux (et son CA), le directeur de l'OT veut faire venir plus de chinois pour pas se faire virer à la fin de la saison, le conseil municipal veut se faire réélire au prochain mandat. On est dans une vaste blague court termiste. La loi montagne est les études environnementales c'est le cadet de leur soucis.
Ce n'est pas le réchauffement climatique qui aura raison du tourisme hivernal, c'est clairement le besoin des touristes de donner du sens à leur vacances et de ne pas cautionner des développements excessif. J'ai assez vu de cas de destination qui pour 3 forfaits vendus sont prêt à enneigées les pistes à l'eau potable au risque de manque d'eau pour la population, qui ont descendu le sommet d'une montagne de 15m pendant un été complet pour poser le télésiège le plus long d'Europe, qui ont prévu de déclassé des zones natura 2000 abritant des espèces protégées pour agrandir leur domaine, qui ont attaqué des glaciers à la pelteuse pour élargir des pistes, ou assurer la sécurité des usagers... Que je me fais pas de soucis les scandales vont éclater et la montagne va se prendre un méchant badbuzz, que tout le monde aura vu venir... Pour profiter des atouts de la montagne faut-il encore qu'il y'en ai et que les gens puissent les voir...
3
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

milenium

inscrit le 15/12/08
On le connait le refrain du "je suis très bien placé" je parle pas avec des amateurs... C'est genre de tag line qu'on sort quand on a pas un seul argument valable. En même temps des arguments qui sont en faveur du développement des infrastructures pour le ski tout en respectant l'environnement il n'y en a pas.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

meremicheleprod
Statut : Expert
inscrit le 20/11/10
Matos : 8 avis
Quand est-il du projet d'investir le domaine du lac du Lou dans la vallée des Belleville ?
Pourquoi ne pas ajouter dans les versions futur de cet article les projets des années suivantes. Je trouve qu'il est relativement difficile d'être informé des projets qui sont en discutions sur les stations. Peut être par peur de créer des mécontents avant que les travaux ne commencent ?!

Article toujours complet est intéressant !!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

jeanjy

inscrit le 25/01/08
Matos : 20 avis
J'en profite pour en placer une pour skipass qui censure les avis déposés sur les stations des qu'ils dénoncent les pratiques éco-hallucinantes ! C'est bien les gars, on peut dire que vous êtes bien rentrés dans le rang...
skipass.com
Statut : Expert
inscrit le 01/02/01
De l'absurdité de dénoncer une censure de propos sur "les pratiques eco-hallucinantes" dans un fil de commentaires qui fourmille de tel propos. On ne censure pas. point.
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.