Skipass
Skipass en Valais : la totale
2000*1045px

Skipass en Valais : la totale

Une semaine de ski en Valais, 2 skipasseurs invités ! Suivez nos aventures en Suisse toute la semaine sur Skipass ! C'est parti ! 
Texte Sarah Pinton
Photos Guillaume Arrieta, Eric Gachet
Vidéo Thomas Guerrin / Yucca Films
Texte Sarah Pinton
Photos Guillaume Arrieta, Eric Gachet
Vidéo Thomas Guerrin / Yucca Films
Une semaine de ski en Valais, 2 skipasseurs invités ! Suivez nos aventures en Suisse toute la semaine sur Skipass ! C'est parti ! 

Du 28 janvier au 4 février 2017 nous avons pris la route en direction des Alpes valaisannes accompagnés de deux skipasseurs, Paul et Marie Chocquet, binôme retenu parmi 41 candidatures par la rédaction. C'était la première fois que nous invitions deux membres de notre communauté à partager un ski trip à nos côtés. Ils n'ont pas été déçus du voyage ! 

Nous avons sillonné pendant 8 jours les meilleurs spots du Valais, en Suisse, à la recherche de pentes vierges, tout en prenant le temps de jouer aux touristes pour découvrir la gastronomie et le patrimoine de cette charmante région. Nos rencontres avec les locaux au fil des jours nous ont permis d'exploiter au maximum le potentiel de chacune de nos destinations.

 La semaine a été chargée ! Mieux qu'une carte postale, nous allons partager avec vous notre expérience de chaque journée passée en Suisse. Et si l'envie vous prenait de partir à l'aventure en Valais, nous avons glissé quelques bons plans et infos pratiques à la fin des articles. 

Sans plus attendre rentrons dans le vif du sujet avec le résumé vidéo du séjour, on vous présente notre équipe pour ce voyage dans la suite de l'article.

Une semaine de ski en Valais

Nous avons organisé ce voyage en partenariat avec Suisse Tourisme et Valais/Wallis Promotion (merci à eux pour leur soutien logistique sans faille !). Pourquoi le Valais ? Parce qu'il n'est pas forcément nécessaire d'aller loin pour être dépaysé et découvrir un nouveau terrain de jeu. 

Il suffit de basculer de l'autre côté de Chamonix pour arriver aux portes du Valais à Martigny. Pourtant, nous connaissons trop peu ce canton creusé par la vallée du Rhône, qui offre des -très- bons arguments côté ski (mais pas que...) : 45 sommets de 4'000m, 46 stations de ski, 2400km de pistes balisées, 300 jours d’ensoleillement par an...

L'endroit est également réputé pour ses vignobles en terrasses. Imaginez un peu le panorama, avec des coteaux se dessinant de chaque côté de la vallée, sur fond de montagnes enneigées et de glaciers. En regardant de plus près : on se rend compte que le Valais regorge d’activités fort plaisantes : entre pentes vierges, vin, raclette et bains, nous n’avons pas mis longtemps à nous décider. Puis, il serait dommage que les Suisses soient les seuls à profiter de cet eldorado outdoor... 

Il ne restait plus qu'à trouver des stations valaisannes prêtes à accueillir notre joyeuse troupe ! Le Val d'Anniviers, Loèche-les-bains, Veysonnaz et Nendaz dans les 4 Vallées ainsi que le Pays du Saint Bernard et Martigny ont répondu présent ! L'aventure avec l'accent suisse pouvait commencer...

Retrouvez dès maintenant le récit de nos aventures jour par jour (cliquez sur les liens pour accéder à la journée) :

Samedi 28 janvier : Vercorin, Grimentz villageVal d'Anniviers

Dimanche 29 janvier : ZinalVal d'Anniviers

Lundi 30 janvier : Loèche-les-Bains

Mardi 31 janvier : Saint-Luc/Chandolin Val d'Anniviers

Mercredi 1 février : Veysonnaz 4 Vallées

Jeudi 2 février : Nendaz, Mont Fort 4 Vallées

Vendredi 3 février : Champex-Lac Pays du Saint Bernard

Samedi 4 février : Martigny

Portfolio Best-of Valais et interview de Marie et Paul

collection -presque- complète de la semaine

Ajoutez des photos (2020px)

Les panoramas sont magnifiques : des aiguilles blanches avec le Cervin au fond 

Paul Chocquet

Pour situer nos destinations

Ajoutez des photos (2020px)

Deux skipasseurs invités

Par expérience, nous savons qu'un voyage réussi ne repose pas uniquement sur les mètres de neige fraiche et la météo (bien qu'ils y contribuent...). La dynamique de groupe joue pour beaucoup, il est préférable de s'entourer des bonnes personnes. Après une longue réflexion et plusieurs entretiens, nous avons choisi d'embarquer un binôme frangin/frangine : Marie et Paul Chocquet. On ne va pas se mentir, partir avec deux inconnus était un pari risqué, surtout sachant qu'ils venaient du Nord-Isère et que nous ne les avions jamais vus skier -en vrai- (rires)

revoir leur dossier de candidature

Ajoutez des photos (2020px)

Respectivement 26 et 22 ans, moniteurs de ski fédéraux, Marie et Paul se sont révélés être, au fil des jours, le binôme idéal pour ce road trip. En plus d'être tous deux de très bons skieurs, ils sont animés par une bonne humeur constante et une prédisposition à la rigolade sans faille, et ce dès l'aube. Ils n'ont pas hésité à donner de leur personne sur les lattes lors du tournage, quittes à risquer le tête-pied. 

Marie Chocquet dite Chouquette

Marie est reconnaissable, d'une part par sa taille (1m76 ! elle met une bonne tête à son frangin) mais également par son rire et sa répartie. Passionnée par le patrimoine et la culture, elle maîtrise un vaste rayon d'expressions françaises désuètes. Attention, les fous rires en sa compagnie deviennent vite compulsifs ! Solide sur les skis, Marie est une fonceuse qui n'a pas froid aux yeux.
signes particuliers : ne voyage jamais sans Jean Louis (une peluche), fan de Beyoncé

Paul Chocquet dit Paulo

Paul fait partie de ces personnes complètement accros au ski, au point d'abandonner sa copine les jours de poudreuse. La motivation de Paul est sans faille, premier couché, premier levé en vue d'aller skier. S'il est moins bavard que sa grande soeur, ses "punch lines" sont tout aussi percutantes. La première journée en compagnie d'Aurélien Ducroz s'est d'ailleurs faite en silence pour Paul. Un peu la pression Paulo (rires) ?
signes particuliers : sa moustache, se couche avec les poules, joueur de kazoo

Je suis amoureuse des Valaisans, ils sont capables de t'expliquer toute l'histoire de leur coin

Marie Chocquet, in love with Wallis

Les ambassadeurs Movement

Rien de mieux qu'une marque suisse pour nous épauler côté matos sur ce trip ! Movement, en plus de nous laisser tester leur nouvelle gamme 2018, nous a proposé les services d'Eric Gachet, guide de haute montagne et photographe. Pour renforcer les rangs skieurs et coacher un peu nos deux jeunes recrues, nous avons convié Jérémy Pernet, ambassadeur suisse Movement et Aurélien Ducroz, la nouvelle tête d'affiche du team. Rien que ça ! 

Ajoutez des photos (2020px)

Eric Gachet dit l'Américain

(à écouter en même que vous lisez le portrait d'Eric) 47 ans, papa de deux garçons, Eric officie au bureau des guides Passe Montagne dans le Canton de Vaud. Il travaille également pour Movement en tant que photographe, skieur et guide. Passionné de montagnes sous ses formes, ce guide possède à son actif de jolies d'expéditions et voyages à travers le monde. Avec sa carrure imposante et son fort tempérament, le gaillard peut paraître un chouïa bourru au premier abord. "Quand Eric te dit un truc, tu te tais et tu opères" dixit Marie. Une fois la glace brisée, Eric a cimenté le groupe par sa contribution. Il s'est cassé la tête -et le géoportail fédéral suisse- (au point ne pas en dormir la nuit) pour nous dénicher tous les jours des itinéraires en bonnes conditions. Son oeil de photographe a permis également d'optimiser le tournage. 
signes particuliers : son pick up fait office de maison et de boite à outils

Jérémy Pernet dit l'atout suisse

Nous n'avions jamais entendu parler de ce skieur suisse de 26 ans basé aux Diablerets et pourtant dès ses premiers mots dans le talkie-walkie (et le fou rire qui s'en est suivi) nous avons su qu'il serait un bon élément dans le groupe, pour déconner et bien sûr skier. Jérémy c'est la gentillesse et la bonne humeur incarnées. Ce Vaudois partage son temps entre son métier de charpentier à Gstaad et son amour pour la montagne. Montagnard complet, il pratique le ski, l'escalade, le vélo et l'alpinisme. Sa modestie naturelle lui a presque fait omettre de mentionner qu'il a ouvert en 2014 un sommet en Himalaya aux côtés d'Eric. Ce sommet culminant à 6063m il l'a baptisé "Sonam Ri", sommet de la chance en Tibétain. Sa plus grande fierté ? Avoir emmené sa soeur en haut de l'arrête du Grand Corner, sa passion il la partage volontiers.
signe particulier : le gendre idéal

Aurélien Ducroz dit le stagiaire

Impressionnés dans un premier temps, Marie et Paul ont vite sympathisé avec Aurélien. Il faut dire que le bonhomme fait partie des grands messieurs de notre sport : 2 titres de champion du monde freeride, 4 victoires à l'Xtreme de Verbier. Aurélien reste néanmoins quelqu'un d'abordable qui s'est fondu dans le groupe sans problème. "Il parle intelligemment de ce qu'il fait" souligne Marie tandis que Paul met en avant son sens du partage "il m'a raconté pas mal d'anecdotes sur le Bec des Rosses lors de notre passage au Mont Gelé".
Lire le dernier interview d'Aurélien Ducroz
signe particulier : partage son temps entre les montagnes et l'océan

L'océan pardonne davantage les erreurs que la montagne

Aurélien Ducroz

L'équipe backstages

Pour immortaliser ce voyage en Suisse, il fallait une équipe "son et lumière" à la hauteur du challenge. Le choix s'est porté sur Thomas Guerrin de Yucca Films et Guillaume Arrieta, photographe venu tout droit des Pyrénées. 

Ajoutez des photos (2020px)

Thomas Guerrin dit Tom

S'il est imperturbable/sérieux caméra à la main, Tom n'en oublie pas moins d'avoir un humour piquant. En 2014, il fonde avec Pierre Cadot Yucca-Films, une boite de production qui les occupe maintenant plein temps. Basés à Chamonix, Ils ont réalisé entre autres la premier épisode de Cham Travel ou encore le portrait de Peter de Rabbit On The Roof. Ce perfectionniste nous a séduit par son professionnalisme et son sens du détail, sans oublier sa maitrise des plans drone, un véritable atout pour sublimer les panoramas valaisans.
signes particuliers : roi du clin d'oeil, manque de dextérité avec les talkies-walkies

Guillaume Arrieta dit Le Basque

Guillaume est une véritable pile électrique, à croire qu'il carbure au piment d'Espelette. Ce photographe freelance et moniteur ESF à Gourette ne manque jamais de rappeler que "rien ne vaut les Pyrénées". Vous avez peut-être vu ses clichés dans un article de Bon Appétit dont il est un peu le photographe pyrénéen officiel et le co-fondateur du virage carte postale avec Jean Mi-Goudain. Déjà habitués à travailler à ses côtés pour le surf, le Basque était une valeur sûre pour ce trip. Puis il fallait bien le sortir de son habituel trilogie neige-vent-pluie et lui montrer le potentiel des Alpes suisses. 

signes particuliers : chauffeur officiel de la camionetta, mi-blond/mi-brun (avec une crête)

Sarah Pinton dite la directrice de casting

Enfin une personne devait être désignée pour former cette joyeuse équipe, s'assurer qu'elle ne manque de rien, faire le lien avec entre les différents protagonistes et bien sûr vous raconter l'histoire de "Skipass en Valais".
signes particuliers : porte un bandeau jaune fluo pour randonner, dangereuse sur ses conversions


Les partenaires

Sans partenaire, pas de voyage ! Nous les remercions de nous permettre de rendre possible cette aventure avec l'accent suisse :  Suisse Tourisme, Valais/Wallis Promotion et Movement Skis.
Ajoutez des photos (2020px)

Nous souhaitons remercier nos deux invités Marie et Paul Chocquet pour leur bonne humeur, l'équipe son et lumière Thomas Guerrin et Guillaume Arrieta, Eric Gachet pour avoir assuré la guidage et notre sécurité pendant le trip, Jérémy Pernet et Aurélien Ducroz pour leur générosité.  

Nous remercions également Sandra de Suisse Tourisme et Emilie, Nancy de Valais promotion pour leur soutien logistique sans faille, Nathanael, Dominik, Vincent de Movement skis pour leur soutien matériel, Clément de Nic Impex pour les sacs à dos Arva Reactor en test ainsi que toutes les destinations et les locaux pour leur accueil chaleureux : Chloé et Benoit (Val d'Anniviers), Pasco et Camille (Zinal), Jean (Grimentz), Sonia et Martin (St-Luc/Chandolin) Jasmina et Kilian (Loèche-les-Bains), Nadine, Jean-Noël et Hugo (Veysonnaz), Elodie (Nendaz), Yorick et Jules-Henri (Pays du St-Bernard), Florian (Martigny), la fondation Barryland, Julien (brasserie des Cinq 4000), Rocio (bains de Saillon) et enfin un grand merci à Léa pour la relecture et correction des articles.


6 commentaires

freeryan
Statut : Confirmé
inscrit le 12/02/05
Mouais ;)
je plaisante bien sur , ce trip semble une grande réussite bravo encore aux vainqueurs brother and sister c'est beau de partager cette passion
Le faceplan est magique tout de même ... ;)
et pour la comparaison avec les Pyrénées, je ne suis pas sur :)

Bravo à skipass de proposer ce genre de magnifique cadeau

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Balam

inscrit le 16/01/13
"Rien ne vaut les Pyrénées" entièrement d'accord, mais elles se méritent au détriment de routes étroites est sinueuse ;)
Doan Barras

inscrit le 25/11/10
Ils ont du l'expérimenter durant le voyage, la route pour monter à Zinal est sympa à ce niveau la
0
Sarah.Pinton
Statut : Expert
inscrit le 08/09/10
Stations : 1 avisMatos : 9 avisPhotos : 8 photos du jour
Je confirme nous avons expérimenté la route "à flanc de coteaux" pour monter à Zinal ;)
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

sebizarre

inscrit le 16/12/12
Matos : 4 avis
Non c'est nul la Suisse, c'est moche, trop de monde, la neige est molle et les bains sont froids ! v'nez pas !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire