Test Pieps Carbon Tour 220 2018

2 tests Pieps Carbon Tour 220.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 10/10
BOOZ
Par BOOZ

Légère mais robuste

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,66m | 58kg | Avancé
Acheté : 30€ en ligne
Conditions du test : 1 saison

Points forts

Poids
Robustesse
Ergonomie

Points faibles

220cm, taille non conforme aux compétitions de ski alpinisme

J’ai d’abord eu une Arva light 200, puis j’ai acheté celle-ci qui me semblait plus sûre. L’est-elle vraiment ?


Des chiffres ?

  •  Elle est légère : 235 g. Ceci est dû au fait que les brins sont en carbone. C’est léger et ça fait toujours quelques grammes de moins à porter.
  •  Elle est peu encombrante : 42 cm repliée (5 brins d’un diamètre de 13.25 mm). Ça ne prend pas trop de place dans le sac, et ça tient bien dans un sac de petit volume.
  •  Les brins sont gradués en centimètre pour une bonne évaluation de la distance qui nous sépare de la victime.


Elle se déploie facilement ?

  • Les brins de la sonde pliée sont maintenus par une petite sangle en plastique facile à détacher.
  • Le câble reliant les brins est en métal. Contrairement à la cordelette en kevlar de mon ancienne Arva light, c’est robuste et il n’y a aucun risque que le câble ne se détériore si la sonde reste longtemps pliée. Sa rigidité permet aux brins de s’assembler facilement.
  •  L'assemblage des brins est rapide, facile et efficace. Il suffit de tirer sur une cordelette reliée à un brin coulissant et cranté qui se bloque dès que la tension est suffisante. L'extrémité de chaque brin est conique si bien que sous tension, les brins trouvent leur place rapidement. Tout est pensé pour que rien ne vienne parasiter leur assemblage. Une pression sur le bouton jaune situé à l’extrémité supérieure de la sonde permet de relâcher la tension.


Elle pénètre bien dans la neige ?

  •  La pointe conique s'enfonce bien la neige, même dense.
  •  Les tubes sont larges si bien que la sonde est bien rigide. Elle se courbera pas en situation de recherche.

Est-elle facile à manipuler?

  • Un revêtement anti-dérapant est situé sur les 25 premiers centimètres de chaque brin. La sonde ne glisse donc pas sous les gants.
  • La sonde ne mesure que 220cm, alors que le standard est plutôt 240 cm.  Je ne suis pas grand (1m66) et je n’y vois pas d’inconvénient. Je n’ai pas à me plier en 2 pour atteindre le fond. 20 cm de moins que la norme, ce n’est pas grand-chose.
  • Attention, cette sonde ne permet pas de participer aux compétitions de ski alpinisme car la FFME exige un minimum de 2m40.

Résultat des courses :

La Pieps probe carbon 220 a tout d’une sonde d’avalanche fiable. Elle est légère, facile d’utilisation et robuste. Avec cette sonde, une pelle solide et un DVA performant, vous aurez un pack sur lequel vous pouvez compter en cas d’avalanche.

Pour qui ?

Pour les skieurs pas trop grands qui veulent une sonde légère et robuste.
10/10
Assemblage
Prise en main
Solidité/Durabilité
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire