Test Nitro DOPPLEGANGER 2016

1 test Nitro DOPPLEGANGER.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Nitro DOPPLEGANGER
PLAKENA

Une planche hors normes !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 22 ans | 1,79m | 85kg | Avancé | Grenoble
Taille testée : 164
Acheté : 250€ en magasin
Conditions du test : Testé dans toutes conditions, de la randonnée verglacée avec des traces de skieurs minuscules, et couteaux obligatoires, aux journées de poudres japanesques.

J'utilise cette planche depuis un temps assez suffisant pour avoir un avis bien définit. Je ne vous refais pas la description complète de ses caractéristiques mais retenez juste : directionnelle, cambre normal avec double rocker... mais un rocker monstrueux en nose !


Déjà, il faut le dire, cette planche m'a fait craquer dès le premier essai. Un look d'enfer et une session back-coutry au sommet. 


Pour l'ascenssion c'est le top du top. La splitboard ne se sépare qu'en deux parties mais on se positionne comme sur des fat-skis de 130 au patin (une norme pour tous skieur non ? ^^). Le gros rocker à l'avant de chaque partie vient volontier empêcher de trop lever le pied à chaque pas. Dans la poudreuse on s'enfonce et force donc moins à la montée et lorsque l'on doit ouvrir la marche ça aide bien. En revanche, dès que la poudreuse laisse place au verglas dans la pente, tout se corse. La largeur des skis à mettre à plat dans la pente vient un peu casser les chevilles.


Pour la descente... avouons le... elle passe partout. Que ce soit sur les pistes (ou pas) gelées ou dans la poudre elle se comporte fantastiquement bien si on sait l'apprivoiser. Sur piste le cambre normal entre les fixations permet de carver agréablement bien, mais c'est surtout en dehors des pistes damées que la magie opère. Vous rappelez-vous des dessins animés d'époques où on pouvait voir des gens surfer sur les nuages ? Eh bien là... c'est encore mieux car vous-y êtes réellement ! Le rocker en nose vient donner une dirigabilité supplémentaire dans la poudre, moins sur l'arrière, et plus de maniabilité dans la pente. 


Warning ! Un demi-splitboard reste plus lourd qu'un ski de randonnée conventionnel... Petit conseil donc, si vous avez la possibilité n'achetez pas de fixations trop lourdes. Je souhaite à tous ceux qui ont l'occasion d'évoluer en splitboard d'essayer ce bijoux car il en vaut la peine. Merci de m'avoir lu


Alors pour faire bref, retenez : belle planche, maniable en descente, à porter en montée...

N'oubliez-pas de vous protéger, et passer de bons hivers !

Pour qui ?

Snowboarder/splitboarder de niveau intermédiaire à confirmé sachant déjà manier une planche large. Elle est idéale pour rider hors des sentiers battus !

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire