Test Zag S112 2018

9 tests Zag S112.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Zag S112
tr05
Par tr05

A big slap ! « LE » Fat à tout faire

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,85m | 80kg | Expert
Taille testée : 188
Conditions du test : Toutes neiges

Points forts

Un fat dynamique et polyvalent

Points faibles

Aucun ?

Je possède ces skis depuis maintenant 1 an, et même si je ne les sors pas tous les jours, c’est à chaque fois un régal dès que l’occasion se présente ! 

Rentrant de 10 jours de ski au Japon, je peux maintenant publier ce test, après avoir testé le ski dans vraiment toutes les conditions !

Pour info, je les ai montés avec des Marker Kingpin 13.

Sur piste 

Ce n’est pas leur domaine de prédilection, mais il s’en sortent plutôt bien. Agréables à diriger sur neige souple, belles possibilités de carving malgré tout. Sur neige dure, c’est plus compliqué de trouver l’accroche...

Bord de piste 

De bons fats bulldozers comme on les aiment ! La trafolle ne leur fait pas peur, on y prend même pas mal de plaisir ! 

Hors piste 

C’est évidement leur terrain de jeu.

Dans la poudreuse les skis se pilotent tout seuls et permettent de faire aussi bien des grands virages que des appuis plus courts. Il sont donc aussi agréables dans les grands champs de poudre que dans les forêts, même denses. C’est notamment le cas au Japon, où éviter les arbres (ou découper les petits arbustes) dans 1m de fraîche est le sport national ! Je me suis vraiment régalé et n’ai jamais été limité par mes skis. Même si mes partenaires avaient des skis avec plus de 120 au patin, aucun soucis à suivre. Je dirais même que 112 au patin suffisent à flotter dans toutes les neiges, et que cela permet de ne pas sacrifier la maniabilité et le coté joueur. 

Dans des conditions de neige plus changeantes, le ski reste sain avec des appuis francs et pivote court (testé dans les couloirs de La Grave). 

Freerando 

J’ai pu amener mes s112 jusqu’au sommet du Mont Yotei, lors d’une éprouvante Rando de 1500m de D+. Évidement, ce ne sont pas les skis de Rando les plus légers, même si les Kingpin aident par rapport à des fixations à plaque. Bien qu’à envisager plutôt pour de l’approche freeride, cela reste donc malgré tout possible de faire de belles Rando; et l’avantage, c’est qu’en descente c’est quand même mieux que des skis avec 70 au patin :-P


Conclusion 

En une phrase : « j’adore ces skis ». 

Comme écrit plus haut, je trouve que 112 au patin avec une bonne spatule et un bon rocker suffisent pour flotter dans toutes les profondeurs de neige, sans sacrifier le dynamisme et la polyvalence du ski. Au delà (120 et +) n’est ce pas plus du marketing qu’autre chose ? (preuve en est ? : ce sont les skis utilisés par les athlètes ZAG au FWT et non la version 122). En tous cas, à moins d’habiter à l’année au Canada ou au Japon, je n’en vois pas l’interêt. 

Pour qui ?

Celui qui recherche « LE » ski pour les grosses conditions.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.