Test Wedze Samurai 2015

17 tests Wedze Samurai.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,2/10
Lilychx

Le freeride pour les débutants

Wedze Samurai
Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | 1,58m | 50kg | Expert | Grenoble
Taille testée : 181
Conditions du test : 2 pistes, beau, neige fraiche

Points forts

Facilitant
Prix

Points faibles

Un peu souple
Vibre à haute vitesse

Profil de testeuse: Ancienne skieuse de club (9 ans préférence pour le slalom spécial). Je ski depuis l'hiver 2012 sur des freeride double rocker en plus de 100 au patin et plus récemment en rando light pour la pente raide.

Ce test fait partie d’un ensemble de test (Adix 5, Adix 7, Absolut Joy, Quest 85, Samurai, Twin tricks, Sin7) effectué lors d’un test pré saison alors que je travaillé en étudiant chez Décathlon. Je ne travaille plus chez eux et vous rend donc un avis honnête et désintéressé sur ces skis.

Aaah, le fameux ski de freeride de Wed’ze. Sujet à tant de critique, tant d’à priori parmi les skieurs et skieuse de freeride. Mais il faut monter sur ce ski pour savoir de quoi on parle. Et dans ce cas, on est agréablement surpris.

Le ski au premier abord parait relativement souple. Mais si on le charge, celui-ci garde une certaine rigidité amenant une bonne accroche sur toutes les neiges. Son rocker avant avale bien les aspérités du terrain et rend le ski facilitant. La suppression du rocker arrière par rapport à la toute première version amène un talon présent, mais du coup un peu moins de pivotement.

Cela reste un ski principalement prévus pour débuter en hors-piste. La vitesse amène de la vibration, le charger fortement le plie, et la souplesse du rocker avant donne par moment l’impression d’enfourcher. Malgré tout la marge de progression avec celui-ci aux pieds est importante, et si les pratiquants barbus bourrins ne viendrons certainement pas skier sur un Samouraï, le skieur de piste évoluant vers le hors-piste pourras totalement s’en satisfaire.

Sur piste le ski fait le travail. La largeur relative de 100mm au patin en fait un polyvalent général, à l’aise en grande courbe, que l’on peut forcer en petite courbe. Le ski ne décroche pas sur le dur et est utilisable en paire unique dans toutes les conditions selon sa technique.

Seule la déclinaison freerando proposé me laisse dubitative. Le poids du ski reste conséquent et l’impossibilité de monter une autre fixation (alpine ou freerando) un réel point négatif limitant son évolutivité.

Au final un bon ski pour débuter le hors-piste, qui ravira les amateurs voulant progresser dans un plus grand nombre de conditions. Il peut parfaitement être utilisé en paire unique tout au long de l’hiver.

Pour qui ?

Pour débuter le freeride avec un faible budget
7/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.