Test Stockli Stormrider 95 2019

22 tests de skis Stockli Stormrider 95.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.
Stockli Stormrider 95
Dodu
Par Dodu

Polyvalent et efficace en toute situation

Avis sélectionné
Profil du testeur : 49 ans | 1,90m | 95kg | Expert
Taille testée : 184
Acheté : 600€ en magasin
Conditions du test : Grimentz, Valais, Suisse (Photo n°1) Beau temps, samedi 7 avril 2019. Récentes chutes de neige fraîche: estimation 50 cm. Haut du domaine (2’900m): conditions hivernales. Pistes damées. Hors piste tracé la veille, plus une seule zone vierge. Mi hauteur (arrivée télécabine 2’100 m): neige en cours de transformation. Pistes damées. Hors piste peu tracé car neige déjà lourde depuis la veille. Bas du domaine (1’600m) Neige déjà transformée la veille (gelée le matin, très mouillée dès 11h) Pistes damées . Hors piste exclus.

Ski acheté en solde de fin de saison directement chez Stöckli à Vevey.

Je n’avais jamais pu imaginer que des skis « larges » puissent être aussi efficaces et polyvalents sur piste:

Ok, ils ne sont pas aussi réactifs que mes Head Slalom, mais ils s’en rapprochent dangereusement. La largeur de 95 au patin reste suffisamment raisonnable pour que le déclenchement du virage cours ne demande pas d’effort, la prise de carre est franche et le ski accepte de tourner cours et renvoie tout de même pas mal d’énergie quand on relâche la pression.

En virage long (géant/carving) le ski accepte les hautes vitesses sans louvoyer lors des sections droites (Shuss) ni trembler, même sur neige dure, lors des prises de carre. On peut même mettre un bel angle et tailler de belles courbes carvées.

Le seul bémol que je lui trouve est la tendance du ski extérieur à fuir dans les grandes courbes à haute vitesse. C’est peut-être dû à une erreur de ma part de ne pas avoir assez chargé l’extérieur et trop réparti l’effort sur les 2 skis, mais par 2 fois je me suis retrouvé accroupi sur mon ski intérieur le pied extérieur en l’air.

Une situation jamais expérimentée sur un vrai ski de géant. Le SR95 est donc un peu moins rigoureux dans ces conditions.

Et le hors piste, le Freeride ?

C’est tout de même pour ça qu’il a été construit.

Je ne suis pas un expert dans le domaine, mais j’ai pu envoyer de belles grandes courbes dans la poudreuse déjà très tracée en altitude. Le ski garde sa ligne, change de direction avec facilité et déjauge assez vite de mon point de vue. Il est donc possible de tourner cours à vitesse réduite et de skier vite face à la pente.

Et une belle découverte pour moi: la possibilité de faire du hors piste dans des conditions où il ne me serait même pas venu à l’idée d’en faire. Entre 2’100 et 2’400, sur des pentes exposées et peu raides, le soleil avait déjà bien travaillé. Avec un peu de vitesse, tout devient possible grâce à ce ski. C’est incroyable !! (Photo n°2)

En résumé :

Une belle découverte

Probablement le meilleur ski que je n’ai jamais eu.

J’ai encore de la peine à réaliser toute cette polyvalence et cette efficacité.

Toutefois, j’aurais voulu lui donner 9,8/10 en raison de son petit manque de rigueur sur piste dans les phases géant/carving.

C’est peut-être un peu sévère pour un ski classé dans la catégorie Freeride/Rando, mais au moins on m’accusera pas de faire du chauvinisme :))

Pour qui ?

Les skieurs complets qui trouveront avec le SR95 un compagnon de piste et de freeride. Maintenant, 1 seule paire suffit.
10/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

Points forts

Sa capacité à être bon partout.

Points faibles

Petit manque de rigueur sur piste dans les phases géant/carving

1 commentaire

stephlaforme
Statut : Confirmé
inscrit le 27/10/09
Matos : 12 avis
Effectivement tu as vraiment raison, cette paire est une tuerie et dans n'importe quelle situation (de la piste, bords de pistes,peuff etc.. ). Elle est toujours au rendez-vous.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire