Test Scott Scrapper 2018

11 tests Scott Scrapper.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Scott Scrapper 124
Drop-in

Une arme de grosses conditions

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,76m | 88kg | Expert
Taille testée : 190
Acheté : 600€ en magasin
Conditions du test : Que sur de grosses conditions de poudre et neige fraîche

Points forts

Stabilité
Vitesse
Dureté

Points faibles

Demande de grosse conditions physiques pour l’exploiter

Pour commencer, une déco très agréable m’a attirée après avoir pu le tester 5 jours sur Verbier, dans de grosses conditions.

Venant de la competition, je recherchais avant tout un ski capable de m’impressionner à haute vitesse... pour le coup je suis encore bluffé. 

Première ligne, sans avoir fait une seule descente, même sur piste... au sommet de cette belle face, facile et chargée de poudre fraîchement tombée de la nuit. Comme tous bon aventurier que nous sommes, je me lance un « aller gros, tu trace deux trois gros appuis jusque sous la roche, molo! »

Je me lance... ça déjauge très facilement et c’est directif. Première courbe et « ouhhh la vache ça accélère fort l’engin». 

Bref, au bout de 4 runs... j’étais conquis.

Un ski rigide mais léger, qui déjauge très facilement, une stabilité déconcertante vous donne confiance. Malgré tout, je dois avouer que je manquais de conditions physique en début de saison, son exigence ne me permettait de faire que 4 ou 5 runs engagés. 

Sur piste, le veinard est à l’aise, bien qu’avec 124 sous la godasse ça n’engage qu’à haute vitesse en grande courbe si on veut appuyer. Mais il ne demande pas de gros gros efforts pour se laisser couler en bas de piste si le but est de descendre tranquillement. Un léger bémol pour s’arrêter, dur de se mettre en travers... tout comme il est compliqué de gérer les 190 dans le serré.

Pour qui ?

Skieurs expert à la recherche de grosses sensations à haute vitesse dans 40cm

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire