Test Scott Scrapper 115 2020

26 tests Scott Scrapper 115.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,9/10
marcoche

L'outil pour le freeride et la freerando

Scott Scrapper 115
Avis sélectionné
Profil du testeur : 47 ans | 1,77m | 70kg | Expert | Allinges
Taille testée : 182
Conditions du test : Redoux après 50cm tombé la veille

Points forts

Rapide, vifs, puissants mais pas exigeants

Points faibles

exclusif (un 115 c'est pas pour tous les jours)

En ce rock and snow 2019, Un objectif...ou plus exactement 3. Tester et comparer 3 modèles en 115 au patin, avec un programme similaire mais 3 ADN bien différentes. J'ai nommé Icelantic Nomad, Scott scrapper et Black crows anima.

Après le nomad (voir test), C'est parti avec le scrapper 115

Présentation:

cotes : 142-115-131 et poids plume 1,7 kg en 182 rayon:23m

La premiere chose qui frappe c'est leur légèreté. La version 2020 est allégée d'une centaine de gramme par rapport au modèle précèdent qui était déjà léger (construction modifiée et utilisation de carbone).

Les deux extrémités sont entaillées de forme pour clipper les peaux Scott prévues pour ces skis (185€ le kit)

La déco flashy est sympas mais pour ceux qui veulent rester discret c'est loupé :)....

C'est un ski de freeride moderne, rigide avec du cambre, un rocker bien dosé en spatule et talon.

C'est parti dans le terrain de jeu du jour :

La prise en main est assez intuitive, le temps de comprendre comment gérer les appuis et trouver la bonne vitesse pour la prise de carre. C'est un ski qui ne se livre pas en 30 secondes. Ce qui me déstabilise d'emblé, c'est cette légèreté au pieds (trop habitué a skier des enclumes). Passé le déblocage psychologique, l'heure est venue de vérifier l'efficacité.

Le terrain de jeu : HP de proximité avec un peu d'espace et quelques passages plus étriqués.

La qualité du spot : En cette journée de gros redoux, les 50cm tombées la veille font grises mines. Bien trafolée par nos gavages répétés de la « dite veille ». Bref, une neige à décapsuler les rotules du skieur attentiste.

Avec un peu de vitesse, je me jette dans le champs de mine et on verra bien ce qui se passe. A l'inverse des Nomads précédemment testés au meme endroit, Les scrapper ne gomme pas le terrain, il le défonce. Vu leur légèreté, je ne m'attendais pas à cet effet bulldozer. Grace a leur rigidité et la progressivité de la spatules associé à une bonne vitesse, je dévale le petit mur d'une traite. La stabilité présente a chaque appuis.

Vire a droite dans la partie trial au milieu des arbres. Ils pivotent mais moins bien que les nomads, normal le programme n'est pas identique. Il faudra travailler verticalement sur le pop du ski dans les passages étroits.

Le Scott sera plus a l'aise ou il y a de l'espace et de la vitesse...cela tombe bien car moi aussi.

Je suis persuadé que dans le raide et les couloirs ils doivent être particulièrement efficaces graces à leur légèreté associé à un talon bien sécurisant.

Il faut être actif avec ces skis mais je ne les ai pas trouvés spécialement physiques, en tout cas largement moins que le BC Anima (testé aussi ce jour). 


Au final:

Ces scrapper 115 sont les skis coup de cœurs de la journée et j'ai pas découvert tout leur potentiel. Rapide, vifs, puissants mais pas exigeants. Trop content de rider avec que je n'ai pas pris de photos. Monté avec une tecton ou équivalent ce doit être un combo idéal pour la free rando.

Les Scrappers 115 s'adressent a un public avertis qui ont un minimum de bagage technique HP et de cuisses pour profiter pleinement de ces skis.

Pour qui ?

Les Scrappers 115 s'adressent a un public avertis qui ont un minimum de bagage technique HP et de cuisses pour profiter pleinement de ces skis.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

petites annonces