Test Salomon Qst 118# 2017

18 tests Salomon Qst 118#.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Salomon Qst 118 
Gaetan33

Un ski très fun mais un peu limité en terrain ouvert

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,80m | 85kg | Avancé | Landiras
Taille testée : 185
Acheté : 200€ d'occasion
Conditions du test : toutes conditions météo, neige essentiellement poudreuse/trafole/neige lourde de printemps, un peu de piste/neige dure

Skis rachetés à Matiouf pour compléter mon quiver rando et pour skier en forêt, ce ski est donc monté en rando (Salomon MTN) laissées où elles étaient montées, à peu près au centre.

Ce ski est apparemment fait pour le freeride, mais clairement vu le faible poids il est parfait pour faire de la rando!

Présentation

Le QST118 est un ski double rocker assez longs, théoriquement avec un léger cambre, et un flex assez souple. Le flex fait que le ski se déforme bien et qu'on se retrouve donc avec une banane. Le tout est donc assez souple et tourne facilement sur place. Par contre vous n'aurez pas énormément de carre effective, l'accroche sur neige dure est un peu compromise. (de toute façon avec 118 au patin c'est pas fait pour!) Enfin la déco est sobre, le topsheet mat marque assez vite. C'est un joli ski, à voir s'il vieillira bien (en tout cas il vieillira marqué!)


Utilisation à la montée

L'utilisation à la montée en poudreuse est très intéressante. En effet, du fait d'un montage assez centré, le ski ne cabre pas dans la neige fraiche et est très agréable à monter. Attention cependant, le montage avancé vous rallonge le talon de quelques centimètres, les conversions sont tout de suite plus acrobatiques! (skis de 185 pour un bonhomme de 1m80, faut écarter les jambes! ) La largeur se fait bien entendu sentir à la monter, les passages en dévers sur la neige dure sont un poil casse cou, à titre perso je m'arrange pour les éviter. En poudreuse, en tout cas poudreuse pyrénéenne, on reste à peu près à la surface du manteau, la progression est vraiment aisée.

La descente

A la descente ces skis sont assez déconcertants quand vous n'avez pas l'habitude de ce genre de profil. le double rocker permet de tourner court, très court même, le ski en forêt devient très amusant! Attention cependant, si en poudreuse vous êtes relativement stable, les passages en neige dure vous rappellent que vous n'avez pas énormément de talon, vous avez donc vite fait de vous retrouver par terre si vous êtes mal positionnés sur le ski! En neige dure justement, le ski monte de grosses limites. L’accroche n'est pas trop là, le passage de carre à carre n'est pas vif (pas étonnant vu la largeur!), la mise en dérive est par contre facile, et bien entendu ça tire un peu sur les genoux. Néanmoins sur piste le ski peut être amusant à skier si vous aimez tourner court. Attention quand même, ce ski est un peu pataud et manque de peps. A noter, même si à priori le ski a du carbone dedans, il ne tape pas et filtre plutôt bien, il est très agréable à skier.
En trafole, le ski n'est pas non plus à son aise, il manque à mon gout de stabilité et de solidité pour à la fois survoler et taper dans les tas. A l'inverse par contre, dans les champs de bosses son agilité est intéressante. Enfin dans les espaces ouverts, ce ski manque un peu de puissance et de stabilité en courbe large et en ligne droite. D'autres skis (pour moi notamment mes fidèles Watea) sont je trouve bien plus intéressants à skier dans ces conditions. En bref ce ski est parfaitement adapté dans les terrains étriqués en poudreuse, neige lourde, il se débrouille bien en croute aussi, passe sur piste ou en poudre sur terrain ouvert même si ce n'est pas son terrain de prédilection, et est plus compliqué sur neige dure. Un ski parfait à sortir pour les jours blancs quand vous trainez en forêt toute la journée pour y voir quelque chose!

Conclusion

Ce ski n'est pas fait pour être utilisé en paire unique, mais est très bien en paire de ski de rando pour les jours de poudre. De même, si vous cherchez un ski pour la forêt les QST118 vont très bien. A noter que ce ski est à mon sens plus destiné pour les skieurs intermédiaires/confirmés. Trop larges pour un débutant, pas assez puissant pour les brutes épaisses, ces derniers ne trouveront sans doute pas leur bonheur avec ces skis.

Pour qui ?

Ceux qui veulent une paire de skis larges pour la forêt Les skieurs intermédiaires/confirmés qui ne cherchent pas un ski de brute
8/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

Points forts

Double rocker: ski très maniable
Bonne portance en poudreuse et à la montée
Assez léger pour un montage rando
Accessible physiquement

Points faibles

Ski pataud le rendant peu intéressant dans certains domaines.
Largeur pénalisante dans certains cas

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire