Test Salomon Qst 118# 2018

19 tests Salomon Qst 118#.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10

Accesible et fun, limité sous charge

Salomon Qst 118
Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | 1,90m | 82kg | Avancé
Taille testée : 192
Acheté : d'occasion
Conditions du test : 2 Saisons, toutes neiges imaginables en rando et en alpin

Points forts

Accesibilité
Facteur Fun
Flottaison/Déjaugeage

Points faibles

Manque de stabilité dans les neige travaillées
Peu de dynamisme sortie de courbe
Peu d'amortissement
Qualité de fabrication

Après environ 40 jours sur ces QST 188 192, voici mon test !

MONTAGE 

Le ski est monté en Kingpin 13 sur la ligne recommandée, le montage sort à 2950g (ski à 2200g).

C'est plutôt léger pour ce gabarit

SHAPE

Le ski est moche

Littéralement, je ne peux pas le qualifier autrement : l'outline est correcte mais le profil du ski est spécial : cambre classique avec deux rockers imposants sans spatules. Les rockers ne forment pas une courbe progressive avec le reste du ski mais plutôt un genre d'angle.

MONTEE 

Le montage est acceptable pour des randos en dessous de 1800d+ (et pas 400d+ si on écoute les commerciaux, c'est de la volonté qu'il faut, pas des grammes en moins), les conversions peuvent être compliquée par le montage très centré du ski ; on se retrouve avec un talon un peu genant dans le raide

PERFORMANCE NEIGE FRAICHE

C'est le programme du ski, en 3 virages on se sent à la maison, c'est extremement facile de prise en main. 

En grande courbe le ski est relativement sain, bien qu'avec de la vitesse il manque un peu de stabilité à mon gout, et on ne peut pas le skier complétement en appui languette, sinon la spatule s'éfface. Le ski n'est pas très dynamique et même avec des courbes bien appuyés, on ne ressort pas fort des virages, c'est plutôit "passif"

En petite courbe c'est fou, le ski tourne en un rien de temps, il pivote super facilement. Dans les forêt ou autres espaces exigus, ca marche bien ! Dommage de ne pas trouver de rebond sur les virages court, ca l'aurai rendu plus fun et efficace.

PERFORMANCE NEIGE TRAFOLLEE

Le ski étant souple, il est facile de trouver les limites en trafollée, compliqué de casser le relief comme avec un gros ski (gros ski = construction qui tient la route). Le ski filtre peu aussi, et chaque petite bosse un peu dur remonte directement dans les chaussures.

Mais attention il n'est pas strictement mauvais, en connaissant ses défauts, ca passe.

PERFORMANCE PISTE

Pas le programme dutout mais j'en parle quand même car j'ai été surpris par le grip et le "carving" sur piste lisse fraichement damée, c'est étonnant pour un freerando de 118.

Sur piste dure ca ne marche pas et dès qu'il y a trop d'aspérités les rockers tappotent au sol (logique)

COUILLONERIES DIVERSES

Barre : En neige fraiche, la largeur permet de réceptionner de belles barres en conservant la vitesse, mais le tail mou ne vous sauvera pas en cas de backslap

Saut et fristile : C'est leger et ca s'enmène très bien, attention au réception sur le trop dur, ca secoue

MODLAFIN

Je veux parler de la construction de ce ski, lors d'un transfert ambitieux dans les bois, j'ai cogné (pas tant fort) le tail contre une pierre et j'ai sorti l'extremité du carre sur 3cm, réparé à l'epoxy sans problème, mais pas très solide. 

Pour qui ?

Pour ceux qui cherchent un premier ski large, un freerando correct, un ski de forêt ...

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire