Test Nordica Enforcer 115 Free 2021

1 test Nordica Enforcer 115 Free.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
marcoche

Un engin de guerre Addictif

Nordica Enforcer 115 Free
Avis sélectionné
Profil du testeur : 49 ans | 1,77m | 70kg | Expert | Allinges
Taille testée : 191
Conditions du test : Grosse journée de poudre (>1.20m)

Points forts

Capacité à déjauger
stabilité
Bulldozer en trafolle
Maniabilité pour sa taille

Points faibles

taille unique en 191

Comme chaque saison, passage obligé au Rock and Snow d’Avoriaz. Après la bonne chute de neige du début de semaine, le vendredi nous accueille sous la tempête. Peu de remontées ouvertes mais suffisantes pour accéder aux petits coins de foret. Le secteur bien rempli de 1.5m de profonde nécessite de tester l’outil ultime…

Mon choix se porte sur le Nordica Enforcer 115 free.

Un peu de datas pour décrire l’engin:

132 - 115 – 143   Poids ski nu : 2.300 kg taille unique : 191 R : 21.5m + un joli cambre.

Je vais tenter de comparer avec mon Dynastar menace 118 f-team (2.450kg) et mon coup de cœur, le Scott Scapper 115 (1.800kg).

La déco Nordica est sublime (sur le ski de test modèle 2021).

Ils sont impressionnants, lourds avec 2 rockers bien prononcés surtout coté spatule. Vais-je arriver à en faire quelques choses ? Le genre de questions qu’on se pose généralement quand on chausse du 115 et au-delà.

Le terrain de jeu hors-piste :

En ce vendredi 10 décembre, météo de fou avec option MEGAPOW sans fond. La journée à œuvrer dans la tempête à bien entamée mon capital cuisses. Le lendemain matin avec 30cm de neige supplémentaire, les conditions sont parfaites pour du "gros fat".

Dans le secteur de repli du jour (cause risque élevé), nous avons un terrain idéal pour évaluer les capacités de ces Enforcer: 400 D- composée d’une partie raide avec de l’espace et clairsemée de sapins puis d’un final en forêt le tout remplis de poudreuse sans fond. Même les requins sont noyés.

Prise de contact :

La première descente avant de rejoindre le spot est un peu timide, le temps de trouver mes marques. Le talon bien que rockerisé est très présent, l’ADN de Nordica. Je comprends rapidement que ce n’est pas le genre de ski sur lequel il faut être timide surtout avec mes 72kg. Ces skis fonctionnent exactement comme les Menaces et les Scrappers en appuis languettes et dans l’axe de la pente.


Dans le vif du sujet, la poudre :

Dans la partie Raide avec de l’espace :

Dans la poudre vierge, les spatules cherchent toujours à remonter en surface. Ces Enforcer ont une aptitude à déjauger redoutable quelques soit la vitesse et la pente, aussi bien aidé par leur longueur 191.

Au fil des heures, la face se mue en champ de poudreuse trafolée. Avec de l’engagement et du dynamisme, la stabilité est imperturbable digne d’un bulldozer et la précision d’une sportive italienne.

Un régal de pouvoir se lâcher sans état d’âme... Le piège est que ces skis poussent à l’excès de confiance, mais quel plaisir…

Dans la partie Basse en forêt :

Dans cette portion moins raide et parsemée de sapins et buissons, je suis bluffé par leur maniabilité bien meilleure en pivot que le menace ou scraper. Même dans les bordercross entre les arbres, je les ai trouvé très exploitables et précis. Leur poids n’est pas un handicap, ils pivotent mieux que le Scrapper bien que 600grs plus léger et sont moins physique que le Menace à faible allure.

Dans les gros champs de bosses, c’est plus compliqué…mais là c’est le skieur, entre autre bibi, qui est en en cause.

Comportement sur piste en neige douce:

Des trois modèle, c’est l’Enforcer qui apporte le meilleur agrément sur piste, ils permettent le virage coupé en grande courbes bien mieux que ses deux concurrents. Le grip est rassurant et pas de surprise au contact des quelques plaques de verglas. Même si ce n’est pas son but, c’est sympas de pouvoir aussi prendre du plaisir sur la piste lors des liaisons.

Bilan :

Le vendredi sur les Volkl Blaze 106, j’ai été bien scotché par le rapport performance/facilité qu’ils proposent. Bien, sur pistes, agiles en forêt, solide dans le raide et facile en poudreuse. Le compromis parfait pour le freerendo.

Le samedi, avec l’Enforcer, on change de monde. Ces Nordica sont conçus pour délivrer le maximum de performance dans la poudreuse. Aux pieds, ils permettent de dévaster n’importe quels Hors-piste, allant des grandes pentes big mountains jusque dans les endroits plus exigus. Ses 3 principales qualités : Déjaugeage, stabilité et maniabilité en pivot en font un engin de guerre jouissif pour le freeride.   

Pour les freerider avertis, en quête de skis à sensations.

Pour qui ?

Pour les freerider avertis, en quête de skis exclusifs à fortes sensations.

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire