Test Head Monster 98 2016

12 tests Head Monster 98.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10
bkkaset

Monster 98 :musclé, moche et (pas si)méchant

Head Monster 98
Avis sélectionné
Profil du testeur : 36 ans | 1,85m | 72kg | Avancé
Taille testée : 184
Acheté : 200€ d'occasion
Conditions du test : De tout.

Points forts

Puissance, touché de neige mordant mais sécurisant, capacité à casser le terrain

Points faibles

Sort plus difficilement des neiges légères, manque de rebond en forêt.

Les Head Monster sont des très bons skis comme on en fait malheureusement plus beaucoup. Relativement lourds, avec des rockers très limités, ces skis taillés  comme des freerides polyvalents avec 98mm au patin sont des monstres de puissance sur pistes et le degommé. Sur ces terrains la seule limite sera vos cuisses.

 Néanmoins le M98 saura se montrer docile pour passer en dérapé, à défaut d’être vif en virages courts.
Dans la poudre légère, il lui faudra de la place et de la vitesse pour poser sa spatule rigide en surface. Son truc à lui, c’est pas la forêt et les petits espaces. Il est ici en retrait par rapport à des shapes plus modernes.


Ce ski est assurément une réussite pour qui cherche un ski allmoutain sportif et agressif, mais à choisir proche de sa taille pour un skieur léger comme je le suis.


En détail

Contexte du test / profil du testeur : 

Monster 98 en aatack 13 à +0.5 de la marque / skié avec des alpines k2 recon 130.

Testeur : 1.85, 72 kg, assez sportif, pas de passé en compétition mais amateur de ski »traditionnels », Annecy.

 Pistes/hors pistes, pas de Freestyle.

A propos du ski : 

La première chose que l’on remarque avec ce ski, c’est déjà sa déco très ...moche. Franchement les gars de chez head ont du rappeler le designer en charge des raquettes en 1993. Bref passons. Ah si un détail m’a fait rigoler, sur le talon il y a un renfort métal bien tranchant. Pratique en plus de protéger les skis il doit pouvoir trancher des jugulaires. Enfin je pense.

La deuxième chose c’est le poids. Vous commencez à connaître la fameuse ritournelle. Et bien là c’est lourd.

Puis on observe le profil . Le rocker avant existe, mais il est très faible. La spatule ne remonte pas beaucoup. A l’arrière il y a un peu rocker. Le cambre est relativement présent pour ce type de skis.

Enfin on tâte la bête et là on se dit oulala, les autrichiens ont aussi rappelé Schwarzi....

Voici comment je définirais le flex du M98:

Spatule : 5/5

Patin: 4.5/5

Talon : 4.5/5

Je peux me tromper mais jài la sensation que la spatule est légèrement plus rigide que le reste du ski qui est déjà très rigide. En tout cas, on est dans le haut du panier dans cette catégorie parmi les marques grands publics.

Sur pistes : du mordant, de la puissance mais avec tact.

Le ski est très facile à comprendre : prise de vitesse, grands rayons: il aime attaquer. Dans ce mode là rien ne bronche si ce n’est le cardio. C’est un plaisir à skier. Pas de problème pour bien se positionner sur l’avant pour emmener l’ensemble : la spatule très rigide répond présente. Il y a de la relance en fin de courbe. La conduite très précise est néanmoins assez douce. Le ski est « confortable » c’est assez dur à exprimer mais ce n’est pas sec avec plein de micro vibrations. Le poids doit y être pour quelques chose.

Ce qui est sympa c’est que ce ski accepte de se mettre en dérive. Il n’est pas on/off comme des pures pistes. On peut l’emmener tranquillement. Si vous souhaitez réduire le rayon il faudra cependant mettre de l’énergie. Le ski reste sportif assez loin des tendances actuelles à rendre les skis plus facilitant et léger, même chez les plus rigides (ex : la gamme head Kore ou enforcer nordica).

Dans la trafolle : j’ai dit stop avant lui.

Que dire si ce n’est que la spatule filtre et defonce tout sur son passage. Là encore pas de vibrations qui gênent la conduite. Mais pour cela il faudra avoir la caisse pour l’emmener, car sa rigidité ne le rend pas maniable pour virer court. C’est un ski qui aime la vitesse et il vous en demandera toujours plus, jusqu’au moment où il faudra dire stop.

Dans la poudre : il a besoin de vitesse et d'espace pour sortir son museau.

Avec sa spatule plate et rigide qui fait merveille sur les autres terrains, le head est pénalisé dans la poudre. Il lui faut de l’espace et de la vitesse pour sortir sur la neige. Dans ces conditions, en grands virages, il fonctionne bien.

Mais je trouve tout de même qu’il manque de rebond pour être un des meilleurs dans ce domaine. Pour moi il n’est pas fait pour tricoter en forêt. 

En fait ses si grandes qualités dans les autres neiges le gènent un peu ici. La nouvelle gamme kore résout un peu l’équation je trouve.

Conclusion

Pour un jour sans poudre mais où l’on va avoir envie d’attaquer, le monster 98 est juste parfait. Rigide, puissant, sécurisant, il est un des meilleurs dans sa catégorie sur pistes et dans la trafolle mais au prix d’un comportement en neige légère plus exclusif.



Pour qui ?

Skieur sportif cherchant un ski agressif. Attention à ne pas prendre trop grand /son poids

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.