Test Black Crows camox freebird 2017

42 tests Black Crows camox freebird.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,3/10
fabe l'exilé

LE ski de rando à tout faire

Black Crows Camox freebird
Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,68m | 62kg | Expert
Taille testée : 171
Acheté : 469€ en ligne
Conditions du test : Toutes, je skie dans les Pyrénées Catalanes, et c'est pas ttous les jours le Japon chez nous, mais j'ai eu le temps de les skier en profonde, en neige de printemps, sur le dur...

Points forts

Polyvalence

Points faibles

Poids...quoi que...

Plus que ski de tous les jours, la Camox Freebird est pour moi le ski à tout faire, le ski de toutes les conditions.

J’en suis à ma deuxième paire, que je trouve encore plus facile après le relooking du talon de la première version. A mi-chemin entre l’Orb et le Corvus, le Camox gagne en polyvalence ce qu’il perd sans doute en spécificité par rapport à son petit frère et à son grand frère.

Aussi à l’aise dans la profonde que dans le (un peu, pour moi c'est vite raide quand-même) raide, le patin de 97 donne un plus de confiance dès la prise en main.

Bien sûr, on parle d’un ski un poil lourd (environ 1.650g), mais son poids est, à mon avis, en parfaite adéquation avec son programme.

C’est un ski que je trouve très confortable à la montée, bien équilibré. Les conversions se font sans aucun problème, même en 171 alors que je mesure 1’68. Quant au poids, une fois de plus, il faut savoir ce que l’on veut, mais il est parfaitement adapté à des dénivelés de +1.500 à la journée, pour peu qu’on ait la caisse, et un peu de patience aussi…c’est pas un ski de collant pipettes, mais c’est pas non plus son ambition, je crois.

A la descente, la première sensation c’est que le ski est facile (de nouveau, surtout avec le nouveau talon) et fonctionne parfaitement dans la profonde. La spatule est assez généreuse en trafolle, et le ski est, dans l’ensemble, bien stable dans le dur. Après, j’ai un gabarit de gazelle, qui doit m’avantager dans certaines situations, car je pense que les gens plus athlétiques doivent trouver la spatule trop souple. A discuter donc, mais ce n’est pas mon cas.

Petit bémol, car il faut bien en trouver un, c’est quand on a les skis sur le sac que le poids (et, en ce qui me concerne, la taille) peut déranger, mais là aussi il faut savoir ce qu’on veut, et la descente sera sans aucun doute plus agréable qu’avec un ski de 1.300g la paire et 65 au patin. No pain no gain !

Bref, c’est le meilleur ski que j’ai une rando, et j’en ai eu quelques-uns déjà…

Pour finir, franchement, et d’un point de vue tout à fait subjectif, ce rouge est sublime et le look déchire, comme toute la gamme Freebird de Black Crows, et c’est un plus, on va pas s’en cacher.

Pour qui ?

Pour tout le monde, et pour les nouveaux venus à la rando issus de l'alpin en particulier

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire