Test Ortovox Peaklight 40 2020

1 test Ortovox Peaklight 40.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
NobruDude

Le sac parfait pour ski de rando alpi !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 50 ans | 1,70m | 62kg | Avancé | Fonsorbes
Acheté : 200€ en magasin
Conditions du test : Un peu toutes les conditions

Points forts

Léger
Super confortable (dos + réglages)
Grand zip circulaire
Portage des skis et piolets
Super gueule
Modularité

Points faibles

Manque un compartiment dédié pour matos sécurité

En ce qui concerne les sacs à dos pour le ski, je suis équipé depuis pas mal d’année par les modèles Freerider d’Ortovox, que j’ai eu successivement en 18L et en 24L. Mon principal problème, faisant de plus en plus de ski de rando (le Covid aidant), et avec parfois des parties alpi, le 24 litres devenait trop petit pour embarquer tout le matos nécessaire : crampons, couteaux, peaux, cordes, etc… J’étais donc à la recherche d’un sac plus grand, et bien accessoirisé pour ces sorties où il faut parfois aussi embarquer des dégaines et le baudar, bref, il me fallait de la place. J’ai entendu parler grâce aux TP d’Outzer du sac à dos Ortovox Peaklight 40, qui m’a de suite attiré par ses caractéristiques. On a fini par me l’offrir, et je l’utilise en continu depuis.

Comme cette saison 2020/21 sera uniquement en ski de rando, merci Castex, et bien le sac a déjà énormément servi, et je peux vous faire un retour ci-dessous. Ce feedback sera donc uniquement sur son utilisation en ski/alpi hiver, pour ce qui est de la partie été/escalade en grandes voies, voir le retour que j’ai posté sur Outzer qui complète bien celui-ci, c'est par là !

Donc le but ici n’est pas de vous décrire point à point toutes les caractéristiques de ce sac, qui, en plus, en a beaucoup, mais plutôt me focaliser sur mon ressenti sur son utilisation. Si vous voulez avoir précisément la description du sac, le mieux, c’est d’aller sur le site dédié de la marque, ici.

Ce que j’ai aimé

Le poids : de même que pour l’utilisation d’été, le fait que ce sac soit très léger est extrêmement appréciable. En effet, tout randonneur à ski sait que chaque gramme compte quand il s’agit de s’enquiller pas mal de D+ sans se cramer pour pouvoir bien en profiter à la descente. Alors on est vraiment content qu’il ne fasse que 1,2kg, franchement, c’est top. On peut l’alléger encore plus en enlevant notamment la ceinture ventrale et/ou la structure en alu du dos, mais franchement, je le déconseille. En ski de rando, il faut avoir un sac bien posé sur les hanches, et bien compacte, revenir là-dessus serait je pense une erreur, et au final, pas dit qu’on ne se fatigue pas plus !

Le portage des skis : le système de portage des skis est classique sur les côtés, et du coup on peut les porter en « A » (en les attachant au niveau des spatules) ou en « H ». Comme le montrent les photos, je fais les 2, mais parfois en H, le bas des skis peut toucher mes jambes. Une petite critique, la boucle pour accrocher le crochet du haut est un peu petite et serait plus pratique si elle était un peu plus grosse.

Portage des piolets : le système d’attache de la pioche est super simple et diablement efficace, on peut d’ailleurs en fixer 2 en même temps, ce qui est nécessaire parfois (piolet traction). On peut aussi, grâce à une boucle présente sur la bretelle gauche (cf. photo), mettre la pioche devant pour l’avoir immédiatement à portée de main, c’est une super idée.

Le confort de portage : une fois bien réglé, et c’est vraiment facile, le sac fait bien corps avec le barbu, il n’y a rien qui bouge, c’est super agréable. De plus le système de réglage fonctionne parfaitement, et le poids se réparti bien, on porte bien avec les hanches et non pas avec les épaules, parfait ! On pourrait penser qu’un sac de 40 litres pourrait gêner quand vient le moment tant attendu de skier, mais là, ce n’est pas le cas du tout, le sac se fait complètement oublier, et on peut envoyer, comme le montrent certaines des photos ! Les sangles de compression font vraiment bien le boulot.

Le grand zip circulaire qui permet d’accéder au compartiment principal est une super bonne trouvaille d’Ortovox, on accède à tout rapidement. De plus, les boucles de ces zips (voir photo) sont très grandes, et j’arrive à ouvrir le sac sans problème avec mes gros gants lobster. Cette facilité d’accès est vraiment top.

Les différentes poches, que ce soit sur le rabat supérieur, ou la poche de devant, dite « à cartes », ces poches sont très pratiques, on peut y mettre quand même pas mal de choses, elles ne sont pas si petites que ça, et on y accède de suite. Là encore, à l’usage, c’est vraiment efficace.

Le litrage : avec 40L extensible, on peut franchement voir venir. J’arrive à prendre un maximum de trucs sans pour l’instant avoir atteint les limites du sac. Je mets tout le matos de rando (peaux, couteaux, crampons), le baudar, parfois qqs dégaines ou autres coinceurs, des gants et des fringues de rechange, la flotte et la bouffe…j’y mets même mon drone sans que cela soit gênant ! Pas encore eu l’occasion, mais je suis sûr que même en itinérance sur plusieurs jours, ce sac fera l’affaire sans souci.

Ce qui est perfectible

J’aurais bien vu une poche supplémentaire sur la ventrale. A ce jour, il n’y a qu’une seule poche, à droite, et qui ne ferme que par un scratch. J’aurais bien vu, comme sur les modèles Freerider, une poche qui ferme réellement avec un zip donc, et pourquoi pas en mettre une 2ième à gauche sur la ventrale. Ces petites poches sont vraiment pratiques pour les barres céréales, pour les clés ou autres. Ce serait un plus je pense.

Au fond du sac, il y a, contre le dos, des espaces pour bloquer la sonde et le manche de la pelle (voir photo)… c’est bien, mais néanmoins, quand le sac est plein, l’accès pour récupérer ces 2 éléments n’est pas aisée, et je pense qu’il serait intéressant de rajouter un compartimentage dédié pour la pelle et la sonde. Ceci permettrait d’y avoir accés plus rapidement, et on sait qu’en cas de pépin, quand le cousin est coffré, chaque seconde de gagnée peut s’avérer importante.

Dernier petit point, j’aurais bien vu la possibilité aussi de pouvoir porter les skis ensemble en diagonale derrière, un peu à la mode ski-alpinisme. Dans certains passages, ça peut s’avérer plus adapté.

Wrap-up / conclusion

J’adore ce sac et ne le quitte plus pour toutes mes sorties ski de rando, son confort et la facilité d’utilisation pour porter les skis, piolet, cordes est vraiment appréciable. Son ouverture en grand super rapide avec le zip circulaire est une vrai bonne idée. J’aurais juste aimé un compartiment dédié pour Pelle/Sonde, il aurait alors été parfait.

Un super produit, avec en plus une belle gueule.

PS : N’oubliez pas d’aller aussi checker l’avis sur Outzer qui complète le présent retour, avec tous les avantages pour l’utilisation en été pour la rando (à pieds) et l’escalade en grandes voies.

Pour qui ?

Le skieur rando alpi
9/10
Solidité
Manipulations/accroches
Confort/Maintien
Modularité
Qualité/pertinence des accessoires
Finition
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire