Test Dakine Heli Pro Skipass In Tartiflette We Trust 2021

Note moyenne : 9,2/10
Rider de Terre

Le plus beau des HeliPro !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,75m | 70kg | Expert
Acheté : en ligne
Conditions du test : Rando à la journée

Points forts

Compact, praticité, solidité

Points faibles

Volume un peu faible, manque porte piolet

Style


Disclaimer : j'ai reçu ce sac de la part de Skipass (contre un joli article :)) et j'aime bien Dakine en général. Ceci étant dit, voici mon retour le plus objectif possible, après une courte utilisation (pas encore de retour long terme).

La preuve que je suis un fanboy : en photo de famille, le sac de Madame à droite (le même de 2019-20), l'ABS au milieu.


Ce sac est un best seller de Dakine depuis de nombreuses années : le HeliPro 20. Il évolue avec les années mais revient avec ses fondamentaux : format compact, simplicité et solidité, portage diagonal des skis, portage snowboard vertical.


Côté style et couleur, il ne passe pas innaperçu : un joli rouge sombre, un design que j'apprécie, technique mais pas flashy.

La particularité du modèle c'est la déco ITWT, et le slogan écrit gros, en broderie : ça va pas bouger avec le temps.

Même chose pour le logo Skipass, qui est brodé aussi, ça tiendra dans le temps : bon point !

Chose plus étonnante, le logo Dakine est ici transféré (sublimé ?) alors que sur le sac de Madame, c'est brodé. S'il y a une chose qui se décolera (peut etre ?) dans le temps, c'est plutôt ce logo-ci.

Petite touche rétro avec l'écusson : les anciens verront que les dimensions sont un peu plus réduites que l'écusson originel, et ce n'est pas une broderie épaisse. Le clin d'oeil reste sympa :)


Pratique

Côté solidité, au toucher le tissus est plutot costaud, les zips fonctionnent bien : il ne sont pas énormes mais ça à l'air de tenir. C'est plus solide que mon Signal ABS dont le tissus extérieur s'est déchiré au 1er portage... Ici c'est costaud.

Le sac fait 20L, ce qui est adapté à une sortie journée, on verra en conclusion mon avis là dessus.

Son poids : 875g. C'est pas un sac "light" mais c'est moitié moins que mon actuel sac montagne "non ABS".

2 séparations principales : la grande poche et la partie sécu à l'avant. En plus, une poche "masque" en haut, et une petite sur le devant pour glisser 2/3 items à attraper facilement.


Partie sécu : c'est une bonne chose de l'avoir séparée, j'y glisse la pelle et la sonde, mais tout juste - attention à ne pas avoir un manche trop long (mouarf). Idem si la pelle est assez "coudée" sa forme va empieter sur le volume de la poche principale.

A l'intérieur on retrouve une poche mesh ou j'y glisse la couverture de survie et 2/3 trucs utiles en sécu.

Partie masque : une poche tout en douceur à l'intérieur, pour protéger ce qui est fragile. Par contre, c'est pour les masques pas trop gros - une fois le sac bien plein, le masque "winter your life" ne rentre pas ! (il est assez épais).

J'y range plutôt les lunettes, verre supplémentaire, pourquoi pas un appareil photo...

Poche principale : Un accès facile avec des zips qui descendent jusqu'en bas, et permet d'ouvrir le sac en grand pour aller chercher ce qui est au fond - bien plus pratique qu'un sac "cheminée".

Le volume reste assez faible, sélectionnez ce que vous y mettrez !

Il y a une poche élastique pour le camelback (ou pour un laptop 15-16"), avec passage du tuyau au centre du sac - pratique. Par contre la petite sangle dispo sur la bretelle est trop fine pour que mon clip "camelback" tienne correctement : je glisse donc l'embout sous la sange - pas pratique.


Sur Neige

Le sac est plutôt compact, agréable à mettre sur le dos et pas génant dans les mouvements : très bien.

Le réglage des bretelles et ceintures se fait bien, bon point pour le clip poitrine qui "glisse" de haut en bas facilement pour trouver la bonne position.

Côté portage, je suis fan du système diagonal, même si ça peut avoir ses défauts lors de traversées.

Ici pas de câble en bas (sur Signal), mais l'utilisation de la sangle horizontale arrière pour glisser les skis dedans - le réglage est moins aisé mais ça permet probalement de contenir le prix.

En haut on retrouve le clip et sa sangle cachés dans une mini poche, impec.

Attention : comme tous les sacs, si vous remplissez trop, le portage devient moins confortable (dos qui "gonfle") et l'accrochage des skis devient compliqué. Un sac trop plein ne sera pas compatible avec de gros fat en portage diagonal, vous vous retrouverez trop court avec les sangles !


On met quoi dedans - pour quoi faire?

C'est le sac idéal à la journée. Sauf que...

En station tranquille, ça sera idéal, la séparation "sécu" sera utilisée pour autre chose - une doudoune par exemple.

En freeride c'est un sac idéal en théorie - compact sur le dos, portage occasionnel facile. Mais aujourd'hui, j'aurais bien du mal à recommander un sac freeride qui ne soit pas Airbag. Les prix des Airbags ont bien baissé, les choix sont nombreux... A moins d'être très serré en budget, ou de ne vraiment pas vouloir d'airbag pour d'autres raisons, je ne vois pas ce sac comme étant un sac freeride-station.

Pour la rando alors ? Et oui, mais... c'est un peu petit. C'est mon utilisation aujourd'hui, et si pour une rando "tranquille" c'est top, pour un itinéraire plus "montagne", ça devient juste : portage piolet pas aisé, volume limité pour les crampons, etc...

J'y met quand même un beau bazard - cf photo. Tout ça y rentre, drone et doudoune (à la montée) compris. Mais c'est juste.


Conclusion

Un très joli sac, de bonne qualité. Pratique et bien construit, il me suivra à la ville comme à la montagne pendant des années.


Idéal en station en famille, ou pour des randos pas trop engagées, c'est un sac polyvalent - et donc pas spécialisé.


Pour qui ?

Freeskieur à la journée, sur des itinéraires pas trop engagés.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire