Test Ortovox Ascent 30 avabag 2017

11 tests Ortovox Ascent 30 avabag.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
sebizarre

Le fugu des neiges !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 42 ans | 1,79m | 70kg | Avancé
Acheté : 600€ en magasin
Conditions du test : Tous types, du soleil radieux aux grosses chutes de neiges humides en passant par les rafales de vents. Sortie de 1000 à 1500D+ sur une ou plusieurs journées en itinérance.

Points forts

Poids contenu
Confortable
Équipement complet
Ergonomie générale
Look

Points faibles

Épaisseur du nylon sur le devant (portage des skis en diagonale)
Sangles de compression
Prévu pour les droitiers

On m’avait prévenu une fois arrivé en Suisse : « ici le vrai ski c’est avec des peaux d’phoque mon gars ! » Et faut bien l’avouer ils avaient raison, vu le terrain de jeu ! Rester uniquement sur les pistes c’est un peu comme finir une belle journée de ride entres amis sans une bonne bière fraiche, il y a comme un arrière-gout d’inachevé !

Bref après avoir investi dans l’équipement et la sécurité (formation, DVA, pelle et sonde) me voilà au shop pour tester un sac airbag et comme pour un casque ou des pompes, faut essayer pour trouver le bon !

J’en avais bien testé un il y a quelques années, sur une journée, mais à plus de 3.5kg la bête à vide j’avais renoncé pour des sorties classiques (1200/1500D+). Ces dernières années ils n’ont fait que s’alléger ce qui m'a permis de l'envisager pour toutes les sorties.

Il me fallait donc un sac léger (env. 2kg à vide) et confortable avec un litrage suffisant (25 à 30L) - quelques essais plus tard, l’Ortovox rassemblait tous les critères avec un look sympa ! Une cartouche (carbone uniquement) offerte et une petite réduc ont finit par me convaincre !


Dans le salon :

Le 30L est en taille unique, une longueur de dos plus courte est dispo sur le 28L (taille S) avec des bretelles adaptées à la morphologie féminine. Il existe également en 22, 38(S) et 40L.

Le système Airbag pèse moins de 700 gr (+ 300gr avec cartouche) et le sac 1.2kg, soit le tout à 2.2kg.

En retirant la cartouche, on peut s’entrainer au déclenchement (système de percuteur par câble) et la poignée est réglable en hauteur, par contre elle reste sur l’épaule gauche. Pour réenclencher le système un petit outil est fourni afin de replacer le percuteur, l'airbag (d'un seul tenant englobe les épaules et la tête pour un petit + en terme de protection) se range sans grande difficulté dans son compartiment en suivant le tuto de pliage.

Fixations pour le piolet/bâtons et la corde, 2 poches à zip étanches pour le compartiment principal (qui s’ouvre dans les 2 sens) et celle pour le matos de sécurité, portage des skis en diagonale (mais possible d’utiliser les sangles latérales, faudra juste vérifier la largeur des skis) – petite poche sur le haut pour ranger quelques bricoles (dont le filet de casque amovible fort pratique). Passage pour le système d’hydratation, sifflet d'alarme, sangles porte-matériel, bref tout ce qu’il faut !

La finition est bonne et les matériaux de qualité même si le nylon reste assez fin (420 et 100D) pour gagner du poids, attention donc au devant du sac ou l’on porte les skis que je conseille de mettre à plat et non de côté afin d'éviter le contact avec les carres.


Sur le terrain :

Le sac est confortable une fois les bons réglages trouvés, je déconseille de trop le charger, en effet les sangles latérales ne passent pas devant les zips (pour qu'il restent utilisables en toutes circonstances) qui sont donc soumis à une forte tension lorsque le sac se retrouve très chargé, je n’ai pas eu de mauvaise surprise avec ces dernières mais vu l’épaisseur du Nylon, il est possible qu’à la longue cela pose problème.

La poignée a une très bonne préhension même avec des gros gants, l’ergonomie pour le rangement est bonne mais pas étanche entre les 2 compartiments internes. Le système airbag étant sur le haut du sac, il est plus facile d’ouvrir le sac latéralement pour y prendre quelque chose.

Pas de poche sur le devant, ni sur les bretelles, là aussi la chasse au poids mais cela ne m’a jamais posé de souci, j’ai des poches sur mon pantalon et gilet, amplement suffisant pour les barres et autres babioles.

Je l’ai utilisé sur toutes mes sorties (même par risque faible) et weekend en cabane avec portages, passages sur glacier et rappels, il faudra juste rester pragmatique sur le matériel à emporter et faire des choix light dès qu’on y rajoute crampons, piolet, baudrier, quincaillerie et corde...

Après 2 saisons, l’usure est normale et il ne me quitte qu’au printemps par forte chaleur ou il n’est plus vraiment utile, sachant qu’une avalanche humide broie plus qu’elle n'ensevelie…


NB : je tiens à préciser que mes habitudes n’ont pas changé et que c’est juste un équipement de sécurité supplémentaire, en aucun cas un joker !

Pour qui ?

Pour ceux qui ne résistent pas à sortir leurs lattes des pistes dès qu'il est tombé quelques cm de fraiche, les randonneurs et autres adeptes d'espaces sauvages - d'ailleurs les raquetteurs qui s'aventurent en haute montagne pensez-y !

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire