Test Black Crows Corpus insulated stretch 2019

1 test Black Crows Corpus insulated stretch.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Sobriété, Confort et Solidité !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,87m | 85kg | Expert | Lyon
Acheté : 220€ en magasin
Conditions du test : Utilisation ski en station avec runs backcountry/freeride. Testé sous diverses conditions (pistes, HP, poudreuse, sous la neige légère, soleil et printemps) sauf peut être grand froid (genre -20°C) ou la pluie. Testé sur plus d'une saison maintenant.

Points forts

La solidité des matériaux
La sobriété (selon ce qu'on recherche c'est un point fort ou non c'est vrai)

Points faibles

Humidité dû à transpiration dans les poches (mais bon pas de point de références, tous mes autres pantalon ayant fait ça aussi).

Profil du testeur : Skieur assidu par le passé, le travail et la famille m’oblige à me « contenter » d’une quinzaine de sorties par an. Cela veut dire que je privilégie mes sorties lorsqu’il y a beaucoup de poudreuse, dans les sapins lorsqu’il pose encore des pizzas, sans oublier une ou deux sorties au printemps lorsqu’il fait doux. Je skie principalement en station mais privilégie l’aspect backcountry/freeride dès que je peux.

Je ride (ski) avec ce pantalon depuis début 2019 dans les conditions citées ci-dessus. 


Imperméabilité / Respirabilité (fiche technique) : 20K / 20K


Confort : j’étais habitué des coupes plutôt « baggy » jusqu’à présent et avais peur en passant sur ce modèle qui était décrit comme coupe plus droite/classique. Néanmoins celle-ci reste assez ample et très agréable à porter ! Ayant essayé d’autre marques/modèles en magasins sur des coupes similaires j’avais toujours l’impression d’être serré au niveau des cuisses en effectuant des flexions (oui ok j'ai des cuissots de rugbyman…)
La taille comporte également une bande ajustable (de chaque côté avec scratch), très pratique quand tu bouffes des kebabs en continu et que tu prends 5 kg entre début Janvier et Février ! Sinon pour plus de sérieux, il taille normalement; j'ai des grandes jambes et la longueur est bonne. La doublure intérieure est agréable au contact de la peau – enfin on n’est pas sur du cachemire mais lorsque j’avais essayé des pantalons sans doublure, le contact de la peau avec la couche technique directement est assez désagréable. 

Chaleur : je ne suis pas frileux des jambes à la base. La doublure fait son job, aucune sensation de froid en toutes conditions. Pour info, je le porte sans collant technique dessous. Je ne l’ai jamais emmené en très haute montagne non plus, je dirai qu’avec ce modèle le max que j’ai eu a dû être sur du -10/15° ressentit (avec du vent).

Aérations : présentes à l’intérieur de chaque cuisse, avec une sorte de membrane « filet » pour éviter que la neige ne rentre (voir la photo où l’on voit l’intérieure, l’une des aérations est ouverte). Très appréciables sur les journées de printemps ou lors de marches d’approche pour des lignes freeride ; je corrigerai même en disant indispensable sur les marches d’approche. Il m’est arrivé de faire des marches même de 10 min (certes en montant comme un bourrin parce que souvent une meute est derrière moi pour me voler la trace) mais si tu oublies d’ouvrir le capot, ça chauffe un peu. Après tu te retrouves avec les cuisses qui collent à la doublure et c’est là où tu risques d’abîmer ton beau futal si tu fléchis trop ou te mets une boite en réception ! Tout ça pour conclure que vu la doublure je ne pense pas que ce soit le pantalon le plus adapté (en termes d’aération) pour faire de longues marches d’approches ou de la rando. Lorsque les journées de printemps arrivent, très pratique aussi pour aérer sur le télésiège et éviter de faire bouillir les patates ;). 


Les guêtres pare-neige en bas des jambes (la base quand même sur un pantalon de ski) font le taf. Le pantalon n’a pas de jupe part neige à la taille, cela ne m’a pas gêné ou manqué pendant les sessions poudreuse la saison dernière. 


Robustesse/Solidité : porté qu’une saison mais je suis très satisfait de la matière et des finitions. Tous mes autres pantalons (la marque du O, ou celle du B venant du snow) portés dans le passé étaient lacérés de coups de carres à l’intérieur des tibias après seulement quelques sorties (bah qui c’est qui dit que je sais pas skier ! ;) ). Sur ce pantalon rien à redire : on voit quelques marques ce qui prouve que les carres ont bien été en contact mais aucune déchirure. 
En plus dans le coloris que j'ai (noir), ces renforts ne se remarque pas ; ok c’est ma minute fascionista mais j’aime moyen lorsque les renforts se voient sur un pantalon de couleur…avis perso qui n’engagera que moi et surement Christina d’M6 !

Poches : plusieurs poches présente, toujours pratique sans être révolutionnaire : deux poches frontales à l’aine, deux poches sur le milieu des cuisses. Sur les deux poches sur les cuisses avec boutons pression, l’une comporte en fait une fermeture éclair supplémentaire dessous. On évitera donc de mettre son ‘dwich rosette/cornichon dans l’autre sous risque de le voir s’envoler dans la poudreuse lorsque tu fais plusieurs soleil après une mauvaise réception…). 
Peut-être un léger bémol sur l’humidité qui s’accumule au cours de la journée dans les poches: vu que j’y mets mon téléphone (et oui faut bien le mettre le plus loin possible de l’ARVA et jvais pas le caler dans les chaussettes !) il devient un peu humide à la fin de la journée. C’est uniquement un problème de transpiration c.a.d. que ce n’est pas de la neige qui rentre dans la poche, de ce côté-là aucun souci, la fermeture est étanche. Je ne sais pas si le problème se rencontre sur des pantalons avec des indices respirabilité plus élevés ?

Poids : c’est vrai que vu mon programme de ski ce n’est pas un facteur de décision lors d’un achat. Encore une fois ça rejoins le commentaire fait sur les aérations que des pantalons beaucoup plus léger doivent exister sur le marché pour de la rando pure ou chaque grammes compte.

Imperméabilité : Jamais eu la sensation d’être mouillé par l’environnement extérieur et pourtant il a vu quelques sorties bien gavées (dont la dernière en date ce 18 Janvier avec bien 40cm dans certains spots!!). Jamais porté sous la pluie donc je ne commenterai pas (encore une fois notre sport c’est la neige pas la plongée sous-marine ;) ).


Pour qui ?

Ceux qui cherchent un pantalon unique. Programme orienté station ou pour lignes backcountry/freeride avec marches d’approches courtes/moyenne.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire