Test Julbo Destiny 2022

5 tests Julbo Destiny.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,8/10
mLoche

Plein la vue !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | m | Expert | Albertville
Conditions du test : début de saison donc grand soleil caniculaire mais aussi grand brouillard blanc
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test privé - Masque Julbo Destiny

Points forts

- champ de vision limite 360° sans angle mort
- très enveloppant
- résistance à la buée
- résistance aux rayures
- esthétique

Points faibles

- parce qu'il en faut : on aurait aimé un étui rigide
- pas compatible avec tous les casques

Ma saison de ski 2021-22 a brutalement pris fin avant que je ne puisse tester ce beau masque...

Donc, voici avec un peu beaucoup de retard à l'allumage, à la veille de la saison 22-23, le fameux test privé du JULBO DESTINY 2022 !

D'abord, un grand merci pour leur confiance (que j'ai un peu trahie...) à SKIPASS de m'avoir sélectionnée pour coller ma frimousse dans ce beau masque.

Ensuite, passion JULBO ! Je me suis inscrite à ce TP car j'adore la marque : made in France, qualité irréprochable, résistance à toute épreuve, design... tout pour plaire ! J'étais d'autant plus intéressée que j'ai déjà l'expérience du verre REACTIV photochromique 2-4 sur mes lunettes WHOOSH et que j'en suis hyper satisfaite.

Également, je suis hyper exigeante : un verre photochromique à large champ de vision est à mon avis un indispensable de l'équipement du skieur. Tant pour protéger nos fragiles rétines mais surtout pour garantir une visibilité parfaite qu'elles que soient les conditions.

Enfin, je n'ai pas pu skier depuis ma fin de saison prématurée mais la neige étant maintenant enfin de retour, j'ai pu le tester en conditions sur des sorties d'alpinisme.


Entrons maintenant dans le vif du sujet !

Les promesses :

- écran photochromique

- la solidité du verre REACTIV

- pas de buée : ventilation et traitement antibuée sur la face interne

- grand confort "à mémoire de forme" grâce à la mousse double densité


Je passe vite sur l'unpacking, parce que c'est pas passionnant : j'ai pesté contre l'absence de pochette microfibre jusqu'à je que la trouve, bien enfouie dans la paroi en carton. On aurait aussi aimé que le masque soit livré dans un étui rigide de protection. JULBO c'est costaud mais pas incassable.


L'esthétique est très réussie : look minimaliste fluide sans monture, tout en rondeur, on adore !

Je l'ai reçu en bleu marine, hyper beau. J'ai beau avoir un visage très fin limite taille enfant, le masque sphérique et très enveloppant, c'est super confortable.

Par contre il n'est pas compatible avec tous les casques : top avec le casque de ski de station WEDZE 500, mais trop gros pour le METEOR de PETZL.

Une fois qu'il est en place, il ne bougera plus jamais : les bandes de silicone le long du bandeau le soudent littéralement au casque !

J'ai pu le pratiquer sur des conditions de début de saison : un beau soleil encore bien lumineux de novembre mais aussi du jour blanc à couper au couteau !

Quelle que soit la température et l'effort : on peut transpirer du front, des pommettes ou même des yeux s'il le faut, pas une goutte de buée ne se formera sur l'écran, on l'oublie, c'est le bonheur !

Pareil, on peut secouer la tête façon pogo, grâce au silicone du bandeau, rien ne bouge ! Bien appréciable quand le terrain est cahoteux. On imagine sans mal qu'à pleine vitesse, on puisse avoir confiance.

Question résistance du verre, je n'avais pas d'inquiétude car j'ai déjà fait vivre l'enfer à mes lunettes JULBO WHOOSH équipées du même verre. Après une escapade "sanglier" à me râper la tête dans les épicéas : pas une trace, c'est du costaud !

La visibilité est excellente, 10/10 ! En l'absence de monture extérieure, pas d'angle mort, on a l'impression d'être dans une bulle. Je n'ai pas eu à subir cet espèce de "halo" qu'on a en jour blanc, l'écran devient presque transparent. En plein soleil par contre, on passe à un aspect miroir. Après, il faut quand même se méfier du faux sentiment de sécurité : on est max sur une catégorie 3 et non 4, attention en forte altitude !


Pour résumer : les promesses sont tenues, c'est 10/10 !
Maintenant, y'a plus qu'à attendre que l'hiver veuille bien débarquer ......

Pour qui ?

Pour celle qui aiment à avoir les yeux en face des trous

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire