Test RACER MTK 2 2018

1 test de gants RACER MTK 2.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.
Mesco

Be Zoïdberg !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,75m | 65kg | Expert | Annecy
Acheté : 120€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions

En systématique recherche de meilleur équipement pour les mains, j'ai franchi le pas et ai testé pour la première fois, des moufles (intégrale).

Plutôt réticent sur la perte de dextérité, les avis penchent largement à dire que les moufles sont les protections des mains les plus chaudes.

Pour se faire, je choisis Racer, marque réputée et Française, avec laquelle j'ai eu une belle première expérience (Racer Marker). Le cahier des charges étant une doublure Gore-tex, ainsi qu'un bon moletonnage. Voyons voir ce que disent ces MTK 2.


ASPECT

À réception, les moufles sont grosses et épaisses. On sent le rembourrage tant espéré, ici en duvet d'oie.

Mix de cuir en paume et de softshell sur le dos de la main, on voit des inserts en cuir au niveau des articulation, toujours sur le dos de la main. Aucun insert de renfort sur la paume...

La manufacture semble très bonne, sauf peut-être les coutures qui ne semble pas les plus robustes du marché.

Lorsqu'on les enfile, la main est parfaitement calée dedans. Les doigts sont séparés et donnent vraiment l'impression qu'ils sont dans de petits sacs de couchage, bien emmitouflés.

Le revêtement interne est en polaire fine.

Niveau réglages, on note un strap poignet, ainsi qu'un elastique au bout du long manchon et un clip pour lier les deux moufles. Petit bonus, un leash poignet pour éviter de les perdre sur le télésiège.

Il y a également un insert en suédé sur les pouces.


USAGE

À l'usage, ces moufles font parfaitement le taff. Elles font sacrément plaisir.

Elles sont légères et tiennent parfaitement chaud, quelques minutes suffisent. L'épaisseur est plus importante sur le dos de la main, que sur la paume, et les moufles sont préformées, pour plus de facilité.

Les séparations entre les doigts permettent d'éviter la transpiration qui rend l'utilisation désagréable et donne froid.

Niveau dextérité, bah oui, on y perd un peu.

Testée par temps sec, de 0° à -20°, rien à déplorer. On a envie d'y passer la journée tellement on y est bien. Aucune altération dans le temps, la journée, quelque soit l'effort. On est bien, on a chaud et ça passe crème.

Par condition plus "humide", le bilan est un chouilla plus mitigé, dans la mesure où les moufles ont tout de même finies trempées en fin de journée. Non pas que l'eau ait pénétré au travers du Gore-tex, chose improbable, mais à force de sortir, rentrer les mains, un peu de neige qui rentre par le manchon lorsqu'on ne les a pas enfilées, et voilà ! Malgré tout, après quelques petites secondes où l'on a la sensation de mettre les mains dans des moufles gelées, celles-ci récupèrent leur qualité calorifique et tout rentre dans l'ordre.

Par contre, une fois "trempées" les moufles sont plus lourdes.. logique.

Dans l'ensemble les moufles sont parfaitement imperméables et malgré les apparences, respirent très bien.


DANS LE TEMPS

Niveau résistance aux éléments, le cuir en paume tend à s'user assez rapidement, la doublure renforcée n'aurait pas été un luxe. Les moufles sont donc plus adaptées aux skieurs qu'aux snowboarders, ces petits c*** qui foutent leurs mains partout. L'épaisseur du duvet d'oie reste très bonne et les qualités calorifiques des moufles restent intactes.

Un bon achat dont je suis bien refait, malgré un prix déjà haut-de-gamme.

Pour qui ?

Tout le monde
9/10
Confort
Correspondance Taillant
Style/Look
Imperméabilité
Respirabilité
Solidité/Durabilité
Rapport qualité/prix

Points forts

Chaudes
Moletonnées
Doigts séparés

Points faibles

Chères
Résitance moyenne

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire