Test Ortovox TOUR LIGHT GLOVE M 2021

1 test Ortovox TOUR LIGHT GLOVE M.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
eirikr

Irréprochables dans leur domaine

Avis sélectionné
Profil du testeur : 48 ans | 1,70m | 70kg | Expert | Besançon
Acheté : 70€ en ligne
Conditions du test : Durant deux mois, ski de rando (printemps) en haute altitude, conditions clémentes mais neige mouillée et vent soufflant froid parfois

Points forts

- légèreté
- chaleur
- maniabilité
- coupe-vent

Points faibles

- déperlance
- prix
- renforts mini

A la recherche d'une paire qui saura se fair oublier une fois enfilée...

pour moi, le must en ski de rando est d'avoir une paire de gants qu'on enfile au départ et qu'on ne retire pas quelles que soient les circonstances (manip, temps, pauses, etc...). Alors ok ce n'est pas possible si la tempête se lève ou si vous êtes en plein cagnard sur le glacier, mais honnêtement avec ces gants j'y suis presque !

En résumé

ces gants fins, donnés en laine vierge mérinos par la marque se prétendent chauds mais très respirants, tout en étant coupe-vent (par le Schoeller) et permettant toute les manipulations de part leur ergonomie (souples, doigt tactile pour smartphone, aide à l'enfilage, ...)

En détail

- finesse : rien à redire, une fois enfilés ils sont super confortables, on les oublie, pas de gêne, de sur-épaisseur. On a l'impression d'avoir des sous-gants mais avec une sensation de protection supplémentaire

- chauds : en effet, la laine vierge fait son job, l'intérieur est doux, tissé façon polaire, très agréable au premier contact qui ne se dément pas par la suite. Moi qui n'aime pas avoir trop chaud à la montée, je n'ai pas senti de trop gros apport thermique. Par contre à la pause ou aux manip de peaux pas de souci, je n'ai jamais eu froid (même si on était au printemps, on a eu du vent sur glacier et aux cols)

- coupe-vent : là ils sont bluffants car au premier abord on croit tenir une paire de gants en laine simplement tissée un peu plus serrée sur le dessus pour faire effet coupe-vent. Mais le tissage de la laine avec la matière Schoeller (que j'apprécie déjà sur mon pantalon Mammut) est une vraie réussite. ces gants n'ont jamais laissé passé le vent quelles que soient les circonstances et la laine a permis de conserver la chaleur notamment lors des manip de peaux. Vraiment parfaits !

- renforts intérieurs : en peau de chèvre, ils ont l'air bien résistants et n'ont pas encore souffert de mes carres affutées (mais ils n'ont servi pour le moment que deux mois). La marque joue sur la mode du smartphone pour indiquer que les deux indexs sont aussi en renfort cuir pour une utilisation tactile de votre appareil... Perso j'aurai préféré un renfort cuir étendu sur l'intérieur des doigts histoire de ne pas avoir à gamberger quand je saisis mes lattes... Mais bon sans doute un surcoût et moins de flexibilité?

- languette d'aide à l'enfilage : alors là je suis plus sceptique, je n'ai jamais trop besoin de ce genre d'artifice, mais au moins là elle est vraiment conséquente ! peut-être même un peu trop. Vraiment volumineuse, elle vous aidera si vous en avez besoin mais sinon ça donne presque envie de la couper ! Moi qui ai combiné ces gants avec des surgants Norrøna (voir test suivant) j'ai juste eu envie de la couper définitivement mais ne l'ai pas fait pour ne pas risquer de créer de trou...

- résistance à l'eau : c'est leur point faible mais bon ce n'est pas non plus leur créneau ! Notons que justement, avec une neige de printemps plutôt mouillée, lors du port des skis ou des manip de peaux et de pelletage, leur déperlance (merci encore au Schoeller) a été amplement suffisante et de toute façon dans l'effort ils ont très vite séché.

- transpiration : un autre point fort, je déteste macérer dans mes gants, transpirer, les enlever, les remettre mouillés... rien de tout cela avec cette paire : parfaite régulation de l'humidité et de la chaleur (laine + Scoeller), séchage rapide, je n'ai jamais eu ni trop chaud ni les mains mouillées, ni froid


Résultat 

Je pense que je tiens là une paire qui va me faire quelques années (si la résistance suit, à voir, mais je fais confiance à la marque) car je touche à la perfection dans ce que j'en attends. 

J'ai hâte de les tester en conditions plus hivernales, mais pour les journées vraiment froides je pense que j'enfilerai dessus mes surgants Norrøna Lyngen (test à venir) car ils ont retenu la chaleur à l'intérieur lors de l'ascension des sommets et qui plus est ils sont vraiments étanches si les condition se dégradent.

Pour un produit vraiment plus résistant à l'eau, voir peut-être le modèle Tour Glove (sans le light) des même Ortovox, mais non testés...


Définitivement adoptés ! Cela fait un peu cher pour une paire qui a première vue ressemble à de simples sous-gants mais ne vous y fiez pas c'est un concentré de technologie et de réflexion que vous avez là entre les (gants) mains !!

Pour qui ?

Pour les skieurs de rando exigeants qui ne veulent pas passer leur temps à changer de gants, ni transpirer dedans sans pour autant sacrifier au confort, et qui veulent une paire permettant de manipuler les peaux, les fix, le gps et la corde facilement

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire