Test Camp G HOT DRY 2018

3 tests Camp G HOT DRY.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 6,3/10
yrlab

Chauds mais thermorégulation à améliorer !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 40 ans | 1,90m | 85kg | Expert | Gélos
Acheté : 63€ en magasin
Conditions du test : Une dizaine de sorties freeride et rando à ski.

Points forts

Confort, préhension, qualités thermiques, imperméabilité, coupe-vent, accessoires

Points faibles

Respirabilité des gants, durabilité des inserts en silicones Grip’R,

A la recherche d’une seconde paire offrant plus de dextérité et un peu moins de thermique que mes gants-moufles Millet Expert 3 Fingers, ces G Hot Dry de Camp m’ont séduit à l’essayage en magasin. Après une petite dizaine de sorties fin de saison dernière, voilà mon retour.

Caractéristiques/spécifications :


  • Les gants sont composés d’une membrane DRYZONE® imperméable et respirante et d’une isolation PRIMALOFT® Gold 100 g/m2.
  • Le tour de poignet en néoprène possède une large ouverture et la fermeture velcro permet de faire l’ajustement.
  • Les articulations de doigts sont rembourrées et des coussinets Grip’R sont présents sur le pouce, l’index et la paume pour garantir une bonne préhension.
  • Des inserts de renfort sont présents entre le pouce et l’index pour assurer la durabilité dans les zones à forte usure. Des empiècements de tissu éponge absorbant sont placés sur le pouce. Chaque gant est équipé d’un leash de poignet et d’une tirette pour enfiler le gant.
  • Les renforts en cuir de chèvre entre le pouce et l’index ont été apportés pour optimiser la durabilité.
  • Ce modèle est proposé de la taille S au XXXl et affiche un poids de 150 grammes sur la balance.


Mon expérience :


Mes tests se sont faits principalement lors de journées « freeride » avec des températures de -5°/-10°C à +10°c accompagnées de bonnes rafales de vent sur une demi-journée.

  • Lorsqu’on les enfile les gants apportent de suite un très bon confort tel un cocon avec la doublure en Primaloft et la préhension est excellente pour manipuler les bâtons, les boucles des chaussures, les zips de la veste…
  • La présence des leash est bien appréciable et efficace même si c’est un élastique (à voir la tenue dans le temps) : c’est un détail important pour moi qui ai souvent perdu un gant quand la paire n’avait pas cet accessoire. L’ajustement, avec le scratch au niveau du manchon néoprène, permet un bon serrage. La neige ne rentre pas après une chute dans de la poudreuse bien fraîche. L’empiècement de tissu éponge est bien pratique pour essuyer un peu de transpiration.
  • Question imperméabilité, la membrane joue bien son rôle lorsqu’on brasse de la neige fraîche en s’exerçant dans un Arva Park par exemple : la protection contre l’humidité est bien efficace. Sur les remontées mécaniques et par temps venteux, les gants protègent bien du froid même si on est contact avec du métal.
  • J’apprécie les renforts en cuir qui apportent une souplesse dans les mouvements et permettent plus de durabilité pour toutes les portages des skis. Je ne vois pas de signes d’usure pour le moment.
  • Dès que la température devient plus clémente, j’ai souvent retiré les gants entre deux descentes car la chaleur monte vite avec le Primaloft et on apprécie les leash sur le télésiège.


  • J’ai testé cette paire également lors d’une journée de ski de randonnée et là, ce modèle m’est apparu un peu trop chaud notamment pour la montée : j’ai fini avec les gants pendus aux poignets et les mains nus sur les poignées des bâtons. La thermorégulation est moyenne car j’ai eu les mains moites en moins d’une demi-heure. Il manque donc un peu de respirabilité. Ce n’est forcément le modèle adapté pour cette pratique : je préfère avoir des gants beaucoup plus légers pour les ascensions.


  • Côté look, j'aime bien le design de ces gants, associant le noir avec ce jaune fluo bien flashy, à la fois vintage et moderne mais après les goûts et les couleurs...


Verdict ?!


Ces G HOT DRY sont plus adaptés pour les pratiques de ski alpin/alpinisme que pour le ski de randonnée à moins d’être très frileux des extrémités. L’imperméabilité est très bonne mais la doublure associée à la membrane donne un produit qui ne respire pas assez et c’est vite ressenti lors de portage ou ascension. L’accessoirisation est bien pensée et de bon niveau. Le confort est indéniable et j’apprécie particulièrement la préhension que l’on peut avoir avec. Reste à mesurer la résistance à l'abrasion sur le temps.



Pour qui ?

Pour tous les pratiquants de ski alpin/freeride

commentaires

2 Commentaires

chamaco32 Les miens ils se sont troué au bout de 2 saisons.
yrlab Oui j'ai vu, j'espère que cette dernière version soit plus durable!
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire