Test Salomon S/Lab Shift MNC 13 2021

1 test Salomon S/Lab Shift MNC 13.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Charlesarnault

Tout simplement la meilleure fixation hybride pour l'alpin et la randonnée

Avis sélectionné
Profil du testeur : 22 ans | 1,83m | 73kg | Expert | Paris
Acheté : 500€ en magasin
Conditions du test : - Hiver 2020/2021 (toutes conditions)

Points forts

Performances en descente, compatible avec une variété de chaussures

Points faibles

Plus lourdes que des fix de rando, une seule cale, exigeantes physiquement en montée

J'ai acheté mes fix Shift en prévision de l'hiver 2020/2021, en même temps que mes skis Scott Slight 100. Passant la majorité de mon temps sur les pistes ou dans la poudre, je cherchais un mix skis/fix qui ne fasse aucun compromis en descente, mais qui me permette aussi de profiter de la randonnée quand j'en aurais envie. Un tour au Vieux Campeur et quelques recherches sur Internet plus tard, j'ai opté pour les Shift Salomon. À mes yeux, le meilleure choix possible.

Avis général

La Shift est la première fixation de randonnée qui se transforme en une fixation de descente traditionnelle à la descente. Non seulement cela la rend beaucoup plus polyvalente (elle est utilisable avec des chaussures de ski alpin classique), mais surtout cela en fait un plaisir absolu à la descente (aucun compromis par rapport à des fix alpines classiques). Et elles restent vraiment agréables quand on chausse les peaux, même s'il est vrai qu'elles sont un peu plus physiques à la montée que de pures fix de rando.

Caractéristiques

  • Prix : 500 €
  • DIN : 6-13
  • Poids : 1,77 kg (la paire)

Performances

À la montée

Quasiment un kilo la fix, une seule cale : il faut bien le dire, la Shift n'est pas la fix idéale pour battre son record personnel sur une ascension à 1800 de D+. C'est une fixation qui demande un minimum de condition physique pour pouvoir en profiter à fond.

J'ai également trouvé que le système de verrouillage à la montée avait un peu tendance à jouer des tours : il m'est arrivé plusieurs fois de déchausser à la montée à cause d'un petit coup sur le levier qui permet de transitionner du mode marche au mode ski. À mesure que je me suis habitué à la chaussure, cette habitude a peu à peu disparu même si cela m'arrive encore parfois.

J'ai également constaté que le levier de blocage du frein au talon se relève parfois sans raison, libérant les freins. Ça ne bloque pas la chaussure en mode ski - heureusement - mais il faut s'arrêter pour rabaisser les freins, ce qui est un peu énervant.

À la descente

Alors là c'est simple - circulez, il n'y a rien à voir...

À la descente, les fixations à inserts classiques pour la randonnée sont limitées en sûreté (tendance à déchausser) et leur puissance (pas beaucoup d'explosivité), ce qui peut être frustrant pour les passionnés de glisse. La Shift se transforme en une fixation alpine 13-DIN quand on la passe en mode ski, donc il n'y a vraiment plus aucune différence par rapport à des fixations alpines classiques (même si le poids de la Shift est beaucoup plus léger qu'une fix alpine classique).

Jusqu'à maintenant, je n'ai pas eu le moindre problème de déchaussage inopiné, et à l'inverse ma chaussure est toujours sortie à l'impact lorsque je suis tombé.

Transition

Le système de transition marche/ski de la Shift est différent de celui des fix à inserts classiques, et il peut demander un peu de temps pour s'y habituer. Mais dès qu'on l'a fait 2-3 fois, tout est devenu très clair (et le système n'est objectivement pas très compliqué).

Par contre, il faut parfois forcer un peu sur la fix pour transitionner, ce qui n'est pas très naturel au début (j'ai plusieurs fois eu peur de la casser en forçant !).

Petit détail supplémentaire, il faut maintenir le levier enfoncé pour chausser en mode marche, ce qui peut rendre le procédé un peu galère lorsque la pente est raide en montée.

Le gros plus, c'est évidemment que pour une semaine full piste, il n'y a qu'à laisser la fix en mode ski et elle se chausse comme une fixation alpine classique. En 2 secondes, on est prêt à dévaler les pistes !

Conclusion

Sur la page dédiée aux Shift, Salomon décrit ses fix avec ces mots : "performances en descente" et "aptitude à la randonnée". Cela me semble un parfait résumé de cette fix : une fixation sans compromis à la descente, qui est en plus capable de grimper au besoin.

À mon avis, les skieurs à la recherche d'une fixation polyvalente capable de tout faire ne trouveront pas de mieux que la Shift. Mais si l'objectif est d'enchaîner les montées le plus vite possible, ce n'est peut-être pas le meilleur choix.

Pour qui ?

Les skieurs à la recherche d'une seule fix pour tout faire (station, freeride, randonnée) - et qui ne sont pas forcément à la recherche des fixations les plus légères possibles pour enchaîner le D+

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire