Test Salomon S/Lab S/Lab 130 2020

1 test Salomon S/Lab S/Lab 130.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
tim33291

Très bonne chaussure pour compétiteur !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 17 ans | 1,83m | 80kg | Avancé | Bordeaux
Acheté : 375€ en magasin
Conditions du test : testées sous tout temps et températures.

Points forts

- son maintient
- sa résistance à l'effort
- son chausson
- ses crochets précis
- son strap race

Points faibles

- son prix
- son manque de confort
- son enfilage compliqué

J'ai en ma possession ces chaussures de ski depuis maintenant 1 an et demi, et j'en suis plus que satisfait, en tout cas au cours des compétitions.

Ces Salomon X/Lab 130 sont vendues comme chaussures fis, donc très proches du pied, avec un flex élevé (flex de 130, d'où le nom des chaussures ;) ), et un volume chaussant plutôt faible.

J'avais jusqu'a présent toujours été confronté à un problème de maintient du pied dans la chaussure, et je n'ai trouvé jusqu'à présent un maintien optimal que dans cette chaussure.


Caractéristiques :


- Chaussure de ski race fis

- flex : 130

- largeur métatarse : 95mm

- strap : typé race de 45mm

- coque : gamme coupe du monde

- chausson à lacets et thermoformable

- poids : 4880g


Je les ai achetées dans l'espoir de trouver enfin une chaussure qui corresponde à mon pieds, en effet j'ai cheville et pieds très fin, ce qui provoquais un mouvement insupportable dans la chaussure à chaque accélération ou virage carving. Et il se trouve qu'elles sont parfaites pour cet usage.


Principaux avantages :


- Son maintient : c'est une des chaussures les plus fines trouvables dans le commerce, et sa largeur permet de maintenir presque n'importe quel pieds en place. 

- Sa résistance à l'effort : épaulée par une construction solide et un flex élevé, la chaussure se prête très bien à l'effort et supporte aisément la pression que l'on peut lui exercer lors de nos sorties ou compétitions.

- Son chausson : thermoformable, laçable et modulable, il offre une multitude de personnalisation, soit en bootfitting, soit par le skieur lui-même grâce aux pièces supplémentaires fournies avec les chaussures (cales, patchs, différents vissages etc...).

- Ses crochets : ils sont dotés d'une précision millimétrique remarquable, obtenue en les faisant tourner.

- Son strap "race" : ce dernier ressemble fortement à une sangle, il agis tel un 5ème crochet et permet un maintient final de la cheville parfait.


Détails de la chaussure :


Les chaussures sont principalement blanches et jaunes, avec des détails de bleu et noir. l'inscription Salomon et "X-Lab" sont présentées sur le côté de la chaussure, le flex quand à lui est mentionné sur l'arrière de la chaussure.

il est possible de "modifier" certaines parties de la chaussure tel que la hauteur de cette dernière ou encore le volume proposé au niveau du mollet, et ce par le biais de cales et visses.

Un strap typé "race" est installé sur le dessus de la chaussure afin de serrer au mieux la cheville.

Le flex de la chaussure étant élevé et de manière générale la position du pied dans une chaussure de ski nous oblige souvent à porter des chaussettes de compression qui optimiseront la circulation sanguine dans le bas de la jambe.

Toujours en raison de ce flex et surtout du volume chaussant et par soucis de confort, il est régulièrement nécessaire de desserrer les crochets et le strap lors de notre passage aux remontées mécaniques.


Points négatifs :


- Le prix : Les chaussures de ski de ce type coûtent souvent très cher, ce qui empêche nombre de personnes de s'en procurer. Ces mêmes personnes peuvent alors acheter ces mêmes chaussures beaucoup moins cher d'occasion, mais en perdant, ou du moins en prenant le risque de perdre en maintient, le chausson étant tassé.

Il ne faut cependant pas oublier que la chaussure constitue (du moins pour moi et beaucoup d'autres skieurs) l'élément principal de l'équipement du skieur. 

- La douleur : à cause de leur flex et surtout de leur volume chaussant, ces chaussures peuvent s'avérer douloureuses, voir très douloureuses à l'usage. Il m'est arrivé de devoir arrêter ma journée de ski en amont de la fermeture des pistes tellement la douleur était insupportable. 

Les professionnels de la montagne conseillent régulièrement de se doter de deux paires de chaussures de ski, une consacrée à la compétition et l'autre au ski "loisir". Ce qui n'est absolument pas aux moyens de tout compétiteur. 

Je considère cependant que l'on n'investie pas autant d'argent dans du matériel sans s'être auparavant renseigné et assuré qu'il convient à notre usage, ce qui suppose que les personnes qui achètent ce type de chaussures savent où ils mettent les pieds. Elles sont donc conscientes des "risques" qu'elles prennent, que ce soit en terme de confort ou en terme de sécurité, une chaussure trop rigide étant plus dangereuse que bénéfique pour un skieur non préparé à ce type de chaussage.

- l'enfilage des chaussures : encore à cause de leur flex, il est souvent impératif de retirer premièrement le chausson de la chaussure, de lacer fermement de dernier avant de l'introduire dans la chaussure en écartant fortement les coques latérales en plastique. Tout ce petit processus prends un temps parfois non négligeable.

Pour qui ?

Tout compétiteur cherchant un maintient optimal accompagné d'un flex élevé, ou tout bon skieur ayant pieds et chevilles très fin.
9/10
Facilité de chaussage
Confort
Serrage/Manipulations
Précision
Style/Look
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire