Test Scott Cosmos 2018

11 tests Scott Cosmos.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,5/10

Confort, performance et légereté

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | 1,75m | 80kg | Avancé | Valleiry
Acheté : 449€ en magasin
Conditions du test : Poudre, croute, piste et neige humide

Points forts

Confort pour les gros pieds, légéreté, débattement, étanchéité

Points faibles

Crochets sup se remettant en position fermée lors de la marche si trop détendus
Déchaussage pas toujours simple

Véritable épouvantails à bootfitters, mes palmes pieds sont passés dans maintes chaussures avant de trouver un semblant de confort dans les Dahu (en même temps, plus confortable, y'a pas). Mais en voulant se mettre à la rando, il a fallu mettre de côté les pantoufles et s'orienter vers quelque chose un poil plus léger et performant. Attiré au départ par le formage Vacuum des coques Fischer, je n'ai pas du tout aimé le chaussant. Et vient la Scott Cosmos...


Découverte

Le confort a été immédiat : aucune gène à l'os naviculaire, qui jusqu'ici m'infligeait un véritable calvaire dans les chaussures à coques (mêmes déformées !!), à cause de la platitude de mes pieds. Le chausson laçable est très confort et chaud malgré sa finesse, et thermoformable. La coque présente non seulement une largeur mais aussi un volume important, inutile dans mon cas mais facilement réductible en utilisant les crochets de la claque et du bout (très efficaces). La pince talon est assez fine et donne une bonne impression de précision. Une fois bouclée et strapée, on sent immédiatement la rigidité promise par le flex de 125 annoncé... à confirmer sur neige. On déboucle le bazar, on passe aisément en mode marche avec la languette arrière, et on bénéficie immédiatement d'un débattement important. Le mouvement n'est pas complètement libre, mais la contrainte résiduelle est suffisamment faible pour être ignorée (en tout cas de mon point de vue de débutant en rando). Le rocker et le Vibram à la semelle procurent une sensation de marche totalement naturelle, déroutant pour un habitué de la classique démarche en pompes de ski !


Sur la neige

Skiées sur des BlackDiamond Carbon Megawatt, le flex important surprend au premier abord ! Le guidage en peuf est juste excellent, avec un super touché de neige (les skis très rigides accentuent le phénomène). Sur neige dure, on aurait envie d'attaquer encore plus mais ces planches là ne permettent pas de s'essayer à ces extrêmes... À tester sur des lattes moins larges. Quelques crampes à la plante du pied, mais globalement un confort royal même après 3 jours de ski enchainés sur neiges diverses. Je ne suis pas un sauteur de barres, donc pas vraiment de commentaires sur la solidité en conditions extrêmes. L'étanchéité en neige humide est excellente, le chausson sèche rapidement après une journée à transpirer.


En montée, le bénéfice du débattement par rapport à une alpine est absolument dingue. Bien qu'elle soit dotée d'inserts (Dynafit officiels !!) je ne l'ai pour l'instant testée qu'en plaques, la sensation de légèreté est déjà là. Le chausson lacé apporte un vrai plus, et cale correctement le pied sans le contraindre. Aucune ampoule après plusieurs montées de l'ordre de 6-800m. Les rails du haut bénéficient d'un ressort pour pouvoir y accrocher les crochets en position ouverte, mais sur le cran le plus large le crochet se referme lors de la marche, et sur la deuxième position se met en tension lors d'une amplitude complète... Peut-être un ajustement à trouver avec le micro-serrage.

Pour qui ?

Débutant en rando, venant de l'alpin, aux pieds larges

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire