Test Julbo The Peak 2022

7 tests Julbo The Peak.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,6/10
besmedve

Le rouge et le noir

Avis sélectionné
Profil du testeur : 38 ans | 1,73m | 68kg | Expert
Conditions du test : Rando Pistes Chaud Froid et venteux
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test privé - Casque Julbo Peak LT

Points forts

Confort
Double norme
Passants lampe frontale
Boucle magnetique

Points faibles

Aérations ne peuvent pas être fermées
Taille 56 absente
Couleurs

J’ai testé ce casque Julbo The Peak dans le cadre des test privé Skipass (à la place du test prévu du The Peak LT, non disponible) un grand merci à la marque jurassienne de mettre ses modèles à disposition et au site grenoblois de m’avoir sélectionné. C’est toujours un plaisir de pouvoir essayer du matos de qualité.

Après 2 mois de test dans différentes conditions météo, du venté glacière au grand soleil, et différentes pratiques, ski de rando, pistes, freeride et télémark, voici mon ressenti. 

Détails constructeur :

- Taille : 56/58

- Adjustable fit : Taille réglable avec précision.

- Air Flow : Tous nos casques sont ventilés par des orifices placés aux endroits stratégiques et par une maille spécifique évacuant la transpiration.

- Boucle magnétique Fidlock® : La sangle du casque se ferme facilement grâce à une boucle magnétique

- Double norme Ski/Alpi : Casque versatile combinant les normes EN1077 Ski et EN 12492 Alpinisme

- Elastic strap attachment : Fixation élastique à l'arrière du casque pour maintenir le bandeau du masque.

- Headlamp attachment : Passant à l'avant pour lampe frontale

- Oreillettes 3D : Une construction modelée autour de l’oreille pour un confort enveloppant et une bonne acoustique

- Oreillettes amovibles : les oreillettes peuvent se retirer

- Oreillettes souples : Casque équipé d'oreillettes souples pour un confort optimal.

- Poids : 360 grammes sans les oreilles, et 410 grammes avec


1ere impressions :

Au déballage le casque est noir avec de jolis détails rouges. J’ai beau être daltonien, il me semble que ce rouge s’approche des autocollants Skipass qui sont pret pour être apposés dessus ! Du bleu et du blanc/gris sont aussi disponibles. Personnellement je trouve dommage qu’il n’y ait pas de coloris plus lumineux à disposition... Chacun ses gouts mais pour de l’alpi/freeride une couleur flachy permet de mieux se repérer (et ça sort mieux sur les photos aussi). C’est un élément de sécurité alors autant y aller jusqu’au bout !!

Les aérations ne sont pas très nombreuses mais elles ont l’air parfaitement placées. Il n’y a pas de possibilité de les fermer ou les ouvrir, à voir à l’usage donc.

L’intérieur recouvre l’ensemble du crâne dans une matière douce et agréable même pour un chauve, il est amovible pour pouvoir être lavé.

Les oreillettes ont un intérieur préformé, avec une maille en leur centre pour garder une ouïe normale. Bon point, il est simple d’y coudre un bouton afin de pouvoir installer à l’extérieur du casque le masque covid obligatoire.

Il est livré avec un sac de rangement bien pratique.


A l’usage :

Précisons que mon dernier casque est un Giro Montane, modèle léger et très ventilé (mais les aérations peuvent se fermer) avec peu de mousse intérieur, taille 55.5/59 que je n’ai jamais serre à fond. Etant chauve, j’ai l’habitude de souvent porter un bonnet sous-casque. Faisant un 56 de tour de tête j’ai demandé la taille 56/58 plutôt que 52/56 afin de pouvoir mettre le bonnet au besoin, de plus le 56 est trop petit pour moi dans quelques marques de chapeaux.

Premier mauvais point pour moi je suis pile-poil entre 2 tailles, ici c’est un très grand 56, je n’ai jamais pu serrer le casque complètement autour de ma tête... avec un bonnet sous casque par contre ça passe bien. Je suis allé essayer en magasin la taille en dessous et c’est l’inverse : ça passe juste sans rien mais c’est trop serré avec le bonnet...


En randonnée (sans bonnet je précise :-)

A la montée et avec les oreillettes le casque est beaucoup trop chaud, c’est mieux sans oreillettes mais toujours trop chaud pour pouvoir monter avec. Ayant toujours chaud au crane ce n’est pas une surprise, seul un casque d’alpi d’été pourrait me convenir en montée. Il a rapidement fini sur le sac. Il passe parfaitement dans le filet dédié. A la descente de nuit la lampe frontale est parfaitement maintenue.

Sur piste dans le grand beau

Je pense que sans bonnet il serait parfait pour ce type de temps. Il est assez ventilé et l’intérieur du casque est bien réalisé pour absorber la sueur qui ne manque pas d’arriver dans les moments intenses.

Avec bonnet, il est un peu chaud...

Sur piste dans le grand froid

Avec bonnet il est parfait pour ce type de temps, voir frais à haute vitesse. Sans bonnet...ben il serait trop froid car toujours bien ventilé.

A noter que les oreillettes sont agréables par tous les temps.

Combinaison Masque/Casque

Essayé avec un masque Anon M3, c’est parfait. Avec un masque Cébé Référence, c’est parfait aussi. L’élastique à l’arrière pour maintenir le bandeau est beaucoup plus pratique qu’une pièce en dur.

De même il passe bien avec mes lunettes, que ce soit des Oakley Jupiter Squared ou bien des Julbo Powell (mes lunettes de vue, ce qui est pratique dans les descentes de nuit, à la frontale)


Bilan

Le Julbo The Peak est un casque très bien réalisé et accessoirisé, tout à fait adapté à un programme de ski en station et freerando, sa double norme permettra de faire de l’alpi occasionnellement, pour de la rando/alpi régulière il vaut mieux s’orienter vers le The Peak LT plus léger et plus ventilé.

Son principal défaut est le manque de possibilité de fermer les aérations, on se retrouve donc avec un compromis comme pour la majorité des casques de ski d’ailleurs ! Plus d’aération et la possibilité de les fermer serait idéal. 2 autres défauts, plus personnels, sont l’absence de réelle taille 56 et la tristesse des coloris choisi (la mode...).

Le confort est excellent grâce à la très bonne doublure intérieure, la protection toute douce de la sangle et les oreillettes qui épousent la forme des oreilles. Le poids est contenu pour un casque de ski, une LT existe pour de la rando/alpi. La compatibilité avec différents masques est elle aussi parfaite. Les petits plus sont les attaches de lampe frontale et la boucle magnétique très facilement utilisable, même avec de grosses moufles.


Enfin, je n’ai pas eu le courage de me jeter sur les rochers pour tester son niveau de protection, les normes EN 1077 et 12492 sont là pour ça. 

Pour qui ?

Skieur station et freerando pratiquant occasionnellement de l'alpi

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire