FWT Kicking Horse : le récap
2000*1045px

FWT Kicking Horse : le récap

Doublé français en snowboard, festival de gros tricks chez les skieurs, on vous raconte
Texte Loïc Giaccone
Photos Dom Daher, Jérémy Bernard
Doublé français en snowboard, festival de gros tricks chez les skieurs, on vous raconte
Texte Loïc Giaccone
Photos Dom Daher, Jérémy Bernard

Et de deux ! Après celle d'Hakuba en ouverture il y a deux semaines, la seconde étape du Freeride World Tour 2019 a eu lieu hier à Kicking Horse en Colombie Britannique (Canada, côte Ouest). Vous avez raté le show ? Vous êtes au bon endroit, on attaque la séance de rattrapage.   

La face

Elle s'appelle Ozone, fait 324 m de dénivelé pour une inclinaison moyenne de 44°, avec deux points de départ possibles : c'est la face, ou "venue" comme disent le ricains, de cette seconde étape. Les habitués du Tour ne devraient pas être dépaysés, c'est la même que l'année dernière, à une différence près : la partie située tout à gauche (vue spectateurs, ci-dessous à gauche du nom de la face) est cette année ouverte aux riders. Vous le verrez plus loin, cela a eu son importance, notamment côté skieurs. 


Ajoutez des photos (2020px)

Le replay

Ceux qui ont suivi le live en direct hier soir ont eu des problèmes avec la transmission : ça saccadait beaucoup, particulièrement sur Youtube, rendant le suivi assez pénible (vous avez été nombreux à abandonner). L'organisation s'en excuse et propose désormais un replay bien fluide ci-dessous. Dans l'ordre : snow femmes (10min23), ski femmes (35min59), snow hommes (1h03min23) et ski hommes (1h41min19).  


Cocorico

Nous vous l'annoncions hier soir, nos frenchies monoplanchistes Marion Haerty et Victor de Le Rue ont signé un beau doublé, remportant chacun l'étape dans leur catégorie. Pour Marion, cela devient même une habitude après sa victoire l'an passé ! Ils prennent tous les deux la tête des classements snowboard avec des runs propres et fluides : Marion en enchainant plusieurs sauts sur la droite (spectateurs) de la face avant de finir dans un goulet étroit dont elle se sort admirablement bien, Victor en enchainant la face dans l'axe et nous posant au posant au passage un 36 sorti de nulle part, avant de finir avec un gros tir. Bravo à vous ! 

Les podiums : 

1 Marion Haerty
2 Wakana Hama
3 Manuela Mandl 
1 Victor De Le Rue
2 Sammy Luebke
3 Blake Hamm
Ajoutez des photos (2020px)

Côté ski

Chez les filles

Les skieuses ont ridé vite et fort, avec une certaine attirance pour l'enchainement que proposait la partie droite (vue spectateurs) de la face. Malheureusement, un peu trop fort pour certaines qui ont "jeté la viande" sur la grosse barre de la partie basse, impactant fort et y laissant parfois les skis (score nul pour Maude Besse et Jackie Paaso). La jeune rookie originaire des Alpes de Haute-Provence Juliette Willmann a fait un bon run, mais pas suffisamment pour rattraper l'américaine Jacqueline Pollard dont la vitesse a provoqué un bel "effet wow" chez les juges. Elle remporte l'étape, suivie de la solide italienne Arianna Tricomi (dont on arrête désormais de compter les podiums) puis de l'américaine Hazel Josie Birnbaum qui s'offre une fin de run avec une belle double.  


Ajoutez des photos (2020px)

Chez les hommes : Freestyle-Backcountry World Tour ?

Les étapes et saisons se suivent, confirmant ce que l'on est de plus en plus nombreux à penser : l'Xtrem de Verbier mis à part (face oblige), il devient très compliqué pour les riders de se hisser dans le haut du classement (et encore plus sur le podium) sans poser au moins un tricks, voire deux. 

C'était clairement visible à Hakuba, la face n'offrant que peu de possibilités "pur freeride", mais cela s'est retrouvé ici aussi à Kicking Horse. Comment cela se fait-ce, nous demanderez-vous ? C'est le système de jugement, et plus particulièrement du comptage des points, qui pousse les riders dans cette direction : les sauts c'est bien, mais un saut avec une figure rapporte plus de points qu'un "simple" saut droit puisque plus difficile à effectuer. Ainsi, pour aller accrocher du 90 points, il faut soit miser sur un ou deux tricks, soit engager clairement la viande tout en restant en contrôle. 

Le choix entre ces deux grandes options dépend du rider et sa technique, mais aussi du terrain : les "trickseurs" seront plus à l'aise à Hakuba, mais moins à Verbier, à l'inverse de ceux qui skient vite, dans l'axe en avalant le dénivelé. Et bien sur, lorsque vous avez un rider qui arrive à combiner les deux, on le retrouve généralement sur les podiums (l'exemple parfait récent est Kristoffer Turdell, ou nos frenchies ex-champions Léo Slemett et Loïc Collomb-Patton, liste non exhaustive). Vous comprenez mieux pourquoi Jeremie Heitz s'était mis à faire des backflips sur ses dernières participations. Est-ce que c'est bien ou mal, c'est à vous de juger, ce qui est sûr c'est que cela n'empêche pas de voir de belles actions, mais cela promeut peut-être plus certaines que d'autres (typiquement le gros 36 plutôt qu'un enchainement rapide et technique avec une double ou triple barre).  

Revenons à nos moutons : Kicking Horse. Nous avons vu du beau spectacle, et d'entrée de jeu : Berkeley Patterson qui avale la face en deux tons trois virages, puis le "Ski Boss" Tanner qui est le premier à se diriger vers la nouvelle zone, à gauche. Il ouvre le couloir, se fait plaisir avant d'aller chercher à pleine vitesse un gros saut sur lequel il envoie un des 36 "shifty" dont il a le secret (1h43min sur le replay). Une seule "feature", mais une grosse : il récolte 78 points. 

The Ski Boss en action :

Ajoutez des photos (2020px)

Turdell justement, livre un run solide qui lui rapportera 89 points, comprenant un backflip et un 360, avant de finir sur un gros vol. Notre frenchie Léo Slemett ride la partie droite avec deux 36 au programme. Le deuxième est un peu gros, et la réception brouillonne le sanctionne (64,33 points). Il est suivi par Wadeck Gorack, l'adepte du backflip venu de l'Ubaye (comme Juliette Willman), qui en posera un magnifique à pleine vitesse. C'est un beau run rapide, mais qui ne lui rapportera pas assez de points (74,33) pour aller titiller les premiers du classement. 

Les runs s'enchainent et le kiwi néo-zélandais Craig Murray s'élance, sur la gauche dans les traces de Tanner. Après une brève pause à l'entrée de sa ligne (un problème de bâton ?), il lève les bras pour annoncer qu'il y va. Et il y va fort : à la différence de Tanner, il profite d'un premier saut pour tourner un 360, avant de faire une transition par-dessus des rochers pour se mettre dans l'axe d'un gros dôme qui va le propulser à une quinzaine de mètres de haut... En flatspin 360. Boum. Le garçon exulte, et ça paye : 93 points (1h52min53s sur le replay)


Ajoutez des photos (2020px)

Il va être dur à déloger, mais il y a encore du lourd derrière : Logan Pehota, vainqueur de l'année dernière, est en grande forme et pose deux 36 avant d'aller se mettre un gros tir. Ça paye, 91 points. Les gars sont à bloc. 

Un autre adepte des gros vols avec rotation s'engage, lui aussi, dans les traces de Tanner et Craig sur la gauche de la face : Markus Eder. Sa ligne suit cette de Craig, mais sans le 360 sur le premier vol, avec en revanche plus de vitesse. Il se satellise dans un vol de transfert avant de filer à pleine vitesse sur le dernier saut pour tourner un énooooooorme cork 360, posé à la perfection. Ouch. Difficile pour les juges, il va falloir trancher, et ça ne se joue pas à grand chose : avec 92 points, il vient s'intercaler entre Craig et Logan. 


Ajoutez des photos (2020px)

Ce trio de tête ne sera pas délogé par la suite. Reine Barkered mettra tout le monde d'accord sur son statut de "Mayor of Stomptown" comme disent les ricains avec le plus gros vol de la journée. Son run est beau, mais comme nous le disions précédemment, cela ne suffit pas à monter sur le podium : il obtient 87,33 points, prenant la cinquième place derrière Turdell. 

Yann Dumax-Baudron, français nouveau venu sur le Tour est de cette même veine plutôt "freeride", il enchaine de beaux vols et score à 73 points. Mickael Bimboes chute malheureusement sur un gros vol, ce qui lui donnera un "no score".  

Craig Murray signe donc son troisième podium sur le Tour et une première victoire méritée, après deux secondes places l'an dernier à Vallnord et Verbier. Ah oui, et il a quelque chose comme seulement 20 ans. Fatigants ces jeunes.   

Les résultats complets et le podium :

Ajoutez des photos (2020px)

9 commentaires

carpathe_chiot

inscrit le 03/04/05
Commentaire de vieil aigri/bobo/écolo : En fait cette étape, c'est quand même des mecs qui traversent la planète pour poiroter 4 jours avant que le temps soit clément, et finalement gagner en posant 1 saut et demi puis repartir.

Je suis grand fan du FWT, mais quand même une face comme Hakuba, avec plein de tricks de haut en bas, me fait plus relativiser l'absurdité de la chose.
vol4807
Statut : Confirmé
inscrit le 13/01/04
Le ski c'est beau, mais en fait à moins de faire ça simplement en local, c'est super polluant ! Toutes les remontées mécaniques construites, tous les kilomètres de voiture et d'avion des touristes et des compétiteurs internationaux, tout ce nouveau matos chaque nouvelle année... Au secours !
Peut-être qu'on peut espérer que si ça fait "du bien" aux gens dans leur tête (se sentir content, détendu, heureux des paysages et de l'action...) ça rend alors les gens plus sérieux et intelligents, et au final plus responsables d'une manière très générale vis à vis de l'environnement ?
N'empêche que le plouc qui ne skie pas a sûrement un meilleur bilan carbone que le freerider/freestyler de la mort qui parcourt les montagnes pour faire les plus belles images sur les plus beaux spots.
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

bihjichou
Statut : Gourou
inscrit le 23/10/16
Stations : 4 avisMatos : 4 avis
Moi j ai adoré du début à la fin, et surtout très heureux de la victoire de Murray qui mérite! Le Cork d Eder m a fait vibrer , nom de dieu. Et le 360 shifty de Tanner aussi.. assez d accord pour comparer ce début de saison avec un red bull Line catcher mais tout de même... L engagement avant les tricks de ces trois là est largement digne du FRWT!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

powderman38
Statut : Confirmé
inscrit le 01/07/04
Matos : 4 avisPhotos : 2 photos du jour
Face quand même bien pourrie ... Les runs sont hyper court (entre 15 et 25 secondes en ski homme).
Craig Murray il rentre dans la face, 1 drop, 2 courbes spaghetti pour se réaxer, son flatmachin, traversée nulle pour sauter sa dernière merde qui sert à rien. Beau, mais c'est plus du ski acrobatique que du freeride.
Que dire de TANNER HALL qui rentre, godille dans le raide, balance un 3-6 certes overfat, et basta "je rentre à la maison, c'était cool votre truc".
Elles sont où les faces digne de se nom, the Venue à Haines, la Mac Daddy de Revelstoke, les pentes de l'hôtel à Chamonix... du terrain un peu alpin quoi !
vol4807
Statut : Confirmé
inscrit le 13/01/04
Les sauts de Craig Murray et Markus Eder sont trop beaux, trop gros et trop bien posés. Mais oui une face plus alpine ça serait bien aussi quoi.
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

merlinm
Statut : Confirmé
inscrit le 20/11/09
Matos : 3 avis
une face un peu courte, du grand craig Murray, des eder et consort toujours au poste, et dans le plus beau ski un Yan Rausis formidable, miam !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.