Lucerne : l’étoile montante des neiges
2000*1045px

Lucerne : l’étoile montante des neiges

Escapade hivernale à Lucerne à la rencontre de la star multidimensionnelle, Fabian Bösch
Photos voir mentions
Photos voir mentions
.
Article sponsorisé, rédigé en partenariat avec Suisse Tourisme.
header ©Suisse Tourisme/Ruedi Flueck

Pour terminer notre tournée des plus beaux spots hivernaux suisses, nous partons découvrir le coeur de la Suisse dans le joli canton de Lucerne, qui possède une concentration incroyable de stations de sports d’hiver. C’est ici, à Engelberg, que Fabian Bösch, jeune prodige du Slopestyle a grandi et s’entraîne encore aujourd’hui.

Lucerne, Lucerne, dis-moi qui est la plus belle

Lucerne, c’est un véritable petit bijou niché au cœur des Alpes suisses. En plus d’être une ville digne d’un conte de fées, Lucerne jouit d’une localisation exceptionnelle. En effet, depuis Lucerne, il est possible d’accéder à 21 stations. En tout, le canton dispose de 500km de pistes de ski, 40km de ski de fond et 8km de pistes de luge !

Lucerne, son mythique pont de la Chapelle et son lac des Quatre-Cantons

Ajoutez des photos (2020px)

La première bonne nouvelle est l’infrastructure routière qui relie toutes les stations en une heure maximum au départ de Lucerne. La deuxième (très) bonne nouvelle revient à l’enneigement abondant qui permet de skier de l’automne au printemps. Le domaine skiable d’Engelberg reste par exemple ouvert d’octobre à mai. Notre ami Fabian aurait-il bénéficié de cet atout de taille pour s’entraîner davantage que ses homologues étrangers ? Nous pensons avant tout que ses performances ont un lieu avec son lieu de préparation : le domaine d’Engelberg

L'enneigement abondant dans la région permet d'offrir des conditions de ski idéales

Ajoutez des photos (2020px)

Engelberg peut tenir la comparaison avec les meilleurs domaines au monde

Fabian Bösch  

Comment décrire Engelberg ? Le village a été construit sur un vaste plateau situé à 1000 mètres d’altitude. Le Titlis haut de 3239 mètres et le Hahnen culminant à 2600 mètres surplombent les sommets environnants. Les conditions météorologiques sont idéales pour ceux qui auraient tendance à trouver l’hiver trop court. Il neige d’octobre à mai ! 

Vue sur Engelberg (au milieu du Hahnen et du Titlis) de nuit et de jour : que ce soit en randonnée ou en freeride, le potentiel hors des pistes est infini

Ajoutez des photos (2020px)

La particularité d’Engelberg réside dans la diversité des paysages entre ses deux versants offrant tous deux des expériences de glisse très différentes. En tout, ce sont 2000m de dénivelé pour s’adonner au ski bien-sûr, au snowboard ou encore à la luge. Le domaine est également pourvu de 82 km de pistes de ski, 5 pistes de ski de fond, une piste de luge de 3,5 km, sentiers de raquettes à neige et chemins de randonnées hivernales. La descente la plus longue vous offre un dénivelé de 2000 mètres sur 12 km.

Bien qu’Engelberg possède le label qualité de “Familles Bienvenues” grâce à ses nombreux services et infrastructures, la renommée internationale de la région revient à son potentiel pour le ski hors-piste. Les plus beaux spots pour le freeride sont le Laub, le Steinberg et le Galtiberg

Le freestyle n’est pas en reste, le domaine possède également un superbe snowpark qui a - entre autre - servi de terrain d'entraînement pour Fabian.

Engelberg est le paradis ultime du freeride et du freestyle
Ajoutez des photos (2020px)

Fabian Bösch ou la star d’Engelberg

Engelberg a de quoi être fier. Son ski club a enfanté d’un jeune prodige du freestyle. Fabian a tout juste 21 ans, mais détient déjà le titre de champion du monde de slopestyle (remporté alors qu’il n’avait que 17 ans !), et a décroché l’or au Big Air des X-Games Aspen un an après.

Alors qu’il débute par le ski alpin en compétition avec le ski club d’Engelberg, Fabian découvre pendant son adolescence le freestyle, et tente ses premiers tricks tout simplement sur le bord des pistes d’Engelberg.

Aujourd’hui encore, dès qu’il est de retour chez lui, il rassemble ses amis pour partir skier et il n’est pas rare de le voir en l’air plutôt que sur les pistes ! Au-delà du sport, ce sont ses proches qui font d’Engelberg son port d’attache.

Lorsque je rentre au pays, j’avise mes amis et leur donne rendez-vous pour aller skier. C’est ce qu’il y a de mieux.

Fabian Bösch

Sa pratique du ski freestyle à haut niveau amène Fabian à voyager toute l’année, d’un continent à l’autre et pourtant il considère Engelberg comme un des meilleurs domaines du monde, par sa diversité et son potentiel pour les skieurs expérimentés.
C'est l’heure de l’entraînement pour Fabian, toujours bien entouré de ses amis.
Ajoutez des photos (2020px)

En plus d’être un skieur hors-pair, Fabian maîtrise les réseaux sociaux sur le bout des doigts. A PyeongChang, ce ne sont pas ses performances sportives qui ont fait parler de lui mais … son buzz sur Instagram ! Il publie une vidéo de sa « préparation physique » en direct des escalators, qu’il monte suspendu à une main à la main courante ! Comme quoi, il n’y a pas qu’en faisant du ski qu’on peut devenir une star…

Pour en savoir plus : 

Lucerne et sa région | Engelberg

Infos pratiques

Depuis Annecy, il faut compter 3h45 en voiture pour 340km total de trajet. 

Depuis Paris, vous avez la possibilité de prendre le TGVLyria (tgv-lyria.com) depuis la Gare de Lyon jusqu’à Bâle. Les correspondances sont ensuite assurées en intercité suisse (cff.ch) jusqu’à Engelberg avec une correspondance à Lucerne. Le meilleur temps de parcours est d’environ 5h30.

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire